webzine... suite

Maxime Z. Somé
rencontre Sénèque

Sénèque : - je n'estime point pauvre celui qui sait s'accomoder avec bonheur de ce qui lui reste
Maxime Z. Somé : - Maître, mon âme est triste, mon coeur n’a plus assez de place dans ma poitrine… et je vous vois calme et serein ! D’où vous vient cette force de philosopher au moment où vous allez passer de vie à trépas?

Sénèque : - garde-toi qu'une vaine gloriole de publicité n'entraîne ton talent à se produire devant un auditoire peu digne
Maxime Z. Somé : - : Maître et par quels signes pourrais-je ne pas me tromper de public et reconnaître un auditoire digne à tout point de vue ?

Sénèque : - ceux qui paraissent ne rien faire font plus que bien d'autres
Maxime Z. Somé : -: Maître, vous me disiez donc que la réflexion doit toujours une action si l’on désire ardemment le succès !


Sénèque : - qui ne sait pas vers quel port il doit tendre n'a pas de vent
Maxime Z. Somé : - Ah! merci Maître, la primauté de l’idée, cette chose immatérielle sur l’action non réfléchie !

Sénèque : - la majeure partie de l'existence se passe à mal faire, une grande part à ne rien faire et la totalité à faire tout autre chose que ce qu'il faudrait
Maxime Z. Somé : - Maître, pourtant l’action est nécessaire et ne peut pas rester inactif par crainte de mal faire.

Sénèque : - rien n'est à nous, seul le temps nous appartient
Maxime Z. Somé : - : Mais, Maître pourtant il semble toujours nous fuir…et nous disons je n’ai pas le temps. Comment le maîtriser ?

INTERVIEW : LE WEBZINE JANVIER 2006




ACCUEIL du site LE WEBZINE GRATUIT

Les livres conseillés..



Vous pouvez commenter :

Ajouter votre contribution au débat


 laureat emusique 2007


toutes les photos du site.


sur le forum : De Voltaire à Ternoise On ne sait jamais ce qui sera lu...
LIRE NEWS du webzine et commentaires.

webzine Maxime Z. Somé et Sénèque