Nicolas Sarkozy Alain Juppé Censure Cahors chèques payants



Votre abonnement gratuit au webzine

Ci dessous la version du webzine envoyée aux abonnés (les envois aux abonnés : sans aucune pub)

Les livres conseillés..

www.lewebzinegratuit.com du réseau ternoise.net    12 419 abonnés
GAGNEZ le ROMAN NOIR de Robert VERGER LES PIERRES DE CANAAN 
(PRIX DES INTERNAUTES) : auto-edition.com
FRANCE : communications téléphoniques les moins chères
(télé 2 ; 60% moins cher que France Tél) : www.textesdechansons.com/amis.html
 
Mensuel gratuit chanson, littérature, observatoire internet / N°26 / 23 décembre 2002
 
1) Éditorial : Edition, amour et disque dur
2) L'interview du mois : Jérôme Delahaye, passionné de lecture... et président du PRIX DES INTERNAUTES (littérature)
3) Actualité d'en France :  Nicolas sarkozy - Alain Juppé - Censure à Cahors - chèques payants : la Banque im(populaire) 4) OBSERVATOIRE INTERNET : téléphoner moins cher...
5) Chanson d'actualité : L'Amour 3eme millénaire
 
1) Éditorial :  Edition, amour et disque dur
 
Est-ce qu'internet influe sur l'édition ? Chez "les mastodontes" peu... ailleurs... des initiatives : voir l'interview du mois, le prix des internautes.
 
Malgré les soucis techniques (c'était donc le disque dur, l'ordinateur est passé en réparation... aïe... financièrement ... et des journées sans internet, des données perdues, dont peut-être votre dernier mail ! ), le prochain livre est chez l'imprimeur
 
Un essai bilan, sur l’étendue du possible... et en sortir en état de se comprendre un peu mieux, se croire encore capable de réaliser ce miracle...
 
180 ans après Stendhal, son essai De l'Amour, Stéphane Ternoise s'intéresse à ce surprenant sentiment...
Et présente la sérénamour...
 
La sérénamour ? L'Amour serein en aspirations similaires. L'Amour troisième millénaire ?
 
Amour - Etat du sentiment et perspectives
Sortira le 16 janvier 2003
 
2003 ? Pérenniser le réseau ternoise.net
Grâce aux faibles (très faibles !) ressources financières, et aux partenariats
 
Ainsi dès le mois prochain, ternoise.net partenaire d'un prix littéraire où vous pourrez gagner l'impression de votre prochain livre...
 
En vous souhaitant une agréable fin d'année,
 
Stéphane TERNOISE

2) L'interview du mois : Jérôme Delahaye, président du PRIX DES INTERNAUTES (littérature)
 
Faire bouger le monde de l'édition... par des sites, ce webzine, des "pressions sur certains politiques" (bientôt les élections régionales, monsieur Alain BENETEAU... cher Président du Centre Régional des Lettres TOULOUSE... si ses administrés cherchent sont nom sur internet...), la mise en valeur d'autres initiatives... Toutes les bonnes volontés sont nécessaires !
Une initiative présentée au webmaster... et avec un peu de retard : l'interview de son promoteur...
 
Le Webzine Gratuit : - L'association Prix des Internautes c'est, ça fonctionne comment ?
Jérôme Delahaye : -  L'association Prix des Internautes c'est un groupe d'amis, amoureux de la littérature et s'intéressant aux auteurs auto-édités. Nous ne sommes pas des écrivains.
Nous attribuons deux prix littéraires chaque année : le prix du roman noir début Octobre et celui du roman populaire fin Novembre.
- Comment est né le projet ?
- En me baladant sur le Net, je me suis aperçu qu'il existait beaucoup d'associations et de sites dont l'objet est d'aider les auteurs délaissés par l'édition traditionnelle. Pour avoir lu quelques excellents manuscrits refusés par les maisons d'édition (j'ai eu une petite amie lectrice chez un grand éditeur), je savais qu'on pouvait trouver parmi tous ces écrivains qui ont choisi de publier eux-mêmes des romans de bonne qualité...
Plutôt que de réaliser un enième site de référencement en ligne, nous avons décidé de créer deux prix littéraires, qui sont plus des distinctions que des prix puisqu'il n'y a rien d'autre à gagner que le fait de voir son oeuvre remarquée par un jury.
- 1500 prix "littéraires" existent déjà... vous n'avez pas eu peur d'être "un de plus" ?
- C'est vrai qu'il existe une flopée de prix littéraires en France, mais la très grande majorité de ces prix récompense des auteurs issus de l'édition traditionnelle. Le reste prime les lauréats des concours régionaux à thèmes sur manuscrits. Ceux-ci ne sont d'ailleurs pas toujours édités. Lorsque vous êtes hors du système vous n'avez aucune chance d'être accepté dans un salon ou une manifestation littéraire officielle, à plus forte raison de participer à un prix !
C'est là où nous nous différencions. Nos prix sont décernés à ces auteurs que le monde du livre regarde avec une certaine condescendance en pensant :
S'ils s'éditent eux-mêmes c'est qu'ils ont été refusés par toutes les maisons d'édition.
Tant que vous n'avez pas signé un contrat d'édition, vous n'existez pas en tant qu'écrivain. Pour être reconnu, il faut l'aval d'un éditeur, ce sont eux qui font les écrivains, alors que cela devrait être le contraire.
Or, nous savons bien, et ils le reconnaissent eux-mêmes, que des textes de grande qualité passent à travers les mailles du filet (et je ne parle même pas du fait que la plupart des manuscrits ne sont pas lus !)
Voilà pourquoi nous avons créé le Prix des Internautes. Pour mettre en lumière ces livres qui auraient pu largement être pris et trouver leur place dans les rayons des librairies.
- Comment fonctionne les prix ?
- Le principe d'attribution du prix est très simple. Nous, membres de l'association, contactons un certains nombre d'auteurs auto-édités (sur le net ou ailleurs) et nous leur proposons de participer au prix. Ils peuvent aussi envoyer spontanément leurs ouvrages.
Nous envoyons ces livres à un jury de huit personnes qui se les échangent. Les membres du jury ne font pas partie de l'association. Ce sont des personnes s'intéressant à la littérature, certaines y travaillant, d'autres ayant des activités bénévoles dans le monde de l'auto-édition, à qui on a proposé ce rôle et qui ont accepté. Ce jury est anonyme.
Ensuite, ce jury choisit cinq romans et vote pour en élire un.
 
- Prix des internautes... pourquoi les internautes ne votent pas ! *
- Bien sûr, l'idée de faire voter les internautes nous a effleuré, mais c'était impossible à réaliser pour deux raisons : 
Premièrement, il n'y a pas assez de gens connaissent ces livres et qui les achètent. Or, pour voter il faut au moins avoir lus les livres sélectionnés.
Deuxièmement, nous n'avons pas un assez grand impact pour toucher les internautes susceptibles d'acheter ces livres ou les ayant déjà achetés. Notre but justement est de mettre en avant deux romans par an dans l'espoir de les faire lire par un maximum de gens.

- Le prix des internautes est réservé à l'auto-édition ?
- Le prix des internautes est d'abord et avant tout réservé à l'auto-édition. C'est pour cela qu'il a été créé. Chaque année de nombreux livres sont édités de cette manière et nous sommes sûrs d'y dénicher des choses plus qu'intéressantes. Cependant, s'il advenait qu'une année nous ne découvrions rien, nous décernerions le prix à un roman issu de l'édition traditionnelle voire du compte d'auteur.
- Le compte d'auteur ! vous en pensez quoi de cette pratique ?
- Je ne pense pas beaucoup de bien du compte d'auteur, mais si le roman est remarquable pourquoi priver son auteur d'une reconnaissance...
Je ne pense pas être original en disant que les "compte d'auteur" font de l'argent sur le dos d'auteurs incrédules en les flattant d'abord, puis en leur faisant miroiter une diffusion nationale appuyée par les médias, des ventes mirobolantes et une notoriété rapide, tout cela moyennant un gros chèque. Et bien évidemment, quatre-vingt-dix-neuf fois sur cent rien de tout cela n'arrive. Il faut donc éviter à tout prix.
Il reste quand même 1% de "compte d'auteur" honnêtes. Mais ceux-là, ils ne font pas de publicité. Editeurs et écrivains n'en parlent pas. Et pour cause, ces maisons respectables ont pignon sur rue et n'admettraient pour rien au monde pratiquer le compte d'auteur. Quant aux écrivains, plutôt mourir que d'avouer qu'ils paient pour être édités. Et pourtant cela se fait. On le sait. C'est l'auteur, qui, le plus souvent, propose à l'éditeur de partager les risques financiers avec lui.
 
- Ces prix, dont la première édition est proclamée, ont, pour les auteurs, des répercussions ?
- Robert Verger le lauréat du  prix du roman noir pour Les Pierres de Canaan s'est vu consacrer un article dans le Parisien du 02/11/02 grâce à l'association.
Nous conseillons aux auteurs de contacter les journaux et les petites radios FM.
Serge Bellavista, par exemple, le lauréat du roman populaire avec Berludav fait la plupart des salons du livre de sa région, donne des interviews et vend ses livres dans plusieurs librairies.
Bien sûr, la notoriété ne viendra pas d'un seul coup. C'est un travail de fourmi. Et si un jour, nous décernons le prix à un auteur édité par un éditeur classique, et que celui-ci accepte d'entourer son livre du fameux ruban rouge, alors on aura gagné.
- Vos impressions sur "un concurrent"... le prix... Goncourt ?
- Le prix Goncourt... C'est devenu n'importe quoi. Il n'y a pas d'année sans polémiques, sans rumeurs, et souvent à juste titre. Il me semble que dans le temps on primait le livre plus que l'auteur. La preuve, Romain Gary a réussi à avoir une deuxième fois ce prix en utilisant le pseudo d'Emile Ajar. Aujourd'hui, on couronne un auteur et non son roman. On se laisse influencer par les amitiés, les relations, on caresse GalliGraSeuil dans le sens du poil parce qu'ils représentent une bonne part de l'édition française. Certains disent même que le Prix Goncourt récompense un éditeur ! Ils ne sont peut-être pas loin de la vérité.
L'académie Goncourt est devenue l'institution la plus courtisée du monde littéraire. Ses membres sont vénérés comme des dieux par les écrivains et les petits éditeurs. C'en est indécent.
Je ne parlerai pas de Pascal Quignard, le dernier couronné, car je n'ai pas lu son livre Les Ombres errantes. Mais attribuer le prix Goncourt à un roman qui n'en est pas un, puisque c'est le premier volet d'une trilogie, me paraît assez éloigné de l'esprit  des frères Goncourt qui voulaient récompenser un roman populaire écrit par un jeune écrivain.
- Votre vie à côté de la littérature ?
- Je travaille dans une grande entreprise. Rien à voir avec la littérature. Je préfère rester discret sur mon activé professionnelle. Je suis tout simplement un passionné de lecture !

---l'invité, Jérôme Delahaye, sa rencontre avec Oscar Wilde

Adresse du site :  www.prixdesinternautes.com
 
auto-edition.com vous fait GAGNER le PRIX DES INTERNAUTES du ROMAN NOIR de Robert VERGER (LES PIERRES DE CANAAN,
342 pages)
 
* Faire voter les internautes : avec lachansondumois.com j'ai tenté l'expérience... au-delà des ressources financières dérisoires, un énorme travail de vérification des votes, fastidieux, était indispensable. Les tentatives de s'auto-attribuer la victoire du mois furent nombreuses...
Je constate sur des sites où un vote est en cours, un vote qui génére une mise en valeur des textes les mieux notés, la même pratique... En contrepartie d'internautes qui votent suivant leur appréciation littéraire (et commentent), des votes sont visiblement réalisés dans le seul but de faire baisser la moyenne d'un texte bien noté... et les textes "en tête de liste" sont souvent d'une qualité discutable...
Pour "noyer" les tricheurs combien faudrait-il de votes ?
 
3 )Actualité d'en France
 
a) Suite EDF projet Très Haute Tension  : CAHORS CENSURE : Sous le contrôle d'un collège de scrutateurs, naturellement "indépendant", présidé par Simone Donnefort-Gendreau, conseillère Régionale de la Région Poitou-Charentes, qui "signe" donc la lettre reçue quelques jours avant la dernière étape de cette démocratie locale" : "votre proposition d'acteurs n'a pas été retenue".
Pourquoi ? Aucun motif, naturellement.
Le cahier d'acteur est le moyen accordé aux citoyens de s'exprimer...
Comment réagir ? Le 17 décembre à Cahors, interpeller madame le censeur, lui demander si elle connaissait avant le montant de sa récompense pour service rendu (un sous sous secrétariat d'état ? une mission grassement rémunérée par l'EDF ?...) ?
Non, finalement, ce qui est sûrement passé, là-bas, inaperçu !, par le boycotte, l'absence.
(à quoi bon en informer les médias locaux !... plutôt internet... chacun son média...)
Et continuer, via internet, à promouvoir le texte LE QUERCY NE VEUT PAS MOURIR (qui n'est pas enregistré, les seuls motivations émanant de chanteurs éloignés du Quercy... ils sont rares les chanteurs réellement engagés... On veut bien "être engagé" mais à condition que ça ne risque pas de "coller à la peau"... il ne faut pas ternir son image... il faut être bien lisse pour plaire à Vivendi (ainsi pense-t'on souvent !)
 
Est-ce surprenant ? NON.
Mais il est affligeant, pour la France, qu'à l'heure où le gouvernement essaye d'instaurer une véritable égalité des citoyens devant la loi, une élue Poitou-Charentes représente l'indépendance !... (notre Premier Ministre est l'ancien président de cette région)
Est-ce qu'une zone de 40 kilomètres de long sera déclarée occupée par l'EDF ? La ligne cancéreuse ?
 
Mais enfin, si Dominique Voynet avait oeuvré dignement, l'EDF ne serait pas aujourd'hui en position de force. Ils sont nombreux à avoir pensé : Dominique Voynet est avec nous...
 
b) 60% des morts sur les routes sont assassinés. Et c'est seulement aujourd'hui qu'un gouvernement semble enfin vouloir s'attaquer au sentiment d'impunité d'une classe qui a "des relations".
"l'impunité, c'est terminé" Nicolas Sarkozy.
L'un des grands échecs de la gauche : ne pas avoir instauré l'égalité devant la loi.
 
c) L'anti Sarkozisme primaire s'en donne à coeur joie ! La manière de critiquer systématiquement ses initiatives (il en fait trop ? mais tellement en ont fait si peu !... Imaginez Dominique Voynet aussi active... je sais, c'est difficile...) confirme l'immaturité politique de la France...  constatée lors des élections présidentielles
 
d) Des manifestants, des pétitions, contre la guerre en Irak...
La guerre, l'oppression de Saddam Hussein sur le peuple Irakien ?
Non, non, la guerre contre le régime de Bagdad, un si gentil régime, qu'on ne peut soupçonner de préparer un arsenal de terreur !
Est-ce que le peuple Irakienne a l'impression de vivre en paix ? Les journalistes occidentaux avouent leur impossibilité de travailler en Irak, d'interroger les populations... et on devrait laisser perdurer cette oppression, en sachant qu'un réveil nucléaire et bactériologique de Bagdad signifierait un embrasement de la région ?
Il est naturellement plus facile de critiquer les Etats-Unis (pourquoi aucune pétition contre la peine de mort en Irak ? Parce que naturellement tout le monde sait que Bagdad s'en fout des opinions publiques !)
On voudrait que tout le monde vive en paix et bonne entente... Ah ce vieux rêve de Platon d'un monde dirigé par des philosophes. On a déjà Luc Ferry, c'est un début !...
 
e) Alain Juppé s'y voit déjà. Il est président UMP. Un peu de pouvoir est le voila reparti !
Ainsi Gilles de Robien, Ministre des transports, ose soutenir Christian Blanc, candidat à une élection partielle dans les Yvelines. Grosse colère du chef Juppé.
Mais Gilles de Robien ne se laisse pas impressionner :
"Si la naissance de l'ump est synonyme de créativité, d'imagination, espace de liberté. C'est quelque chose des très positif pour la majorité, c'est quelque chose des très positif pour la démocratie, c'est très positif pour notre pays.
Mais si l'ump Juppé est une simple machine à broyer, des partenaires, à empêcher la société civile de participer à la vie publique, à décourager les vocations civiques des français alors là effectivement on peut s'inquiéter...
On a le devoir de s'opposer à cette vision qui serait destructrice de notre démocratie"
 
Situation "apaisée" par Raffarin, puis Juppé avoue avoir dit "une connerie".
 
f) Les chèques payants... c'est fait !
Et pourtant personne n'en parle ! ça va donc passer en douceur ?
Reçu les condition bancaires générales applicables à compter de mars 2003 par la Banque Populaire Occitane... et je les ai lues ! Qu'est-ce qui m'a pris ? Je m'attendais à "un coup foireux"...
Donc il n'est pas écrit en grand "attention, à la banque populaire les chèques deviennent payants et nous avons décidé de remplacer notre slogan NOUS NE SOMMES PAS POPULAIRE POUR RIEN par NOUS NE SOMMES PAS IMPOPULAIRE POUR RIEN.
Ce ne sont pas les chèques qui sont payants... mais leur envoi : 1 euro au domicile, 5,5 euros si cet envoi est en recommandé jusque là, rien de surprenant... il suffit de passer à l'agence.
Conservation du chéquier en agence : 2 euros.
Symbolique ? Oui, très symbolique... qui rime avec fric...

Donc il suffit d'aller retirer l'argent en espèce :
RETRAIT AU GUICHET : 3 euros.
Et naturellement la carte bancaire n'est pas gratuite .
Quitter la banque Populaire ?
Compte clôturé ou transféré : 150 euros.
 
Parfois, on a envie de chanter du RENAUD :
J'voudrais tous les voir crever
Etouffés de dinde aux marrons
(Hexagone)
Pas vrai chère Simone Donnefort-Gendreau ?
 
4) OBSERVATOIRE
 
Le numéro 24, avec l'interview de MAGALI FORTIN, votre note : 16,7
Votre note, sur 20, pour ce numéro
 
Vous pouvez accéder à internet avec l'ADSL ? Pour le savoir : vraigratuit.com
 
FRANCE : communications téléphoniques les moins chères
(télé 2 ; 60% moins cher que France Tél) : www.textesdechansons.com/amis.html
 
Faire vos courses, sans se déplacer ? (avec frais de livraison gratuits)
 
 
5) Chanson d'actualité...
 
L'Amour 3eme millénaire
 
L'Amour 3eme millénaire
On a du mal à l'faire
L'esprit apaisé
Lumière allumée
 
Est-ce que la belle
 Rebelle
 Intellectuelle
Est vraiment intègre ?
 
L'Amour 3eme millénaire
On a du mal à l'faire
L'esprit apaisé
Lumière allumée
 
Quand elle me dit
 Ma vie
 Est un paradis
Dois-je voir son r'gard qui fuit ?...
 
 
Vous avez apprécié ce numéro du WEBZINE GRATUIT ?… merci de vous inscrire GRATUITEMENT à  l'un des sites amis :
voir rubrique sites amis
(jeux, loteries, ventes aux enchères… le meilleur moyen de faire de bonnes affaires…)
**********************************************************************************************************************
Stéphane TERNOISE : Amour - Etat du sentiment et perspectives (Jean-Luc PETIT éditeur)
Sortie le 16 janvier 2002 - Par correspondance - 15 euros TTC franco de port à
Jean-Luc Petit - BP 17 - 46800 Montcuq (FRANCE)
Offre spéciale : Les 7 premiers livres publiés 60 euros au lieu de 92 euros.
 
ã Jean-Luc Petit Ternoise - Décembre 2002
Contact / Gestion Abonnement (désabonnement,changement adresse mail) :
Contact Postal : Jean-Luc Petit - BP 17 - 46800 MONTCUQ
accueil du WEBZINE GRATUIT

webzine pour écrivains
regard du webzine sous le versant Presse Musique

Mais aussi rencontres gratuites
Copyright : Contact Montcuq - Cahors

Gestion de votre Abonnement au webzine (désabonnement,changement adresse mail)