Bernard Pichardie -

LCR - (mé) prix littéraires - Elf - EVA JOLY - Christine Deviers-Joncour - radars



Votre abonnement gratuit au webzine

Ci dessous : la version du webzine envoyée aux abonnés (les envois aux abonnés : aucune pub)

Les livres conseillés..

www.lewebzinegratuit.com
    du réseau
18 724 abonnés
Mensuel gratuit chanson, littérature, observatoire internet, actualité / N°38 / 27 NOVEMBRE 2003

1) Éditorial : Face à la fausse popularité
2) Livres cd A GAGNER : SIX créateurs à (re) découvrir
3) Interview du mois : Bernard Pichardie, face à sa passion de la chanson
4) Actualité en France :

LCR - (mé) prix littéraires - Elf - EVA JOLY - Christine Deviers-Joncour - radars


5) Web et réseau : www.autoproduction.info - www.promos-promotions.com - auto-edition.com ...
6) Chanson actualité : LA VIE VIRTUELLE

Editorial :   Face à la fausse popularité
Le référencement des sites, les moteurs de recherches sont donc un élément fondamental d’internet...
Dès le webzine numéro 9, en Juillet 2001, je fustigeais la perspective des référencements payants (suivant alors l'exemple des annuaires anglophones). Yahoo, le guide Voilà et Nomade ont essayé.
Et google s’est imposé ! Yahoo utilise désormais aussi cette technologie. Nomade est devenu nomade tiscali et la page référencer votre site renvoie... sur la page d’accueil (moteur définitivement ou passagèrement abandonné par tiscali ?... en tout cas plus guère usité !)
Et si Voilà est encore correctement utilisé il le doit à la prédominance du fournisseur d’accès Wanadoo, mais il évite de mettre trop en valeur les sites du guide... un guide bien pauvre... car qui à part quelques entreprises verse cette obole 238 euros ?...

Google s’est imposé : j’utilise et soutiens ce moteur de recherche depuis mes premiers web pas... donc satisfaction...
MAIS... face au nouveau concept de POPULARITE sacralisé... certains ont senti l’opportunité de se faire de l’argent...

La web popularité se calcule ? Par le nombre de sites qui référencent UN SITE, en utilisant aussi la popularité de ce site référenceur.

Donc, l’idée des vendeurs de fausse popularité : vendre des référencements. Ce qu’ils appellent « REFERENCEMENT PROFESSIONNEL »...

Face à cette pratique qui menace d’aboutir à une popularité accaparée par les sites ayant recouru à cette technique, la parade existe : VOUS. SANS DEMAGOGIE !...

Pour que le reseau www.ternoise.net continue à se développer, à proposer au plus grand nombre des services gratuits (car le jour où la fausse popularité aura accaparé les mots clés, les entreprises auront accaparé la toile, et fi du gratuit !... même les services tels que les annonces...) il a besoin de votre participation...

Les sites les plus « en besoin » :

lesannoncesgratuites.net : les annonces gratuites sur internet, tous domaines... DEJA 11 000 annonces... pour que le système COMAREG de la presse gratuite ne triomphe pas (lecture gratuite mais insertion payante)

textesdechansons.com : un service similaire, en payant, existe déjà

auto-edition.com: de nombreux sites que je place en ARNAQUE référencent le terme auto-édition (ou autoédition !)

ternoise.net : le portail, naturellement, a de nombreux mots clés en jeu (chanson littérature information actualité...)

vraigratuit.com : le vrai gratuit... pourrait devenir un FAUX GRATUIT !

music-sorties.com : les sorties de CD d'artistes à découvrir... ne seront un jour plus que des artistes VIVENSONY (vivendi - sony)

livres-sorties.com : et les sorties de livres hors HACHETTE ?...

http://www.salondulivre.net : les écrivains, les auteurs...

www.promos-promotions.com : internet a un rôle essentiel à tenir dans ce domaine (ou alors CARREFOUR sera le passage obligé de la promotion ?)

www.mesbilletsdavions.com : voyages, vacances moins chers (idem ? un marché pour CARREFOUR) de plus ce site finance l'hébergement payant du réseau

acheterdesfleurs.net : acheter des fleurs... (idem ? un marché pour CARREFOUR)

acommeamour.com : rencontres gratuites... ou uniquement inscription et il faut payer pour la mise en contact ? Je n'ai pas sur ce domaine la même orientation que Marc Simoncini...

D’une manière générale : référencez les sites que vous appréciez : ces gouttes d’eau sont encore plus fortes que la marée des « référencements professionnels »... MAIS IL Y A URGENCE...
Oui : internet sera tel que nous le souhaitons... si nous (ré) agissons.

Bonnes réactions et réflexions,

Stéphane Ternoise,
Pour RECEVOIR par mail le code html des sites, pouvoir ainsi PLUS RAPIDEMENT l'incorporer sur votre site :
(attendez le message de validation après avoir appuyé sur le bouton)

Post scriptum :
Doutez, car le doute incite à la recherche, et la recherche est la voie qui conduit à la connaissance
En référence au précédent numéro du webzine... cette phrase, prononcée à Digne, en mai 1986... son auteur ?
voir partenaires


Livres cd A GAGNER :  créateurs à découvrir
Xavier Lauprêtre, le webzine numéro 36 vous l'a présenté...
Photographe, concepteur de publicités, clips, dessins animés, auteur de théâtre, romancier...
Trois exemplaires à gagner sur http://www.salondulivre.net Suprématie de l'odieux visuel

Gagnez 4 CD UN CRI D ESPOIR par ANNE MURRU sur chansons.org
Son site, c'est pour dans quelques jours...
Ses projets : Me lancer à temps complet dans ma passion, la chanson, faire connaître mes compositions, rencontrer et travailler avec des gens du métier qui sauront me conseiller et me guider. La réalisation d'un autre CD, puis un autre...

Alexandra Roch : Après « La Quarantaine » A GAGNER sur auto-edition.com :
LA PLACHE A BASCULE
Roman, dialogue de théâtre, intrigue policière, ce livre qui mélange les genres entraîne le lecteur à suivre Romaine dans les noeuds et points de croix qui tissent inexorablement la toile de sa vie...

sur auto-edition.com
le livre des anges et de l'initié de Mahité et André BESNARD
Qui sommes nous ? D'où venons-nous ? Où allons-nous ? Pourquoi ? Eternelles questions de l'homme depuis la nuit des temps ! Ce livre tente de répondre à ces interrogations grâce à des messages médiumniques que l'auteur est chargé de transmettre. Saurons-nous écouter et comprendre ? Avons-nous peur de savoir ?

chansons.org : Album rock GARDE TON IMAGE de KOKIN DE NOM (extraits sur leur site)

music-sorties.com : CHRISTIAN BRAUT 24 HEURES A SES COTES
Depuis près de quinze ans, Christian Braut travaille dans son home studio, en marge d'une activité de journaliste dans la presse musicale technique et de concepteur/hébergeur de sites Internet
10 créations (voyages, amour, personnages pittoresques sur mélodies gracieuses) plus une reprise du Poinçonneur des lilas (de Gainsbourg)
Interview du mois :  Bernard Pichardie, face à sa passion de la chanson
Les auteurs de chansons sont naturellement absents, écartés du débat sur l’intermittence du spectacle ; on comprend aisément que le gouvernement ne souhaite pas ouvrir « la boîte de Pandore » (qui , après, se réclamerait indispensable à la création ?) et que les organisations syndicales... agissent en organisations syndicales !...
Donc le webzine a trouvé opportun de donner, de nouveau, la parole, à un auteur de chansons... comment vit un auteur de chanson ?
Sur www.textesdechansons.com, près de 130 auteurs... donc... choisir !... tout en tenant compte des auteurs qui « se bougent vraiment »... L’élu est donc Bernard Pichardie...
A première vue (sa biographie) tout nous sépare !... (étant aussi auteur de chansons, je pense indispensable de donner la parole à des auteurs sur d’autres voies...)... Par exemple sa participation aux Atelier d’auteurs de Claude LEMESLE (est-ce que l’argent public et l’argent des subventions sacem ne pourraient pas mieux être employé ?... Cette réflexion m’a traversé l’esprit pour la première fois à Astaffort... chez l’Astaffortuné, monsieur Francis Cabrel, alors accompagné de monsieur Richard Seff, ça donnait une réflexion du genre, comment les auteurs de chansons – je n’étais pas membre sacem alors, ignorais le fonctionnement du secteur – acceptent de laisser ces gens-là phagocyter les budgets?

A première vue... Réponses sans langue de bois...

- Votre premier texte interprété sur scène ?
Bernard Pichardie : - En 1999, j'ai contacté un compositeur sur Marseille qui avait mis une petite annonce dans la revue CHORUS. Denis SALFATI du groupe TIERCE MAJEURE. Il a mis en musique un texte engagé Voilée sur la condition des femmes algériennes et une chanson d'amour Tartines et poisson rouge , elles ont été interprétées sur scène en janvier 2000 puis quelques fois en concert, mais malheureusement, ces chansons dorment et sont à la recherche d'interprètes

- Combien depuis ?
- Une soixantaine ont été prises par des amateurs, il faut du temps pour se faire connaître et reconnaître. Trouver des gens motivés. Mais j'ai la chance d'avoir maintenant plusieurs interprètes qui en veulent. Et j'ai pas mal de réserve ( 160 textes mis en musique sur environ 700 )
- Combien en cd ?
- Pour l'instant, 4 ( 2 en 2000 par le Cabaret Studio de Nantes mais le C.D. n'a pas été commercialisé, 1 par DANYN, 1 par Bruno BRANCATO ) mais il y a maintenant des projets avec Éric DAUNIS, Isabelle SIENA, Anna BOSCO, Christine MICHEL, et encore Bruno BRANCATO pour son prochain C.D.
- Vous êtes en travail actif avec combien d'interprètes, de compositeurs ?
- Sur plus de trente compositeurs qui ont eu le courage ( ou l'inconscience !) de mettre des notes sur mes mots, je travaille d'une manière régulière avec une douzaine. Pour les interprètes, je ne connais pas le chiffre exact car depuis quelques mois j'ai été contacté par une quinzaine et maintenant j'attends les résultats éventuels. Mes 2 Têtes de liste sont Isabelle SIENA ( une quinzaine de textes dont 8 sont mis en musique ) et Christine MICHEL ( 25 textes dont 19 sont mis en musique )

- Age ? Profession ?
- J'ai 53 ans et je travaille à La Poste où j'ai la chance d'être à 80%, ce qui me permet de pouvoir consacrer du temps à ma passion.
- Pourquoi en 1997 participer aux Atelier d'auteurs de Claude LEMESLE ?
- Je faisais partie de l'association LES AMIS DES POETES et Françoise MARTIN, la présidente m'a proposé de venir à l'atelier qui se faisait de septembre à juin à L'ECOLE DE CHANSONS d'Alice DONA à Marseille.
- Cet atelier consiste en quoi ?
- Il permet à des auteurs débutants de présenter des textes de chansons sur des thèmes donnés. Et Claude fait ses critiques.
- Vous continuez à y participer ?
- Oui bien sûr, mais Claude ne vient plus que 2 ou 3 fois par an. Cette année, j'ai eu la chance de pouvoir participer à son atelier d'été à Paris, à la SACEM, sur 7 soirées pendant 2 semaines ( les thèmes étaient donnés pour le surlendemain, il y a eu aussi des travaux de groupe. )
- Pouvez-vous citer quelques titres dont il est l'auteur, et les interprètes ?
- L'été indien pour Joe DASSIN, Le barbier de Belleville pour Serge REGGIANI, O femme pour Michel FUGAIN. Mais aussi pour CARLOS, Gilbert BECAUD, Michel SARDOU...
- Le considérez-vous comme une référence ?
- Par rapport à mes façons d'écrire et mes idées, je ne peux pas dire qu'il est une référence, mais Claude m'a permis de transformer mon loisir en passion. Grâce à ses critiques mais aussi à toutes les anecdotes, les exemples qu'il donne pour nous permettre de nous perfectionner dans l'écriture.

- Écrire une chanson est une technique ?
- Oui, il y a des techniques, j'ai eu au tout début beaucoup de mal à calibrer mes mots ; j'ai en plus un gros handicap : je ne connais pas la musique ! j'ai commencé avec un copain compositeur, Claude GEISKOP, et je devais revoir ma copie sans cesse. Maintenant, la succession des mots qui me viennent a souvent une musicalité . Bref, j'ai appris qu'il n'y a pas une recette pour écrire une chanson mais une multitude.
- Conseilleriez-vous ces ateliers à tout auteur ? aux auteurs non inspirés ? aux auteurs qui ne trouvent pas d'interprètes ? A qui ?
- Je conseille ce genre d'atelier à tous ceux qui veulent écrire des chansons quel que soit leur niveau. Le fait de se retrouver à plusieurs pour présenter des textes ( mis en musique ou pas suivant les participants ) permet de se nourrir , une synergie se crée. Pour les auteurs non inspirés, c'est un autre problème, l'inspiration on l'a en soi ou on ne l'a pas. Faut-il vraiment perdre du temps à se forcer ?
- A l'instant d'écriture, vous vous référez à ces acquis, ou à autre chose ? Votre inspiration ?
- Difficile de répondre, j'écris souvent sans trop réfléchir ( un peu dans le style de l'écriture automatique ) ça me vient tout d'un coup, dans le bus, le métro, le train, une idée se présente, je la saisis en noircissant un bout de papier puis quand je suis chez moi, je me mets à l'ordinateur et je termine le texte. Provisoirement car il y a toujours ces 3 ou 4 foutus mots qui ne collent pas et je peux mettre plusieurs jours ou des mois avant de trouver les bons. Je travaille aussi sur des confidences ou des demandes précises. Quand je connais un peu la personne, je trouve assez rapidement. Je me suis rendu compte au fur et à mesure de mon avancée dans l'écriture que j'avais des empreintes greffées en moi, ce que j'appelle mes références. Mes 6 principales références sont Jacques BREL, Boby LAPOINTE, Henri TACHAN, Yvan DAUTIN, Gilbert LAFFAILLE et Môrice BENIN.
- A quel moment vient le c’est une bonne chanson ?
- Quand je me demande si c'est bien moi qui ai écrit le texte ! cela prouve que l'interprète s'est approprié la chanson. Moi, en tant qu'auteur, je dois en grande partie disparaître.
- Pensez vous que les professionnels soient à l'écoute ou pas intéressés par les auteurs ?
- Certains sont sûrement à la recherche d'auteurs pour renouveler leur répertoire, mais il faut pouvoir les rencontrer, ce n'est pas facile. Avec un peu de chance, cela viendra peut-être...

- Vous avez aussi des prix de poésie, vous considérez-vous comme un poète qui fait de la chanson, ou est-ce deux domaines éloignés ?
- Je ne suis pas un poète, j'essaye d'écrire des chansons, si j'ai eu quelques prix en poésie, c'est peut-être une erreur de jeunesse !. Non, sans rire, j'ai fait quelques concours pour m'amuser. il paraît, d'après certains, que je suis un poète. même si j'ai tendance à mettre de la poésie dans certains de mes textes, c'est vraiment sans aucune prétention.

- Vous êtes membre de la sacem depuis quand ?
- Depuis 1999
- Avez-vous été surpris, quand vous avez appris que le conseil d'administration de la sacem n'est pas élu par les membres mais par une minorité, les membres pros ?
- Cela ne me surprend pas, l'élitisme franchouillard est bien souvent de mise dans les institutions.
- La sacem limite les aides à l'autoproduction aux membres de moins de 30 ans (et moins de 35 pour l'aide moindre) ... que pensez-vous de ce principe (vous qui êtes donc un jeune membre plus agé) ?
- C'est vraiment ridicule, j'ai des interprètes d'un certain âge qui ont commencé assez tard dans la chanson et qui ont un super potentiel. Si on va jusqu'au bout, on devrait aussi limiter l'âge des décideurs.

Internet, Vos attentes ? Internet a changé quoi dans votre vie ?
- Internet m'a permis de dépasser les frontières de Marseille, d'avoir des contacts rapides avec de nombreuses personnes ayant eu envie de collaborer avec moi. Mais je ne suis pas accro , je n'ai pas l'ADSL, juste un forfait de 24 heures par mois à bas débit, ce qui ne me permet pas d'entendre les extraits de mes propres chansons d'une manière correcte. C'est un collègue qui gère mon site car j'en suis incapable. Enfin, disons plutôt que je ne prends pas le temps de m'y impliquer.

- le dossier des intermittents ?
- Tout est fait actuellement pour tuer la création VRAIE. peut-être parce que les vrais créateurs sont des contestataires, des empêcheurs de tourner en rond. Actuellement nous sommes gouvernés non pas par des têtes pensantes mais par des têtes penchantes !

- Pourquoi écrivez-vous ?
- Pour le plaisir, pour que mes idées voyagent, pour lancer des messages, et pour laisser des traces culturelles à mes filles

Bernard Pichardie sa rencontre avec Oscar Wilde

Pour le contacter (Bernard Pichardie) : textesdechansons.com où il présente des textes (l’occasion aussi de consulter sa biographie) 
"; $t2="
 Actualité en France

a) La Ligue Communiste Révolutionnaire change...
Change ?
Modernise ses statuts : supprimé l’objectif de la dictature du prolétariat.
La majorité des électeurs d’Olivier Besancenot aux élections présidentielles poussent un ouf ? (les électeurs bernés par le coté sympathique du facteur humaniste ... dont les journaux n’ont toujours pas pris la peine d’analyser de manière sémantique le slogan nos vies valent plus que leurs profits ... NOS VIES... et NON : LA VIE vaut plus que LES PROFITS ; NOS VIES : la vie des militants LCR ?...)

Premier acte fort du parti rénové ?
Une alliance avec LUTTE OUVRIERE pour les élections Régionales et Européennes 2004.
Donc le premier acte d’un parti qui abandonne l’objectif de la dictature du prolétariat et de s’allier avec le parti d’Arlette Laguiller, toujours dans sa visée de la dictature du prolétariat...

Bon, si des internautes étaient encore tentés par ce vote contestataire... NIHILISTE serait plus juste

b) Les (mé) prix littéraires (suite)
Yves Berger, absent de la dernière sélection, obtient le Prix Renaudot Essai. Il faut dire qu’il venait d’être nommé Président du conseil supérieur de la langue Française !...
Alors, celui qui fut surnommé le faiseur de prix quand il était directeur littéraire chez Grasset (il n’est plus que conseiller du Président Directeur Général depuis 3 ans), ne pouvait quand même pas être oublié des distinctions.

Frédéric Beigbeder, qui enfile un costume aussi similaire du directeur de collection, obtient le 69ème prix Interallié, qui récompense habituellement le livre d'un journaliste, pour Windows on the World (chez Grasset)

Aussi caricatural et inquiétant : Le prix de la Langue Française attribué par la Ville de Brive-la-Gaillarde, lors de la foire du livre de Brive, ce prix récompense l’œuvre d’une personnalité du monde littéraire, artistique ou scientifique qui a contribué, de façon importante, par le style de ses ouvrages ou son action, à illustrer la qualité et la beauté de la langue française
a été décerné à Dominique de Villepin.
Pour la première fois, ce prix a été révélé avant la Foire. Au ministre des Affaires étrangères, de la coopération et de la francophonie donc. Aussi amateur éclairé de poésie .

De la foire du livre de Brive, je préfère retenir la nouvelle présentation des photographies (commentées) de celui que La Dordogne Libre présenta comme un Doisneau périgourdin , par Michel CARCENAC : LE PERIGORD DE MON PERE – Photographies 1899 – 1920 (format 24 * 26 cm, 136 pages ; 26 euros franco de port, à Michel CARCENAC – 24 170 BELVES)
Contact sur www.salondulivre.net

c)Mercredi 12 novembre 2003
La justice a condamné à de lourdes peines de prison Loïk le Floch-Prigent, Alfred Sirven et André Tarallo, jugeant les trois ex-dirigeants d'Elf coupables des vastes détournements opérés au détriment du groupe pétrolier...
Cinq ans de prison contre l'ancien PDG (de 1989 à 1993), âgé de 60 ans, soit le maximum prévu par la loi pour le premier responsable de l'affaire Elf.
Même peine pour son ancien bras droit, Alfred Sirven, 76 ans, qui risquait théoriquement jusqu'à dix ans.
André Tarallo, 76 ans, ancien M. Afrique du groupe : quatre ans de prison, mais avec un mandat de dépôt à la barre, ce qui signifie une incarcération immédiate, la première pour cet homme alors jamais été détenu.

Ses deux ex partenaires, eux, étaient déjà en prison : Alfred Sirven y est détenu depuis la fin de sa cavale aux Philippines, en février 2001, et Loïk Le Floch-Prigent purge depuis janvier la peine de 30 mois ferme à laquelle il a été condamné dans le volet Dumas de l'affaire.
A noter aussi :
L'ancien directeur de la prospection Alain Guillon, condamné à 3 ans de prison, avec mandat de dépôt, l'industriel Maurice Bidermann à trois ans dont deux avec sursis...

Devant l'énormité des sommes détournées - 305 millions d'euros, soit plus de 2 milliards de francs - le tribunal a prononcé des peines d'amendes exemplaires : 357.000 euros pour Le Floch - le maximum possible - un million pour Sirven, deux millions pour Tarallo.

Au total, près de 19 millions euros d'amende ont été prononcés avec des chiffres records contre Alain Guillon (3 millions d'euros), les hommes d'affaires Nadhmi Auchi et Nadir Abid (2 millions d'euros)...

La JUSTICE, parfois avance. Merci EVA JOLY...
Je vous conseille la lecture de son livre :
est-ce dans ce monde-là que nous voulons vivre ?

d) Le 10 Novembre 2003 - sortie nationale du maxi-single de Christine DJ, chansons écrites et interprétées par Christine Deviers-Joncour.
UN CD AUTOPRODUIT, lancé le 8 novembre 2003, Tout le Monde en Parle de Thierry Ardisson, sur France 2, 20 heures 10 Pétantes de Stéphane Bern Canal + le 10 novembre 2003...

Je me suis alors tournée vers la musique, nullement pour faire carrière, mais j'avais déjà écrit de nombreux textes et j'ai été approchée par des musiciens de talent... ce premier maxi-single est en fait un prélude à un album de 14 titres dont la sortie est prévue mi-janvier 2004 et qui sera simultanément publié avec un quatrième roman

e) Des intermittents du spectacle parvienne à forcer le studio du journal de 20h sur France 2. Et s’en suit une polémique : la chaîne a-t-elle eut tort de les laisser s’exprimer plutôt que de sacrifier le journal en lançant un autre programme ?
S’en suit une question : est-ce qu’une minorité peut s’en prendre à une chaîne publique pour clamer ses revendications ?
Posée ainsi, la réponse peut sembler évidente MAIS... Mais dans un pays régulièrement bloqué par des revendications, est-il plus choquant que des routiers bloquent un mois les routes avec leur outils de travail ou que des intermittents utilisent une des scènes de leur outil de travail ?
Sur le fond, naturellement, je ne soutiens pas ces revendications trop politiques et trop éloignées des véritables enjeux culturels (la culture, celle qui reste, les œuvres, s’est quasiment toujours faite EN MARGE, sans syndicats ni compromissions politiques), mais il est trop facile de crier au scandale sans analyser le contexte...

f) les chiffres furent difficiles à suivre après l’installation de radars automatiques, pourtant à des points clairement identifiés. 2500 PV en moins de 48 heures avec 10 radars. Puis 4500 en 3 jours... et oui, les lois sont faites pour être appliquées !... c’est souvent difficile à croire en France où plutôt que de légiférer autrement on préfère tolérer la non application d’une loi par une minorité...

g) Après les chiffres du premier semestre 2003, une chute de 9% des ventes, soit 11 % en chiffre d’affaire, l’industrie musicale continue à fustiger internet, accuse les téléchargements illégaux ; aux Etats-Unis les procès se multiplient...
Mais pas un mot sur l’offre de plus en plus standardisée, les stars qui apparaissent de plus en plus pour ce qu’elles sont : des pacotilles sans fonds, égocentriques, mégalos, violentes...
Mais malgré la crise , VIVENDI UNIVERSAL (qui va quand même en profiter pour se débarrasser de 1350 salariés, soit 200 millions d’euros d’économie par an) rachète à DREAMWORKS (studio américain créé par Steven Spielberg), sa division musicale DREAMWORKS RECORD (montant estimé 100 millions de dollars).

DIRE QUE CE BEL ENSEMBLE RISQUE D’ETRE BIENTOT DEPECE, si Vodafone lance une OPA sur Vivendi Universal pour mettre la main sur SFR...

HACHETTE s’active pour présenter à la commission de Bruxelles une position dans le livre non quasi monopole ... qui sera sacrifié ?


OBSERVATOIRE et réseau ternoise.net
PLUS QUE QUELQUES JOURS POUR ENVOYER CD et LIVRES :

www.autoproduction.info : LE prix francophone de l’autoproduction

http://www.salondulivre.net LE PREMIER prix littéraire de l'année

auto-edition.com : DE NOMBREUSES REACTIONS après ma prise de position sur Ecrire & Editer, sous titré « un auteur averti en vaut deux ! »
Est-ce que l'idée de l'auto-édition avancerait !!!...

promos-promotions.com LE SITE PHARE DE CETTE PERIODE ? avec chaque jour de nouvelles promotions ajoutées...
OFFRES PHARES : le FORFAIT ILLIMITE UVTEL pour 4,5 euros par semaine TELEPHONE ILLIMITE !
lA BANQUE Egg fait tout pour séduire la FRANCE, profitez-en !
ET TOUT POUR VOS COURSES DE FIN D'ANNEE... UNE FIN D'ANNEE SANS STRESS NI EMBOUTEILLAGES ?



RENCONTRES sentimentales VRAIMENT GRATUITES

CHANGER DE BANQUE (marre de leurs frais...) POUR UNE BANQUE EN LIGNE ?
voir rubrique sites amis VOUS INSCRIRE (gratuitement) aux SITES AMIS c'est participer au financement des projets du réseau www.ternoise.net (dont envoi des livres et cd...)

Le numéro 37 du webzine gratuit, votre note : 16,1
Votre note, sur 20, pour ce numéro :

 Chanson d actualité...
LA VIE VIRTUELLE

Internet, virtuel ou nouveau réel ? OU AIDE AU REEL ?
Pour la vie PRATIQUE mais aussi sentimentale comme avec acommeamour.com

LA VIE VIRTUELLE

Elle passe d’un rêve à l’autre
Elle sait qu’il en viendra d’autres
Et de toutes sortes
Y’a tellement d’internautes

Elle se dit souvent
Qu’la vie virtuelle
Est vraiment
La moins cruelle
Elle se dit souvent
Qu’la vie virtuelle
Est celle
Où le piment
Survient le plus souvent


Elle a dressé une barrière
Se cache derrière une frontière
Avant d’se voir en vrai
Faut savoir si on se plaît

Elle se dit souvent
Qu’la vie virtuelle
Est vraiment
La moins cruelle
Elle se dit souvent
Qu’la vie virtuelle
Est celle
Où le piment
Survient le plus souvent


On la dit déconnectée
De c’qu’on appelle réalité
Elle se sait en avance
D’une conception d’l’ existence

Elle se dit souvent
Qu’la vie virtuelle
Est vraiment
La moins cruelle
Elle se dit souvent
Qu’la vie virtuelle
Est celle
Où le piment
Survient le plus souvent


Vous avez apprécié ce numéro du WEBZINE GRATUIT ?... merci de vous inscrire GRATUITEMENT à  l un des sites amis :
amis.html
copyright : Association TERNOISE.COM - NOVEMBRE 2003 -


Contact / Gestion Abonnement (désabonnement,changement adresse mail) : ternoise.net
Contact Postal : Jean-Luc Petit - BP 17 - 46800 Montcuq

accueil du WEBZINE GRATUIT

webzine pour écrivains
regard du webzine sous le versant Presse Musique

Mais aussi rencontres gratuites
Copyright : Contact Montcuq - Cahors

Gestion de votre Abonnement au webzine (désabonnement,changement adresse mail)