Serge Dassault - LYON PLUS - Elections régionales - Imprimantes Cartouche encre MOINS CHERE

Votre abonnement gratuit au webzine

Ci dessous : la version du webzine envoyée aux abonnés (les envois aux abonnés : aucune pub)

Les livres conseillés..

www.lewebzinegratuit.com
    du réseau

IMPRIMANTES Cartouche encre MOINS CHERE
21 892 abonnés

Mensuel gratuit chanson, littérature, observatoire internet, actualité / N°42 / 27 MARS 2004

1) Éditorial : Ce n’est pas une guerre contre l’intelligence... juste du mépris
2) Livres cd A GAGNER : créateurs à découvrir
3) Interview du mois : THERYCA féminisme et spiritualité ?
4) Actualité en France : Terrorismes - Serge Dassault - LYON PLUS - Elections régionales...
5) Web et réseau : Durand d'Avril - www.autoproduction.info - CARTOUCHE ENCRE - CD VIERGE...
6) Chanson actualité : Les CANTONS (l’échelon de trop)

Editorial :   Ce n’est pas une guerre contre l’intelligence... juste du mépris

L’hebdomadaire Les Inrockuptibles publie un appel contre la guerre à l’intelligence...
Naturellement, il a facilement trouvé 8000 signataires puis 20.000 issus des professions intellectuelles puis 70 000...
Naturellement, un tel geste, en période pré-électorale, suscita des convoitises de récupérations... l’hebdomadaire clarifiait sa position dans un communiqué, rappelant avoir toujours porté un regard extrêmement sévère sur les années Mitterrand qu’incarne par excellence Jack Lang...

Alors vraiment : Tous ces secteurs du savoir, de la recherche, de la pensée, du lien social, producteurs de connaissance et de débat public font aujourd'hui l'objet d'attaques massives, révélatrices d'un nouvel anti-intellectualisme d'Etat ?

Selon cet appel :
Rien de plus proche aujourd'hui d'une université sans crédit
qu'un laboratoire scientifique en panne, rien de plus proche d'un intermittent du spectacle qu'un doctorant précaire, d'un urgentiste en alarme qu'un juge débordé par les dossiers et les affaires,
d'un psychanalyste interdit d'exercice qu'un archéologue privé de fouilles (...) rien de plus proche d'un chômeur en fin de droit qu'un artiste au Rmi
.
Presque une énumération à la Prévert.

L’hebdomadaire tente ainsi de fédérer les divers mouvements en cours dans les professions intellectuelles...
Cette simplification fleure trop la recherche du bouc-émissaire (l’état), la simplification...
Des intellectuels aussi influents devraient toujours garder à l’esprit que l'essence de la tyrannie est le refus de la complexité ( )

En effet : pas grand chose de comparable entre les intermittents du spectacle qui protestent depuis la signature, par le Medef et de trois syndicats (CGC, CFTC et CFDT) d'un accord modifiant leur régime d'assurance-chômage (voir actualité...) et les chercheurs inquiets par les hésitations à long terme du gouvernement.

Les mots ne devraient pas être anodins : GUERRE – INTELLIGENCE.

GUERRE : désir d’assujettir au minimum, le plus souvent détruire l’autre.

INTELLIGENCE : faculté de connaître, de comprendre mais on redoute qu’il s’agisse parfois d’autre chose, genre absence de glorification de notables, sommités, d’une intelligentsia.

La définition didactique (devenue courante) d’intelligence mérite d’être rappelée : attitude d’un être vivant à s’adapter à des situations nouvelles.
Faire métier de l’intelligence devrait justement être tourné vers une approche de la nouveauté...

Ce gouvernement n‘est pas en guerre contre l’intelligence... seulement en mépris... et même pas plus que d’autres responsables (je pense naturellement à monsieur Martin Malvy, président de la région Midi-Pyrénées, visiblement fier de proclamer – enfin de m’e-mailer - : avoir fait de la culture une priorité avec plus de moyens consacrés à la création artistique et à l’animation culturelle : le budget culture a augmenté de 90% de 1998 à 2003...
Mais 17 millions d’euros pour quoi faire ? )
Le coeur du problème réside dans le POUR QUOI FAIRE.
La culture ne manque pas de moyens. Elle souffre de la répartition de ces moyens, d’une déplorable absence de critères artistiques. Le mépris des créateurs et le soutien aux marchands and coe

Ce mépris est largement répandu en France : rappelons le cas sacem. Un souci de promouvoir l’intelligence à la sacem ? Une sacem en conformité avec les lois de l’industrie où l’oligarchie qui élit le conseil d’administration s’est protégée de toute contestation interne possible en érigeant des critères pour rejoindre le petit cercle des membres professionnels, inatteignables par un membre non inféodé aux grands groupes (je tourne autrement la phrase : pour avoir le droit de voter il faut être membre professionnel donc avoir durant trois années consécutives dépassé un seuil inatteignable par un indépendant... y a t-il deux trois exceptions ? je n’ai pas les noms des exceptions !)

Dans l’édition est-il nécessaire d’ajouter un exemple à celui des Centres Régionaux des Lettres inclus dans le paragraphe Martin Malvy...

Les médias ? toujours prompts à glorifier les navets quand ils sont portés par de gros budgets.

Alors, on voudrait que l’Etat fasse un contre-poids. Et ce n’est pas le cas.
Le mépris est omniprésent.

L’intelligence est rare en art ; Gérard Manset sort son dix-septième album : Le langage oublié.

Dominique A : Tout sera comme avant.

Faire métier de l’intelligence, de sa pensée, c’est depuis longtemps, le plus souvent, ACCEPTER DE VIVRE PAUVREMENT – parfois des années, parfois des décennies.

Il y a parfois une indécence à se plaindre quand ailleurs l’intellectuel paye son indépendance par sa vie... Alors qu’en France un simple écrivain peut se permettre d’interpeller régulièrement un président de Région... et vous inviter à en faire de même, avec arguments, patience...

Bonnes réflexions,

Stéphane Ternoise,
www.ternoise.net
Livres cd A GAGNER :  créateurs à découvrir
Gagnez 4 album 2 de Yann MARESCHAL sur chansons.org
Yann MARESCHAL sort son deuxième album intitulé 2. Ce disque qui comporte treize titres, nous entraîne dans l'univers intimiste de son auteur. Un univers mélancolique et poétique qui nous parle de sentiments amoureux, des vicissitudes du couple, de paternité. Une atmosphère musicale inspirée de la pop, où les guitares toujours présentes flirtent avec de belles mélodies. Son site : www.yannmareschal.com

sur auto-edition.com
Gagnez 3 livres de THERYCA : La Femme est l'Architecte de l'Homme conjugue féminisme et spiritualité.
Ce recueil de textes sans concession nous conduit loin des sentiers battus.
C'est le témoignage d'une existence vécue au tournant du troisième millénaire en même temps qu'une invitation à nous interroger sur l'avenir que nous souhaitons à notre descendance.

chansons.org : Gagnez 4 CD Je ne changerai pas de Nicolas REYNO
Auteur, compositeur et interprète, Nicolas REYNO tente de s'imposer dans la variété française.
A 24 ans, ce jeune artiste a fait de sa musique, une aventure quotidienne et un mode de vie.
Doté d'un catalogue de compositions déjà bien rempli par plusieurs années d'écriture, il rejoint la variété française avec son premier single JE NE CHANGERAI PAS .
Amoureux du spectacle et du contact avec son public, il prépare actuellement sa première tournée dès le deuxième semestre 2004 et son premier album pour la fin d'année.
SITE... Pour bientôt
Contact : 06.11.42.50.03

sur auto-edition.com : Gagnez 3 LIVRES exercice de style TROIS NOUVELLES D AILLEURS de MAURICETTE LECOMTE

music-sorties.com : Gagnez 4 cd : EDMAR ARGELIER Mon île, les Antilles

P.s. : LA LONGUEUR DE CETTE PRESENTATION est dictée... par l'envoi de la documentation des créateurs (avis aux créateurs : pensez TOUJOURS A VOUS PRESENTER...)
Interview du mois :  THERYCA féminisme et spiritualité ?

La Femme est l'Architecte de l'Homme conjugue féminisme et spiritualité...
la quatrième de couverture tenta le chroniqueur aussi auteur en cours de rédaction d’un essai sur la sérénité.
L’échange de mails sur l’auto-édition avec THERYCA aviva aussi ce désir de lecture.
Quelques heures plus tard, cet emploi de féminisme et spiritualité me semblait déplacé.
J’interrogeais l’auteur... surprise du ton de certaines questions... l’interview se poursuit après un rappel du contexte de ce webzine : présenter ne signifie pas adhérer !...
Vouloir imposer des idées, c’est aussi accepter de les confronter.
De nombreuses idées (qui se prétendent le plus souvent novatrices) s’affirment censurées. Le webzine laisse s’exprimer LE MATRIARCAT... mais quelques passages nécessitaient une intervention de remise en perspective, d’autres... je pense que votre sens critique suffira !...

La confrontation :

- Votre âge ?
THERYCA : - 50 ans tout juste. Et très heureuse de ne plus avoir 20 ans, parce que très peu de jeunes de 20 ans ont les moyens de gouverner librement leur vie. Et c’est doublement vrai pour une jeune fille.
- Votre profession ?
- J’enseigne la langue française aux étrangers de passage à Paris. J’ai débuté dans l’Education Nationale mais j’ai démissionné après 4 mois pour cause d’allergie à l’exercice de l’autorité. J’ai voulu dès l’âge de 20 ans quitter l’enseignement mais j’y suis encore, probablement parce que les chefs d’entreprise ont jugé qu’on ne quittait pas l’Education Nationale sans être coupable de quelque faute grave. Toutes mes tentatives de reconversion ont échoué, mais avais-je seulement l’envie d’entrer dans le monde de l’Entreprise ? Au plus profond de moi-même, c’était le dégoût qui l’emportait. Les grands chefs d’entreprise m’ont rarement inspiré le respect.

- Votre premier livre ; féminisme et spiritualité ... et engagement. L’engagement CONTRE n’est-il pas un frein à la spiritualité ?
- Ma conception de la spiritualité n’a pas grand rapport avec ce qu’on en dit généralement. Tous les caractères existent dans la nature et c’est bien ainsi. On se représente les spiritualistes comme des personnes zen , ou bien qui acceptent tout ce qui arrive comme une bénédiction, ou qui croient qu’il faut être aimable, charitable et en tout cas toujours positif. Etre positif quoi qu’il arrive, c’est pour moi se mentir à soi-même, il faudrait plutôt dire constructif. Il ne s’agit pas de penser positif mais de penser juste . Nous devons donc cultiver la clairvoyance et l’intelligence du coeur pour être capable de toujours prendre la décision la plus opportune. Nos choix de vie dépendent des événements. Si les hommes oppriment les femmes, alors il faut combattre le patriarcat activement. Dire oui à l’autorité des hommes, ce n’est pas les aimer.
- Pourquoi Le livre que toutes les femmes doivent avoir lu ?
- Les femmes ont un atout immense : elles portent les enfants. Et l’enfant ne naît pas le jour de sa naissance. Il séjourne pendant neuf mois dans la fabrique. On dit que toute l’éducation d’un Homme se fait avant six ans mais mon opinion est que le jour de la naissance, tout est déjà joué. C’est sûrement une autre raison qui m’a fait fuir l’Education Nationale. Il m’est arrivé d’observer des enfants de cinq ou six ans que je pouvais facilement me représenter en prison dès l’âge de dix-huit ans. Dans La Femme est l’Architecte de l’Homme , j’essaie de montrer que si les femmes étaient instruites de leurs pouvoirs, elles posséderaient toutes les cartes nécessaires pour conduire le monde. Je pense que c’est en exploitant leur potentiel spirituel que les femmes pourront mettre fin au patriarcat. Ce livre se veut donc aussi un droit de réponse aux féministes institutionnelles et matérialistes qui ont depuis un certain temps le monopole de la parole partout dans les médias.
- Contre le concept sartrien l’existence précède l’essence, cette liberté non pas seulement possible mais obligatoire, cette faculté d’inventer sa vie
- L’être humain croit qu’il vit sa vie alors qu’en fait il n’en est rien. Il respecte le programme déterminé par sa mère pendant la grossesse et naturellement aussi par la rencontre de tel ovule avec tel spermatozoïde. Bien sûr l’Homme fait des choix mais ce ne sont jamais ces choix qui font son destin. C’est le capital reçu à la naissance qui détermine si un Homme deviendra quelqu’un ou bien un légume. Ce n’est pas par hasard que nous nous trouvons en face de tel ou tel choix. C’est toute notre vie passée, nos pensées de tous les jours qui nous ont placés devant ce choix. La plupart des personnes qui débattent sur le sujet de la liberté s’accordent pour dire que notre part de liberté est faible ; mais pour donner une image, ce que je veux dire, c’est que le jour de notre naissance, notre mère termine la fabrication d’une bobine. Le premier jour de notre vie, nous commençons à tirer le fil ; quand tout le fil est déroulé, la vie est terminée et on jette la bobine. Je ne vois que de la stupidité dans l’arrogance d’un homme (ou d’une femme) qui connaît le succès ou la gloire. Je peux prendre aussi l’exemple du jeu de cartes : nous ne choisissons pas nos cartes mais pouvons en tirer le meilleur si nous sommes perspicaces. Seulement, quand un joueur de cartes gagne, il oublie souvent de dire qu’il avait reçu le meilleur jeu. Je voudrais donc souligner que l’humilité est de la toute première importance.
- Contre le concept de L’évolution permanente ?
- Bien sûr que je crois à l’évolution permanente mais les petits pas qui font avancer ou reculer l’humanité ne se jouent qu’au moment de choisir le père de son enfant et pendant la grossesse. Si l’humanité est stagnante, c’est parce que les femmes sont ignorantes de ce fait.
[les neurosciences confirment l’analyse des esprits les plus éclairés au sujet des trois influences majeures de notre vie, à part quasi équivalente :
- les gènes
- les expériences intra-utérines
- le vécu
Il est donc naturellement erroné de prétendre que tout est joué d’avance – sauf le cas de pathologies génétiques au-delà des connaissances actuelles- TERNOISE]


- Féminisme et spiritualité ... ou psychanalyse de l’auteur ?
- Cette question arrive vraiment comme une surprise. Je n’accorde aucun crédit à la psychanalyse. La psychanalyse est selon moi une théorie construite à partir de la pathologie sévère dont souffrait Freud lui-même. Freud a voulu faire de son cas personnel une vérité universelle. Il a compris que mettre le sexe au centre de sa théorie lui assurerait la notoriété et en cela uniquement il a vu juste. Pour le reste, je l’accuse de plagiat. Le concept de l’inconscient a été emprunté aux philosophies spiritualistes orientales. C'est le produit d’une adaptation vulgaire de l’idée bouddhiste de karma.
- Comme tout penseur majeur, Freud a étudié les penseurs qui l'ont précédé... SPINOZA avait ainsi mis en exergue le fait que la plupart du temps les êtres humains ne sont pas conscients des causes réelles de nos actions (alors que les philosophies orientales étaient absentes de l'occident)... Ne trouvez-vous pas dangereux de constamment opposer ?...
- Je ne reproche pas à Freud d’avoir copié mais de ne pas avoir eu l’honnêteté de le dire. Je viens de voir un documentaire où une personne qui l’a connu disait qu’il émettait des idées et que son idée devait aussitôt devenir un fait établi. Il avait des défauts très humains mais tous l’ont suivi, l’ont mis sur un piédestal, sans doute parce qu’ils y trouvaient quelque avantage. C’est vrai, la faute appartient tout autant à ceux qui l’ont écouté.
[Si Freud s’était contenté de copier, aurait-il suscité tant de réactions d’indignation à chacune de ses communications ?
Freud figé dans des certitudes ? le passage d’une théorie de la séduction à celle du refoulement confirme bien le cheminement d’une absence de dogmatisme - TERNOISE]


- Ne craignez-vous pas de tomber dans le travers que vous prétendez dénoncer chez Freud : vouloir faire de votre cas personnel une vérité universelle.
- Voilà où la spiritualité prend toute son importance. Le monde invisible (je n’ai pas dit Dieu) existe ou n’existe pas. Je suis sûre qu’il existe. Ce n’est pas une question de foi mais une certitude. Et quand nous nions que le monde invisible existe, nous ne pouvons en aucun cas aller dans la bonne direction. Suivre un matérialiste, c’est demander à un aveugle de vous montrer le chemin. Quand on est spiritualiste, on est forcément d’avis que Freud a fait fausse route en expliquant le monde par la libido. Je m’efforce de dénoncer cette escroquerie car ne rien dire c’est être complice. Personnellement, je n’ai rien inventé. Je lis l’anglais sur Internet et je vois bien que les Français avec leur peur maladive de la spiritualité sont montrés du doigt depuis le Japon jusqu’à New-York. A l’heure d’Internet, nous nous conduisons comme des ringards. J’apporte ma pierre pour que cela change dès que possible. Bien sûr je pourrais me retirer dans la solitude de la campagne comme l’a fait un de mes meilleurs amis mais j’ai choisi d’essayer de rendre service. Sans doute ai-je été programmée pour cela. Je me demande si je dois remercier ma mère ...

[prétendre avoir été programmé... plutôt que de reconnaître UN CHOIX – voir remarque 1 TERNOISE]

- Pour tout être porté vers la sérénité, la différenciation Hommes/Femmes est mineure.
- Vous appelez l’opposition Hommes/Femmes une différenciation mineure. C’est uniquement votre opinion. C’est typique du camp des privilégiés de dire que la différence est mineure entre les hommes et les femmes ; peu de femmes diront comme vous. Le lot réservé aux femmes dans le monde n’a rien à voir avec le lot réservé aux hommes. Les hommes ont toujours de jolies idées mais dans le quotidien il en va tout autrement. Une personne spirituelle dit comme elle agit et agit comme elle parle. Le féminisme est incontournable parce qu’il faut forcer les hommes à être à la hauteur de leur discours.
- Le féminisme est selon vous une forme de communautarisme ?
- Pas du tout. Je défends la vraie cause des femmes et non les femmes elles-mêmes. Nous sommes dans une société peu évoluée où la force fait loi. Et la majorité des femmes ont adopté le principe sans comprendre qu’elles se perdaient elles-mêmes. Il est plus urgent d’expliquer cela aux femmes qu’aux hommes. Si un homme comprend mon propos, alors nous collaborerons. Si une femme travaille pour la cause patriarcale, alors je refuserai mon aide dans ses combats.
- Vous en appelez souvent au MATRIARCAT... votre spiritualité ne vise dont pas à la sérénité dans l'égalité des citoyens mais à une domination sociale des femmes ?
- La sérénité est hors sujet ici. Dans le mariage, des règles de l’héritage existent pour protéger le conjoint survivant. Le droit à l’héritage est un droit minimal. Personne n’empêche un homme honnête de donner l’usufruit de tous ses biens à la mère de ses enfants. L’idée est la même dans le modèle que je propose. Il ne peut y avoir égalité quand la nature a décidé que les femmes porteront les enfants. Les hommes sont pour une grande part fous ou égoïstes. C’est pourquoi il faut que le bail d’habitation revienne toujours à la mère. Mais un homme qui a toute sa tête comprend que cette règle est naturelle et conforme à la justice. Cette loi serait minimale.
Par ailleurs, un homme doué de spiritualité comprend qu’il doit faire profiter la femme qui l’aime des expériences enrichissantes dont il profite pendant qu’elle est retenue à la maison pour cause de grossesse, d’allaitement par exemple. Il installe la confiance dans son couple et en retour la femme fera des enfants magnifiques. Le père recevra au centuple ce qu’il aura donné.
Les couples se forment globalement entre personnes de dimensions spirituelles voisines et la femme qui disposera d’un large choix saura choisir le meilleur parti possible.
Une société où l’homme choisit la femme et confond viol et devoir conjugal s’auto-détruit. C’est juste une question de bon sens. La future maman ne peut ressentir que du mépris pour un père au rabais. L’enfant qui naîtra deviendra un être humain rempli de haine.
Les hommes capables de spiritualité trouveront preneuse ; les irresponsables et les pervers, faute de descendance, disparaîtront de la surface de la Terre.
La nature a voulu que ce soient les femmes qui portent les enfants. Je trouve que la nature a bien fait les choses mais je ne porte évidemment aucune responsabilité personnelle dans cette affaire.

- Dans votre opposition vous occultez les différences hormonales entre femmes et hommes. Pourquoi ? Vous semblez préférer la confrontation à la compréhension ?
- La raison d’être essentielle des hormones, c’est la nécessité d’assurer le renouvellement de l’espèce. Toute considération morale autour de ce sujet est insensée.
La supériorité n’est pas inscrite dans les hormones mâles. Il a existé et il existe peut-être toujours des peuples où les femmes sont physiquement aussi fortes ou plus fortes que les hommes. Chez les paons, c’est le mâle qui se sert de son plumage pour plaire à la femelle.
Les hormones ne peuvent pas servir de prétexte aux hommes pour se faire excuser leurs abus de pouvoir. Les malheurs proviennent du fait que le monde visible n’est qu’un monde des apparences et que nous ne voulons pas le comprendre. Notre monde est gouverné par un monde invisible et au lieu de chercher à percer ses secrets, les humains, et les Français sont presque les derniers de la classe sur ce point, ont par orgueil ou ignorance, décidé que le monde invisible appartenait au domaine de la superstition. De nombreuses personnes prouvent que l’être humain a, par la force de sa pensée, la capacité de faire des miracles.
Les grands de ce monde n’ont délibérément retenu du monde religieux que l’idée d’un Dieu vengeur pour entretenir la peur chez leurs sujets.

- Surprise : Francis Cabrel occupe plus de place que Schopenhauer ...
- J'apprécie beaucoup Schopenhauer mais je n'ai jamais entendu dire qu'il ait été féministe. Je mets avant tout en valeur les hommes qui ont eu des propos féministes d'avant-garde. Par contre, bien que ne connaissant pas Francis Cabrel davantage que vous, je peux dire le passage que j'ai choisi est tout à fait d'avant-garde. J’attribue cette clairvoyance de la part d’un homme à l’intelligence du coeur.
- Moi je n'étais rien mais voilà qu'aujourd'hui, je suis le gardien du sommeil de ses nuits...
Vous ne trouvez pas plutôt qu'il s'agit d'un romantisme gnangnan et anti-spirituel (celui qui croit devenir quelque chose parce qu'il aime quelqu'un...) ?
- Je ne dois pas parler, je ne dois rien vouloir, je dois juste essayer de lui appartenir, Je l’aime à mourir, elle a dû faire toutes les guerres ...
Les chances que Francis Cabrel ait écrit ces mots par inadvertance sont infinitésimales tant elles respirent le vrai. Les paroles de Cabrel sont plus profondes qu’on croit, sans doute faut-il posséder le code pour comprendre. Les Occidentaux sont victimes de leur cartésianisme. Un intellect surdimensionné leur joue des mauvais tours. Le cerveau n’est qu’un outil de l’intelligence parmi d’autres. La vraie intelligence n’est pas chez les intellectuels. Demandez au philosophe Régis Debré ce qu’il en pense. J’admire Francis Cabrel, il peut tout dire sans avoir besoin d’écrire des livres de philosophie.

[pour avoir côtoyé le maître durant les rencontres d’Astaffort, je pense que cette remarque va déclencher quelques sourires parmi les abonnés - TERNOISE]

- Internet : Vos attentes ?
- Je prie très fort tous les fournisseurs d’accès de rester sourds aux tentatives gouvernementales de policer le droit de diffuser librement les idées nouvelles.
Internet a énormément changé ma vie. Grâce à Internet, j’ai découvert des vérités insoupçonnables pour qui n’est pas témoin direct. Je pense surtout aux témoignages des victimes d’inceste. Quand on est informé, on risque moins d’avoir des paroles malencontreuses. Il faut exploiter à fond les moteurs de recherche.
Je crois que je ne pourrais plus vivre sans Internet.

- Vous abordez donc en fin de livre un viol à l’âge de 13 ans ; cet instant étant la genèse de ce livre... tout n’est pas joué avant la naissance...
- Cet incident à l’âge de treize ans n’est en rien la genèse de ma vie. Les événements sont là pour révéler qui nous sommes. Je n’ai pas connu le malheur de la prostitution, ni dans le mariage, ni dans le commerce du sexe. Sans cet accident, je n’aurais jamais su défendre les prostituées. La capacité que j’ai de comprendre ce que peut vivre une prostituée, je l’avais le jour de ma naissance. J’ai découvert cette capacité en vivant un millième de ce que qu’elles vivent.

- Simone de Beauvoir est une référence féministe... vous ne semblez pas l'apprécier... (absence de références à son influence, les changements dans la société française obtenus par son impulsion) ?
- Contrer le patriarcat qui est vieux de plusieurs millénaires est une tâche immense. Toutes les contributions faites de sincérité sont les bienvenues. Simone de Beauvoir a apporté beaucoup dans le sens où elle a fait exister le féminisme. Je lui suis donc reconnaissante. Si je ne la mentionne pas, c’est parce qu’elle est en dehors de mon sujet. Pour moi, il ne sert à rien d’entrer dans la concurrence intellectuelle avec les hommes. Même si les femmes les dépassent, les hommes ne le reconnaîtront pas. Laissons-leur quelque motif de fierté. Les femmes n’ont pas besoin de cela pour poursuivre leur chemin. Elles possèdent des armes plus efficaces.
- Avec ce féminisme combatif n'avez-vous pas l'impression de fournir des arguments aux misogynes, au machisme ?
- Les femmes meurent tous les jours depuis plusieurs millénaires à cause de l’éducation qu’elles ont reçue : un femme doit être souriante, avenante, compréhensive, douce, etc. Dire comme vous, c’est poursuivre le chemin qui nous a conduit au malheur. Il n’est plus temps de louvoyer avec la question du patriarcat.

- Elisabeth Guigou démontre une stature de femme d'état. votre opinion ?
- Elisabeth Guigou est socialiste. Les femmes nommées par un gouvernement socialiste sont aux ordres du parti socialiste qui n’a rien de féministe. On ne peut pas compter sur une femme qui dit défendre la cause des femmes mais fait en même temps de la politique. Même dans le cas de figure où les femmes auront la parité en politique, ce ne sera qu’une mascarade. Ces femmes ne sont pas élues par le peuple des femmes, elles sont là parce qu’elles sont des protégées de quelque homme politique en place. Si une femme politique essayait de faire passer une loi vraiment utile aux femmes, le lobby des hommes politiques l’assassinerait aussitôt. Si Simone Veil a obtenu la légalisation de l’avortement, c’est au titre de l’autorité qu’elle tire de son vécu personnel. Son titre de ministre n’est qu’accessoire.
J’ai vu les femmes politiques de gauche à l’oeuvre. A cause de leur propre crainte ou admiration pour le pouvoir masculin, elles savent se montrer plus despotes que le despote.
[Comme pour Freud, ce regard sur Simone Veil est... contestable... son influence politique ne saurait se réduire à une simple autorisation des hommes accordée à une femme en considération de son passé -TERNOISE]

- Conclusion
- Il est inutile de tenter d’arrêter les guerres tant qu’on n’aura pas admis que l’ennemi numéro 1, c’est le patriarcat. Le patriarcat est destructeur de la civilisation car il cherche son profit avant le respect de la vie. Ce qui signera son arrêt de mort, ce sera la reconnaissance par les femmes de la dimension spirituelle de l’existence.
[ l’expression dimension spirituelle semble inappropriée

Si patriarcat et matriarcat relevaient uniquement du domaine de la transmission du nom aux enfants, la question prêterait à sourire. Mais affirmer qu’en France la femme est opprimée par l’homme renvoie à la propagande de partis politiques, ceux pour qui la France serait une dictature et que face à une cette dictature (le plus souvent du capitalisme...) vouloir imposer un régime totalitaire est légitime.
Les plus grandes aberrations ne proviennent pas d’une erreur de logique mais d’une parfaite logique fondée sur une analyse erronée. Le sophisme. L’analyse erronée provenant le plus souvent d’un cas particulier non assumé, une blessure toujours vivace.
Montrer à quelqu’un son erreur, c’est lui rendre service. Mais il est rare que pris dans un tel engrenage la victime puisse être réceptive à l’analyse philosophique...

Naturellement, la sérénité (faite d’étude, méditation, écriture...) n’est pas l’objectif de l’ensemble des abonnés du webzine... cette interview peut donc aussi vous aider dans votre réflexion politique...

Et malgré ce prétendu matriarcat Liliane Bettancourt reste la plus grande fortune de France ! ]

sa rencontre avec Oscar Wilde

Pour la mensuelle confrontation à Oscar Wilde naturellement...

Son site : http://lafemmearchitecte.free.fr


Acheter des livres SAGESSE et autres - présentations TERNOISE (en cours)

De Schopenhauer il est conseillé de lire

Aussi conseillé (livres de base) :




 Actualité en France
a) Dossier Terrorismes : passé, propos, actions...

Le soutien d’intellectuels français, manifesté, par pétition naturellement aussi, à Cesare Battisti surprend en Italie. La Repubblica, journal insoupçonnable d’affinités avec Silvio Berlusconi, résume trente ans après, on confond la cavale d’un assassin avec l’exil d’un persécuté.
Y aurait-il du bon et du mauvais terrorisme ? Il n’y a que des meurtriers.
En démocratie aucun terrorisme n’est justifiable.

Et si Cesare Battisti est coupable de meurtres et tentatives de meurtres (en 1978 et 1979, raison pour laquelle il fut condamné en 1988 par contumace à Milan), sa nouvelle qualité d’écrivain en France ne l’exonère nullement.
Naturellement, en 1985, François Mitterrand s’était opposé à l’extradition d’anciens activistes ayant rompu avec leur passé...
Le seul point que la France devrait opposer à l’Italie, comme le fait la cours européenne, concerne l’absence d’appel possible après une condamnation par contumace.

Chantage à la bombe d'un mystérieux groupe AZF qui menace la France d'attentats contre les voies ferrées...
Selon Jean-Michel Baylet, son PDG (et aussi homme politique influent du sud-ouest), La Dépêche du Midi a fait son devoir en divulguant ces menaces... malgré les recommandations de discrétion du ministère de l'Intérieur qui menait une enquête...
La Dépêche du Midi a ainsi réussi... à bien vendre son numéro ! ... qui a répandu la peur... face à une menace aussi vague, la discrétion de l’enquête est souvent indispensable... depuis ce groupe a suspendu ses menaces...

Interview téléphonique du terroriste Illitch Ramirez Sanchez, dit Carlos (emprisonné à la centrale de Saint-Maur dans l’Indre) diffusée dimanche 7 MARS sur M6. il affirme qu'il n'y a pas de victimes innocentes, se vante de ses actes et répète son admiration pour Ben Laden...

Il est donc ainsi possible de téléphoner lorsqu'on a été condamné ?
Comment s’est réalisée cette interview ? l'utilisation de la cabine téléphonique (de la prison) n'a pas été contrôlée.

Ne pas négliger le contexte français...
D’abord : la publication d'un rapport, remis à l’Autorité de sûreté nucléaire, rédigé par onze experts français, qui pointe l'absence de stratégie de gestion du risque pour faire face à une contamination importante du territoire français en cas d'accident nucléaire ou d'acte de terrorisme.

Puis : une étude de l'expert britannique John Large, à la demande de Greenpeace International, sur les convois nucléaires français...
Sujet: les convois de plutonium, entre l'usine de retraitement de La Hague en Normandie et le site de Marcoule en Provence.
Deux camions français, soit 280 à 300 kg de plutonium, empruntent deux ou trois fois par semaine l'autoroute A6 à proximité de Paris. Ils passent à 15 km de la Tour Eiffel et traversent le couloir de la chimie, au sud de Lyon.
Selon cette étude, la sécurité des camions est insuffisante, ils ne sont pas à l'abri d'un accident ou d'un acte terroriste.
(quant à La Cogema, elle dément et rappelle l'absence accident en 15 ans de pratique)
Hypothèse : un accident suivi d'un feu dans le tunnel de Versailles pourrait entraîner 15.000 morts par cancer en 15 à 30 ans.

Les convois français utilisent les mêmes conteneurs que les Américains (FS47), conçus pour résister à une chute de 9 m et à des températures de 800 degrés pendant une demi-heure.
Mais les Américains limitent à 3 le nombre de conteneurs par camion : les Français 10.
Les camions américains sont blindés et équipés de deux systèmes empêchant automatiquement l'enlèvement des conteneurs.
Ils sont escortés de véhicules blindés de transport de troupes.
En France, uns simple escorte de 6 à 8 gendarmes.

Deux ans et demi après le 11 septembre 2001 : le 11 mars 2004 donc : attentat réalisé pour tuer le maximum. A Madrid...
Nouvel acte de la guerre larvée des ennemis de la démocratie contre les démocrates.
Alors qu’un projet d’attentat similaire, projeté par l’ETA, avait été déjoué fin 2003, les premiers regards se tournent naturellement vers l’organisation séparatiste.
Puis la piste AL-QAIDA s’impose.

Alors qu’à quelques jours des élections le parti populaire De José Maria Aznar apparaissait assuré de la victoire, on préfère voir dans la victoire de la gauche une réaction de l’Espagne aux mensonges d’AZNAR qui a continué à marteler la piste ETA alors que tous les éléments prétendaient le contraire.
On préfère.
Mais personne ne sait vraiment.
Personne ne voudrait que l’histoire retienne que AL-QAIDA ait fait basculer des élections en Europe, que la peur ait guidé certaines mains dans l’isoloir. On préfère la colère que la peur. On préfère aussi voir un signe pro-européen.
Personne ne sait vraiment. Et pourtant nombreux veulent y voir un exemple , un bon exemple.
Les premières mesures de José Luiz Rodriguez Zapatero, à la tête du gouvernement, seront naturellement scrutées à l’aune de ce mois de mars.

La réponse indispensable : une mondialisation de la lutte anti terrorisme. Une union des démocratie. La première mesure rapide à mettre en action : la suppression des paradis fiscaux (il s’agit véritablement et simplement d’une volonté politique ; aucun paradis fiscaux ne pourrait tenir sans la complaisance des démocraties)


b) En Grande-Bretagne bientôt un nouveau quotidien de qualité ?
Ce serait la première dois depuis 1986 ( The Independent)
Il s’appellerait THE WORLD.
Initiative de journalistes.
Coût du projet : 22 millions d’euros.

c) A 78 ans, Serge Dassault prend le contrôle de l'empire Socpresse (Figaro, Express, Lire, les quotidiens régionaux Le progrès, la voix du nord, le dauphiné..)
La presse a toujours été faite par des hommes qui bâtissaient des empires. Et ceux-ci ont toujours fini par s’écrouler
(en 1983 Robert Hersant, le créateur de la Socpresse)
Une revanche pour Serge Dassault, après avoir essayé en vain de rentrer au capital du Figaro en 1999: le fonds d'investissement Carlyle lui avait alors été préféré. Après avoir aussi échoué en 1997 au rachat de L'Express... Havas, avait préféré ne pas vendre.
En 1999, Serge Dassault expliquait sur LCI : Pour moi, c'est important d'être propriétaire d'un journal pour exprimer mon opinion, mais aussi pour répondre à quelques journalistes qui ont écrit n'importe quoi.

Le aussi avionneur a conclu un accord avec la plupart des héritiers de Robert Hersant lui permettant d’obtenir 80% du capital. Serge Dassault réalise ainsi le rêve de son père Marcel.

La Socpresse est tombée dans un piège qu’elle a presque tissé elle-même. En 2002, elle n’en a pas les moyens mais veut prendre le contrôle du groupe l'Express-l'Expansion. Serge Dassault prête 230 millions d'euros à rembourser en mars 2004.

En mars 2004 Socpresse n’a pas les moyens de rembourser. ..

Les héritiers de Robert Hersant, décédé en 1996, créateur du groupe, vont presque tous vendre leurs parts, net d'impots car ils ne résident plus en France.

L'opération doit être soumise à la Commission de la concurrence de la Communauté européenne... l'exemple Lagardère laisse supposer qu’il devra remettre sur le marché une importante partie...

Yves de Chaisemartin, patron du groupe (et actionnaire à hauteur d’environ 5 %), annonçant la nouvelle lors d'un comité de rédaction du Figaro, s'est proclamé le garant de l'indépendance du titre. Nous restons, Michel Senamaud (administrateur général de la Socpresse) et moi-même, seuls maîtres à bord de cette entreprise.

Rappel : Serge Dassault a continué d’entretenir avec Jacques Chirac les liens privilégiés qu’avait son père...

d) Johnny Hallyday et VIVENDI UNIVERSAL :
j’ai l’impression qu’il y a longtemps que je me fais avoir... s’il m’arrivait quelque chose, je ne laisserais rien à mes enfants...
Il se sent avoir été dépouillé petit à petit de ses ressources et de ses biens. Il a même perdu une grande partie de la licence de son nom...
(l’Express)

e) Dossier intermittents

Après deux mois d’application, l’accord n’a pour l’instant permis de réduire ni le déficit du régime, ni les abus et fraudes au dispositif, et la mission d’information doute qu’il atteigne cet objectif dans la durée . (Mission d’information parlementaire)
Et pourtant, les manifestants contre ce projet continuent à réclamer le retour pur et simple à l’ancien système ! Pourtant intenable.

Est-ce qu’avec 124 millions d’euros de cotisations des intermittents contre 952 millions d’euros d’indemnités versées (chiffres 2002), une structure peut survivre ?
Est-ce logique de faire supporter aux travailleurs du privé, via l’UNEDIC, une certaine idée de la culture (un fonds de soutien à l’action culturelle ne serait-il pas plus logique ?)

Sous peine d’implosion, Il faudra bien s’attaquer REELLEMENT aux abus... surtout celles des grosses sociétés audiovisuelles...
Mais qui ose les affronter ?
Et redéfinir les limites du régime des intermittents. Ainsi est-ce qu’un métier pouvant être exercé en dehors d’un cadre artistique est légitime dans le statut de l’intermittence ?

f) Certains sont surpris de l’attitude de Bertrand Cantat... Essayant de charger la victime...
Assumer ses actes néfastes est rare. Ceux qui s’étonnent semblent moins surpris face à d’autres...
Seuls les personnes n’ayant pas réellement étudié les textes de Bertrand Cantat pouvaient croire en sa grandeur... Bon, maintenant, des familles doivent faire un deuil impossible et indispensable

g) Je feuillette... mon regard est attiré par la proximité des termes chansons et nègre.
LE MONDE du 10 mars 2004 : un portrait de Guillaume Depardieu.
A l’hôpital, il a écrit un opéra et des chansons – il en a écrit comme nègre pour des artistes connus
LES NEGRES pour la réduction de livres, c’est fréquent... donc il d’autoproclamés auteurs compositeurs interprètes recourent aussi à de telles méthodes !
Et ces gens là sont naturellement MEMBRES PROFESSIONNELS de la SACEM !...

Cette méthode est difficilement compréhensible quand on écoute les textes de ces interprètes (ils devraient quand même être capables d’écrire pareilles banalités...) mais semble NATURELLE... elle devrait même tendre à se généraliser... il est même surprenant que des interprètes dont le CD se vend, dont les titres passent en radio uniquement grâce à leur notoriété, acceptent que de médiocres auteurs compositeurs fassent ainsi de réelles fortunes alors qu’un nègre pourrait pour un salaire modeste fournir pareille copie...
La chanson aurait tout à gagner de cette clarification !... chanson industrielle contre chanson à texte et musique...

h) LE GRATUIT gagne du terrain...
LYON : après METRO (en mars 2003) : 20 MINUTES (depuis le 26 février 2004) et LYON PLUS (15 mars)... troisième quotidien GRATUIT, tiré à 80 000 exemplaires (24 pages en quadri), émanation du quotidien Le Progrès (Socpresse donc... qui lance aussi, via la voix du nord : LILLE PLUS...

i) Elections régionales (premier tour, 21 mars 2004)
NON... ce n’est pas un vote sanction contre le gouvernement !

La « majorité gouvernementale » retrouve le même nombre d’électeurs que les candidats de droite au premier tour de l’élection présidentielle. Environ 33%
Bien sûr la gauche préfère arborer ses 40% et broder sur le vote sanction. Et la droite préfère... finalement aussi un vote sanction que de reconnaître la stabilité d’un tel poids politique.

LIRE LES RESULTATS en relevant la tête du guidon des premières déclarations...
Les électeurs de gauche ont simplement retrouvé une logique républicaine, corrigé la tentation extrémistes de 2002 (l’extrême gauche retombe sous 5%) et l’effet éparpillement 2002.

Mais il serait dangereux de tirer un enseignement pour la succession de Jacques Chirac !
2007 se jouera sur la personnalité des candidats. Et si on peut effectivement espérer retrouver un second tour gauche / droite, le report des voix des électeurs de l’Extrême Droite (les extrêmes dépassent encore 20% des suffrages) sera déterminant.
Et face à des leaders naturels de gauche encore jospinisés (la définition du terme nécessiterait un webzine !) Nicolas Sarkozy est aujourd’hui sans conteste le favori.
Aujourd’hui.
Qui d’ici 2007 réussira à se façonner une stature de Président pour le contrer ?


OBSERVATOIRE INTERNET et réseau ternoise.net
www.autoproduction.info évolue ENCORE !... dès le mois prochain les trois sites les plus impliqué dans l'auto-édition ICI - et sur le site : le TOP15... référencez-vous !

LES INTERVIEWES continuent leur chemin...
Deux ans après En marchandises, Durand d'Avril revient avec Latex minibus, onze chansons composées avec l'aide de Manu Codjia (guitariste des jazzmen Éric Truffaz et Daniel Humair).
L'univers de Durand d'Avril est à part. Avec une voix et une inspiration qui évoquent par moment celles d'Yves Simon, il se livre à des explorations urbaines, en limousines, en avion ou en RER. Du blues bitume et du rock transporteur. (Stéphanie Thonnet - Chorus)
Il y a dans ce deuxième disque, Latex Minibus, assez de poésie et d' humour pour que l'on tende attentivement l'oreille. (Sophie Delassein-Le Nouvel Observateur) www.duranddavril.com

promos-promotions.com LE SITE PHARE DE CETTE PERIODE. MIEUX QUE LES SOLDES...
OFFRES PHARES : TV, hifi/vidéo, électroménager, appareils photo numériques et camescopes ... à prix discount - VACANCES

RENCONTRES sentimentales VRAIMENT GRATUITES

voir rubrique sites amis VOUS INSCRIRE (gratuitement) aux SITES AMIS c'est participer au financement des projets du réseau www.ternoise.net (dont envoi des livres et cd...)

Le numéro 41 du webzine gratuit, votre note : 14,8
Votre note, sur 20, pour ce numéro

 Chanson d actualité...
Mars 2003 : Elections cantonales : LES CANTONS
Des élus, parfois, m’inspirent ! Rencontrés dans un lieu culturel _ où ils font parfois leur tour, serrent les mains, parfois achètent – ou même leur bureau...
Parmi eux des élus du Conseil Général du Lot forcément.
Je lis aussi leurs comptes-rendus, leur « journal »...
Comment l’écrire de manière... diplomatique !... (puisque la chanson...)
Face à tant de compétences... elles seraient mieux employées en permettant à ces élus de rester, par exemple, plus longtemps dans leur mairie...
Les niveaux de compétences, en France, c’est comme pour les lois : on ajoute, on ajoute, on empile mais on n’ose jamais simplifier.
Les CANTONS c’est donc l’échelon de trop (pour une fois je suis d’accord avec Dominique Voynet !...)

LES CANTONS

Comme le déficit budgétaire
Nous dit qu’il est nécessaire
De supprimer
Quelques dépenses superflues
Il serait temps de réaliser
Qu’en France y’a un peu trop... d’élus

Quand on sait qu’les grandes décisions
L’ONU en a la mission
Après j’égrène
T’as l’Union Européenne
L’Elysée Matignon les régions
En a-t-on besoin des... cantons

les compétences du département
Demandent tout simplement
Une commission
Au sein des régions
Plus besoin d’un bataillon
Pour remuer du vent


La disparition des cantons
S’rait une vraie évolution
Mais cette chanson
Va finir dans un carton
Pour cause d’interdiction d’antenne
Pas d’place pour les idées... qui gênent

Comme le déficit budgétaire
Nous dit qu’il est nécessaire
De supprimer
Quelques dépenses superflues
Il serait temps de réaliser
Qu’en France y’a un peu trop... d’élus

les compétences du département
Demandent tout simplement
Une commission
Au sein des régions
Plus besoin d’un bataillon
Pour remuer du vent




Vous avez apprécié ce numéro du WEBZINE GRATUIT ?... merci de vous inscrire GRATUITEMENT à  l un des sites amis :
amis.html
accueil du WEBZINE GRATUIT

webzine pour écrivains
regard du webzine sous le versant Presse Musique

Mais aussi rencontres gratuites Copyright : Contact Montcuq - Cahors

Gestion de votre Abonnement au webzine (désabonnement,changement adresse mail)

Serge Dassault LYON PLUS Elections régionales Imprimantes Cartouche encre MOINS CHERE