Patrick Le Lay et le cerveau du téléspectateur



Votre abonnement gratuit au webzine

Ci dessous : la version du webzine envoyée aux abonnés (les envois aux abonnés : aucune pub)

Les livres conseillés..

                   Retour sur le précédent numéro : si vous souhaitez en recevoir une copie :
       http://www.lewebzinegratuit.com/copie.html                                          
www.lewebzinegratuit.com
    du réseau

27 881 abonnés

Mensuel gratuit chanson, littérature, observatoire internet, actualité / N°47 AOUT SEPTEMBRE 2004

1) Éditorial : Hymne d’une marge (loin de Patrick Le Lay, Martin Malvy, Gérard Amigues...)
2) Livres et cd A GAGNER : créateurs à découvrir
3) Interview du mois : Stéphane Ternoise : La Faute à Souchon ?
4) Actualité en France : Laurent Fabius - France Télécom - Jean-François Kahn - CGT - CES - otages - Claude Lelouch...
5) Web et réseau : http://www.salondulivre.net REFONTE TOTALE - Résultats www.autoproduction.info et chansons.org
6) Chanson actualité : La voie spirituelle

Editorial :   Hymne d’une marge (loin de Patrick Le Lay, Martin Malvy, Gérard Amigues...)

Patrick Le Lay peut donc considérer avoir dépassé le rêve de Jean-Marie Messier...
Au temps de son triomphe, l’ex patron de Vivendi avait cru pouvoir froidement constater: l'exception culturelle française est sacrifiée sur l'autel de quelques mastodontes médiatiques. Même les fossoyeurs de la Culture s’étaient retournés contre lui. On ne peut dire une chose pareille : il faut maintenir l’illusion d’un foisonnement culturel tricolore...
Mais Patrick Le Lay (premier semestre faste pour Bouygues, avec hausses des marges chez TF1, Bouygues Telecom et le BTP euphorique) peut sans problème remettre l'art à sa place: l'art c'est Star Academy... et Star Academy entre parfaitement dans l'optique des émissions à vocation de le rendre disponible : c'est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible.
Ce LE étant le cerveau du téléspectateur.
C’est donc la polémique Le Lay. Où quelques-uns s’indignent et d’autres sont surpris de sa franchise...
Pourtant la télé c’est bien ça !, réunir une audience maximale pour gaver de publicités, ainsi réaliser de juteux bénéfices. Et surtout répandre l’idée qu’il n’existe aucun contre modèle... au point d’être considéré comme marginal quand on ne regarde pas la télé !
Vive cette marge...

Autre marge : la marge littéraire. Publier un roman et pourtant être absent des salons du livre !
12 ans après mon premier salon du livre (Le Touquet – Pas-de-Calais), cette décision est un boycott. Un refus de participer à une mascarade de culture. Ne plus servir de pantin à des municipalités, un département, une région prompts à se déclarer culturels... alors que les auteurs doivent, de plus en plus souvent, en plus de ne pas être remboursés de leurs frais de déplacement, payer un emplacement ou/et laisser une marge aux organisateurs.

Dans un département prompt à dilapider l’argent public dans un mouvement aussi précieux à la culture que l’ADDA (Association Départementale pour le Développement des Arts), où monsieur Gérard Amigues, septième vice-président du Conseil général, chargé de la culture, s’assied sur un budget de 1,4 M€.
Dans une région où Martin Malvy, son président, semblait fier durant sa dernière campagne d’avoir augmenté de 1998 à 2003 le budget culture de 90% (passant de 9,5 à 17 M€).

Mais un Centre Régional des Lettres où la politique de monsieur Alain Bénéteau amplifie une intolérable distorsion de concurrence. En favorisant certains, éditeurs en cour, libraires, en méprisant le travailleur indépendant, celui préoccupé par une oeuvre, donc allergiques aux moules.

Où va l’argent de la culture ? Une politique de création d’inféodés ? insidieuse manière de contrôler la ligne éditoriale ...
Face à une situation figée, on peut tenter de se faire une petite place au soleil, à force d’entrisme et humiliations placidement acceptés ; j’ai souhaité en l’an 2000 devenir un média sur internet.

Mon premier boycott se voulut symbolique : en octobre 2003, à Cazals, terre politique de Jean Milhau, alors président de Conseil Général du Lot.
Pour diverses raisons, je n’avais pas communiqué sur le motif de cette absence (après six années de participation).

Peut-être : des organisateurs n’ont pas d’autres solutions que de faire payer les auteurs ? Alors, qu’ils dénoncent, eux aussi, la politique dite culturelle de nos élus. Quant aux médias ? Ont-ils connaissance de cette situation ?

Une audience correcte sur internet me permet désormais de dénoncer ce mépris de la culture.
Certes, ce n’est pas le bon chemin pour obtenir une bourse d’écrivain du Centre Régional des Lettres !

Naturellement la plupart des auteurs continueront à participer à ces mascarades. A vivre d’une autre activité !...
Dire NON est parfois risqué !

Cet appel sera repris par des médias de référence ? La réponse sera significative de leur indépendance... et de leur véritable intérêt pour la culture...
Alors que la France de l’édition est désormais sous l’emprise d’un duo aussi littéraire qu’Arnaud Lagardère et Ernest-Antoine Seillière, il serait bon que les lectrices, les lecteurs, sachent pourquoi l’écrivain indépendant, plutôt qu’être au cœur de la politique culturelle, est poussé vers la marge...

          En sanscrit, chemin se dit MARGA.
         La marge est la voie du salut, même en littérature, même en chanson.
         Mais la littérature et la chanson ne sont que des moyens d’avancer sur le chemin, se connaître.

         La Faute à Souchon ? Stéphane Ternoise – 2004

Vive cette marge...

Bonnes réflexions,
Stéphane Ternoise,
www.ternoise.net
http://www.salondulivre.net
Livres cd A GAGNER :  créateurs à découvrir
Sur www.salondulivre.net Gagnez Guérir, le stress, l'anxiété, la dépression sans médicament ni psychanalyse Best-seller de David Servan-Schreiber

sur auto-edition.com : A GAGNER 3 exemplaires Monsieur le Juge de Jacques Myrat
un ouvrage qui tient à la fois du polar et du roman érotique par sa forme, qui décrit la confrontation de deux personnages issus de milieux totalement opposés et la déchéance d'un notable imbu de ses principes ancestraux quand il découvre les plaisirs défendus auxquels il s'abandonne jusqu'à une issue fatale
Commande : Jacques MARTY - 32 rue Paul Décamps - 31300 TOULOUSE
18 euros franco de port Pour les lectrices / lecteurs du webzine
Contact sur le site poesie-poetes.com

Sur auto-edition.com : A GAGNER 3 exemplaires Jours et Nuits de Nordin BOUTERFAS
Sur une courte période :( 3 ans ) J'ai écrie et publié : Une pièce de théâtre Un recueil de poésie, Un conte.
Des raisons matérielles m'ont obligé à prendre une distance suffisamment grande pour que je ne puisse sérieusement pas toucher la plume depuis 2002.
Ma poésie libre il faut la voir comme telle, et parfois nerveuse de passions, à d'autres moments ces de l'amour.
Commande : Nordin BOUTERFAS 15 rue Jean Gal land 13002 MARSEILLE
Contact sur le site poesie-poetes.com

Gagnez 4 albums 15 titres de ROGER SERGE sur chansons.org
ROGER SERGE chanteur-auteur-compositeur depuis 1976.
Style original et prenant, issu de la France profonde ayant, en outre, transmis ses racines au Canada lointain.
Pour certains c'est un parallèle avec le chanteur Québécois Félix Leclerc(1914-1988) ou avec Yves Duteil
Des 45 et 33 tours, des cassettes et CD, des concerts, galas, fêtes, avec des artistes de renom, des articles de presse élogieux, des émissions radio et télé. ROGER SERGE c'est un homme à écouter, à savourer sans modération. C'est un remède contre le stress de nos cîtés agitées.
Son site : http://membres.lycos.fr/rogersergechanteur

www.autoproduction.info : Gagnez l'album Dédicaces de NAT H (4 exemplaires)
Chanson engagée - POLITIQUEMENT - voir le titre Front bas
SON SITE : http://nathehoug.free.fr

Stéphane Ternoise :  La Faute à Souchon ?

Mêlant éléments autobiographiques et fiction, Stéphane Ternoise
brosse le portrait non autorisé du show-biz à la française, tout en
s'interrogeant sur le rôle de l'art, la philosophie, l'amour, la
solitude, l'étude, la méditation.

         Que vivre quand à vingt-cinq ans la vie professionnelle
         devient invivable ?
             Une forme de retraite dans le sud, certes. Lire et
             écrire certes... mais le pays actif est alors surveillé
             par la Direction du Travail...
             L'Amour? du passé... et pourtant quand aux
             rencontres d’Astaffort, apparaît Marjorie... elle aussi
             vit loin du sentimentalisme né là-bas... sur un autre
             chemin même, celui d'une soif de sérénité, une voie
             philosophico-bouddhiste... dernier voyage avant
             l'isolement, une longue solitude...
             Amour impossible ?
             
             Astaffort ? reflet de la variété, réussite marketing de
             Francis Cabrel ou chance pour les créateurs ?...
             Et Alain Souchon, omniprésent, ou presque, symbole
             d'une époque...
             Souchon / Cabrel ou Sénèque / Confucius ?
             Démarche paillettes-fric ou spirituelle ?

Huitième livre publié par Stéphane Ternoise : le roman La Faute à Souchon ?
Ecrivain francophone Né en 1968

Karine D : - Stéphane Ternoise, démarche paillettes fric ou spirituelle ?
Stéphane Ternoise : - Quelques traces de paillettes fric sont observables ?
- Alain Souchon est coupable ?
- Le dossier à charge est épais ! mais bon... Francis Cabrel et Alain Souchon sont simplement significatifs de l’époque. Si Cabrel a pu monter sa petite entreprise Astafforsubventionné, c’est parce que d’autres ont besoin de subventionner de tels projets...

- Tu te situes où dans l’art du roman ?
- Dans un pays où l’on peut croiser Lucia Etxebarria, Michel Houellebecq, Paul Auster, Milan Kundera.
- Et pour la chanson ? Loin du show-biz ?
- Non ! Le show-biz est l’ensemble des composantes. Jacques Brel en fut ! Gérard Manset c’est un secteur du show-biz, pareil pour Ternoise ! Naturellement, les médias préfèrent Star Academy, Cabrel ou Lorie mais les raison relèvent du simple marketing. Les critères artistiques, peut-être, un jour primeront !
- Le roman explique pourquoi personne avant n’avait pu ni osé décortiquer ainsi les rencontres d’Astaffort ... tu as l’impression de prendre un risque ?
- Peut-être quelques interprètes se détourneront de mes textes en pensant ainsi plaire à l’Astaffortuné !... Comme le fait de ne pas être totalement lisse (être dans un créneau et avancer tête baissée !) a éloigné quelques interprètes... c’est une bonne chose ! ça permet un tri !
- Les rencontres d’Astaffort, auxquelles tu as donc participé en 1998, finalement, un bon souvenir ?
- J’y avais postulé avec l’intention de m’imprégner d’un milieu pour y situer un futur roman. Je n’avais alors aucune illusion sur le niveau artistique !... Richard seff était alors auréolé du titre de formateur !

- Le 16eme chapitre de la troisième partie s’intitule auteur censuré par la sacem !
- Et un peu plus loin je m’appuie sur une citation de Nietzsche : Dans toute oligarchie se dissimule un constant appétit de tyrannie pour décortiquer le coupable fonctionnement : la sacem n’est pas une société d’auteurs au service de la chanson mais une société au pouvoir confisqué par une minorité, l’oligarchie.
Naturellement, quand le roman évoque des éléments autobiographiques aussi précis, la censure est incontestable, étayée de preuve. Pierre Achard ne pourrait le nier !

- La deuxième partie surprend. Par la rupture de style... le cheminement spirituel des deux personnages principaux...
- La voie spirituelle est un chemin plus qu’un état. Et ce chemin passe par la confrontation à soi mais aussi aux oeuvres majeures. Il était intéressant de mettre en parallèle le blabla des prétendus artistes et quelques pensées essentielles...
- Les déclarations de Cabrel sont véridiques ?!
- Ce roman est en gestation depuis 1996. j’ai pu ainsi m’appuyer sur de nombreux documents.
- J’ai beaucoup ri avec ce roman !
- J’ai souvent ri en l’écrivant ! Les prétentieux sont tellement ridicules ! Il ne faut surtout pas hésiter à ridiculiser les coquilles vides. Elles sont ainsi utiles ! Permettent de renvoyer une image guère flatteuse de l’époque. Mais ce n’est pas nouveau, ceux qui ne pensent qu’à plaire au plus grand nombre y parviennent souvent...

- Tu boycottes les salons du livre, et en plus tu es absent des librairies !
- Etre en librairie exige de passer par un distributeur, donc accorder 55% de marge tout en assumant des frais de publicité nationale... sans laquelle les libraires n’ouvriront même pas le carton d’un éditeur du lointain Quercy... je peux aussi démarcher libraire par libraire !... je serai dans les rayons du Carrefour de Cahors... je passe souvent devant ! Quant à la vente par correspondance, elle est devenue courante. C’est une chance ! Les libraires sont tellement obnubilés par le vu à la télé .

- Tu penses être VRAIMENT lu ?
- Est-il possible d’être écrivain en France ? Certes tout écrivain s’adresse à une minorité, même les tirages les plus importants atteignent difficilement 300 000 exemplaires alors qu’au moindre match de foot dix millions de téléspectateurs consacrent leur soirée. C’est ainsi. Le livre exige une disponibilité, une implication, sûrement impossible au plus grand nombre. En même temps, je n’ai qu’un seul soucis : en vivre.
- Etre indépendant et en vivre, est-ce possible ?
- On peut vivre de peu ! Et très bien ! Ce qui gâche la vie c’est le plus souvent le désir d’assouvir des besoins superficiels et/ou artificiels. La drogue et l’alcool ne sont pas nécessaires au créateur ! Avec la liberté, des fleurs, des livres et la lune, qui ne serait pas parfaitement heureux écrivait Oscar Wilde. En septembre je remplace fleurs par figues !

- La chanson, tu en es où ?
- En novembre se tient au Burkina Faso le dixième sommet de la Francophonie. Sami Rama a retenu l’un de mes textes, un hymne à la francophonie. Avec des retombées attendues sur 55 pays... les 55 chefs d’Etats des pays francophones seront présents à Ouaga. D’autres projets naturellement... de nombreux s’arrêtent faute de motivation... tant mieux !... ces textes restent ainsi disponibles ! Internet est un espace merveilleux pour les rencontres artistiques... L’utilisation des textes est complètement déconnectée de leur création. C’est une liberté fantastique... que je n’échangerais pas contre quelques paillettes !

- Créer des sites internet, pour un écrivain, n’est-ce pas une perte de temps ?
- Le temps... j’en perds peu, je ne regarde pas la télé, je ne vais jamais au café ni en vacances, je côtoie très peu de contemporains. Donc internet ne m’empêche ni de lire ni d’écrire. C’est une aventure...

LIRE LES PREMIERES PAGES
La Faute à Souchon ?
FORMAT 14,8 X 21
288 pages
ISBN : 2-9506158-8-0
Prix TTC - 19 euros

Commande : (envoi en lettre suivie ou en recommandé)
Jean-Luc Petit
BP 17
46800 Montcuq
19 euros.
FRANCE : Franco de port - autres pays nous consulter (page contact du site)

OFFRES SPECIALES :
roman La Faute à Souchon ? + essai Amour - Etat du sentiment et perspectives : 30 au lieu de 34 euros

roman La Faute à Souchon ? + essai Amour - Etat du sentiment et perspectives + Théâtre Vive le Sud ! : 35 au lieu de 46 euros

roman La Faute à Souchon ? + roman 1999 Liberté, j'ignorais tant de Toi : 30 euros au lieu de 38,06 euros

OEUVRES COMPLETES : 8 livres : 75 au lieu de 113,35 euros


 Actualité en France
a) Après trois consultations électorales triomphales, le Non sauf si de Laurent Fabius au sujet de la Constitution Européenne a suffi à ébranler le Parti Socialiste.
Certes il était difficile de tenir ainsi jusqu'en 2007 !
Et ce refus de tout dialogue a donné des ailes à François Hollande.
Au point que Laurent Fabius, qui voyait dans un retour de Lionel Jospin le seul obstacle à son intronisation en 2007, sait qu'il devra d'abord conquérir le Parti Socialiste !
Donc comme ses véritables positions aux présidentielles seront déjà quasi représentée par l'intermédiaire de François Bayrou... d'un point de vue stratégique, il doit penser nécessaire de... ratisser à l'extrême gauche !
Pauvre Fabius !
Ainsi 2007 donne (rêves de Fabius ?) : rassembler à gauche au 1er tour pour être présent au second (il ajoute sûrement : ce qu’avait oublié Lionel Jospin) et compter sur le rejet de Nicolas Sarkozy (comme Lionel Jospin était persuadé du rejet de jacques Chirac).
La politique est une forme de poker ? Retrouver Laurent Fabius au côté de Philippe De Villiers et Olivier Besancenot a quelque chose d’assez pitoyable.
Quant à Lionel Jospin naturellement il est favorable a cette Constitution et fustige les démagogues... Et sourit à ce séisme ? Dans un parti déchiré il peut devenir le sauveur indispensable ?

b) France Télécom et la publicité mensongère :
Vous avez peut-être récemment cliqué sur une publicité (qui ne fut pas diffusée sur le réseau Ternoise) :
Le Haut débit pour tous à partir de 14,90 euros TTC / mois tous les mois
Et ni astérisque ni parenthèse pour relativiser ce TOUS.

J’ai testé... et finalement :
Merci d'indiquer votre N° de téléphone fixe :
A ce jour, l´ADSL n´est pas disponible sur votre ligne téléphonique.

Publicité mensongère qui visiblement n’indigne nullement les médias... il est vrai que France Télécom est un annonceur majeur... France Télécom désormais privatisé avec la vente de près de 10% du capital par l’Etat... France Télécom 100 000 fonctionnaires sur 220 000 employés.

France Télécom qui ailleurs promet... le haut débit pour tous !... Thierry Breton, son PDG affirme dans Le Monde : fin 2004, 90% des Français auront accès à l'Internet à haut débit... L'objectif est d'atteindre 100% des répartiteurs connectés au haut débit fin 2006.
100% des répartiteurs : souvent traduit par 100% des installations téléphoniques... mais non ! Il faut vivre près des répartiteurs... sinon... nous n’existons pas !

c) Jean-François Kahn et son hebdomadaire Marianne : après leur Ni Chirac Ni Jospin avant le premier tour des éléctions présidentielles françaises en 2002, s'intéressent aux élections Américaines... et lancent une pétition internationale anti-Bush titrée Comment vous pouvez participer à l'échec de Bush.
Nul soucis de chercher qui serait le meilleur président pour l’Amérique, juste ANTI...

d) L’interview aurait donc pu passer inaperçue. Parue en mai dans un livre d'entreprise commandé par le cabinet d'études EIM Les Dirigeants face au changement . Une vingtaine d'entretiens avec des grands patrons, préfacés par Ernest-Antoine Seillière.
L’histoire prétend qu’une journaliste de l'AFP, Christine Pouget, a repéré l’interview pour en informer la France (est-ce la réalité ? ou les « meilleurs phrases » furent envoyés ?...), début du mois de juillet. Et ainsi agiter le microcosme médiatique...
Le métier de TF1 selon Patrick Le Lay ? Aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit.
La méthode ? Pour qu'un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c'est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible.

e) En conflit avec la CGT, le groupe Nestlé envisage de plus en plus de vendre l’eau Perrier. Malgré la tentative de conciliation du gouvernement. Perrier n’étant plus rentable depuis 8 ans.

f) Irak. Attentats. Prises d’otages. Chantages. Exploitation de l’image.
Il est indispensable de rappeler : l’Europe ne fut pas une terre apaisée en 1944.
On le rappelle moins souvent : heureusement, le gouvernement américain n’avait pas alors écouté la partie de sa population résolument hostile à l’intervention de leur pays. Pour ces non interventionnistes, il fallait laisser l’Europe se débrouiller avec le fascisme...
Mais l’ambition du fascisme était d’asservir le monde. Le communisme poursuivi quelques décennies le même dessein...
Aujourd’hui ? Nul ne peut être en dehors du conflit Irakien... les terroristes visent au-delà de l’Irak. C’est le monde, le monde libre, qu’ils ont décrété ENNEMI...

g) CES. Contrat Emploi Solidarité mais aussi : Conseil économique et social.
Salaire mensuel : 2775 euros net. Assiduité non exigée !
40 personnalités qualifiées nommées par le gouvernement.
Viennent d’être catapultés aux siéges recherchés : Les anciens ministres Jean-Jacques Aillagon et Luc Ferry, les présidentes de région battues Elisabeth Morin et Lucette Michaux-Chevry, le navigateur Gérard d'Aboville, ancien député européen RPR, Anne Cuillé, ancienne collaboratrice de Jacques Chirac à l'Hôtel de ville de Paris, André Daguin, restaurateur trublion, président de l'UMIH (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie).

h) OFFRIR pour FAIRE Découvrir.
C'est un leitmotiv du réseau www.ternoise.net

Le film Les Parisiens, annoncé en comédie pathétique par Libération, film indigeste par Le Monde, réalisa une première journée en salle catastrophique.
Claude Lelouch innove alors, invite le public à voir son film gratuitement le vendredi soir... dans les 400 salles où il est projeté, le réalisateur s'engageant à acquitter la part de l'exploitant sur le ticket de cinéma.
Claude Lelouch exagéra naturellement !... en dénonçant un lynchage médiatique... alors qu’il s’agissait plutôt d’un silence apitoyé. Mais la démarche... les médias l’ont peu analysée... et oui, s’il s’agissait d’un véritable tournant, si plutôt que de se payer des grandes publicités les créateurs adoptaient le OFFRIR pour FAIRE Découvrir...

i) Paul-Loup Sulitzer comme Jean-Marie Messier se prétend ruiné...
Mon épouse m'a dénoncé à l'administration fiscale, je n'ai plus un centime devant moi insiste l'écrivain
Khaled, lui, se déclare insolvable... pour éviter de payer... une pension alimentaire !... se revenus fileraient dans des paradis fiscaux... ou au nom de son épouse.
Quelque chose d’assez risible dans ces péripéties...

j) Plus 3.500 passages télévisés, 35.000 affichages 4 m sur 3 depuis son lancement à l'automne 2003, pour la publicité SFR condamnée.
SFR et Publicis condamnés à verser 2.750.000 euros pour avoir utilisé le personnage joué par Milla Jovovitch dans le film Le Cinquième élément.
L'opérateur téléphonique et la société Publicis conseil sont condamnés à verser à la société Gaumont 750.000 euros au titre de l'atteinte portée à ses droits patrimoniaux du fait de la contrefaçon , 1.000.000 d'euros au titre du préjudice résultant des agissements parasitaires au cinéaste Luc Besson et une indemnité d'1 million euros au titre de l'atteinte à son droit moral.
Ils doivent naturellement suspendre toute diffusion et toute publication de la campagne.

OBSERVATOIRE INTERNET et réseau ternoise.net
http://www.salondulivre.net REFONTE TOTALE
Avec 12 salles : Roman - Nouvelle - Essai - Histoire - Jeunesse - Poésie - Editeur - Theâtre - B.D. - Science Fiction - Policier - Biographie - Politique - Régional Local

- www.autoproduction.info CINQUIEME CLASSEMENT :
1) MIST : groupe de rock indépendant Champenois
http://www.mist-world.com

2) BASTA COSI : Chansons écrites, composées et interprétées par Basta Cosi en français mais avec des couleurs italiennes.
http://www.bastacosi.net

3) PPM incorporated : Embarquez pour GALSENEVA le nouveau site de PAMPLE et du projet PPM incorporated un voyage punk-rock'nR'nBnoisepopelectro intersiderant
http://www.ppmincorporated.fr.st

chansons.org TROISIEME classement :

1) starsdedemain : agence artistique concours de chant francophone
http://www.perso.wanadoo.fr/starsdedemain

2) TOWERSOUND : Groupe Rock Metal Melodique de 3 Frères le Site officiel ultra complet
http://www.towersound.net

3) Vinyleticketomania : Shkoun Hadouma Rock engagé tonique multi-influences: deux guitares, une basse, une batterie, quatre chants et un même objectif: la Scène
http://vinyleticketomania.free.fr



voir rubrique sites amis VOUS INSCRIRE (gratuitement) aux SITES AMIS c'est participer au financement des projets du réseau www.ternoise.net (dont envoi des livres et cd...)

Le numéro 46 du webzine gratuit, votre note : 12,2 (avec peu de votes)
Votre note, sur 20, pour ce numéro

 Chanson d actualité...

La voie spirituelle

Sans pour cela croire au karma
Tu t'aperçois
Chaque poids te pèse
Chaque poids te lèse
D'un peu de joie
D'un peu du meilleur de toi

Tu te d'mandes à quoi bon tout ça
Tu dis parfois
Que de vivre ainsi
C'est une agonie
Tu déprimes
Sans trouver la bonne rime

La voie spirituelle
Je ne vois qu'elle
Pour ouvrir les portes, verrouillées par toutes sortes de douleurs
Dessouder les barreaux de nos prisons intérieures


Tu voudrais bien les soirs sans joie
Trouver la foi
Qu'elle surgisse en toi
Sans le moindre effort
Un réconfort
Qui fasse oublier la mort

Sans pour cela croire au karma
Tu lis parfois
Le Dalaï-lama
Mais tant de gourous
De vrais filous
Qu'il te déplait d'être guidé

La voie spirituelle
Je ne vois qu'elle
Pour ouvrir les portes, verrouillées par toutes sortes de douleurs
Dessouder les barreaux de nos prisons intérieures



Vous avez apprécié ce numéro du WEBZINE GRATUIT ?... merci de vous inscrire GRATUITEMENT à  l un des sites amis :
amis.html
copyright : Association TERNOISE.COM - MAI 2004 - NE PAS REPONDRE A CET ENVOI (adresse non utilisée en lecture)
accueil du WEBZINE GRATUIT

webzine pour écrivains
regard du webzine sous le versant Presse Musique

Mais aussi rencontres gratuites
Copyright : Contact Montcuq - Cahors

Gestion de votre Abonnement au webzine (désabonnement,changement adresse mail)