subventions à la chanson subventions cd subventions culturelles

abonnement gratuit au webzine

Ci dessous : la version du webzine envoyée aux abonnés (les envois aux abonnés : aucune pub)
Les livres conseillés..

Qu’est-ce qu’un individu ? Où réside son identité ? Tous les romans cherchent une réponse à ces questions
Milan Kundera – les testaments trahis
Effervescence dans les Télécoms (voir actu), profitez-en pour réduire vos factures : voir meilleures offres
lewebzinegratuit.com
    du réseau
41 472 abonnés

Mensuel gratuit chanson, littérature, observatoire internet, actualité / N°55 Mai 2005

1) Éditorial : retour sur la question des subventions culturelles
2) Livres et cd A GAGNER: DE NOUVEAUX créateurs à découvrir...
3) Interview du mois : Jean-Pierre BURNER... Mise en parallèle
4) Actualité en France : délocalisations informatiques - Noël Mamère - France Télécom condamné pour publicité mensongère - Pascal LAMY - François Pinault...
5) Réactions au WEBZINE PRECEDENT : et le NON de le FRANCE à la CONSTITUTION EUROPENNE commentaires
6) Web et réseau : Edition, auto-édition et compte d'auteur - Les sites les plus actifs sur www.autoproduction.info et chansons.org
7) Chanson actualité : Continuer d'y croire

Editorial :   retour sur la question des subventions culturelles

Ils sont dispensés du souci de la réalité économique et en plus ils voudraient imposer une loi du silence, une interdiction de critiques, les subventionnés ?

Philippe Albaret n’est pas content.
Philippe Albaret est l’un des grands subventionnés du show-biz à la française, versant formations.
Il a découvert sur internet des passages le concernant du livre la faute à Souchon ?

Culture – Agriculture : longtemps le seul point commun relevait de la sonorité mais désormais ces activités semblent ne plus pouvoir vivre sans subvention.
Pour l’agriculture, les critères de subventions sont clairement définis : ils ont transformé les agriculteurs en spécialistes de formulaires. Le mode de calcul des subventions est régulièrement dénoncé, subventionner à la surface exploitée et à la quantité produite générant quelques dérives ...

Et la culture ? Plus de subventions ! Plus de subventions !... sont les seuls cris audibles... tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes ? La presse préfère éviter le sujet... recevant aussi de nombreuses subventions...
La culture s’honore d’être au-dessus des contraintes économiques, réclame une exception culturelle . mais elle s’est montrée incapable de la gérer, d’attribuer dignement les subsides. Musique, littérature, cinéma ont des rimes riches avec magouilles, copinages...

D’où distorsion de concurrence. L’expression ne plaira pas. Les premières victimes des magouilles, du copinages, préfèrent se taire, espérant, un jour, obtenir quelques miettes.
Après une longue enquête, j’ai écrit.
Plutôt vivre pauvrement que tremper dans certaines bonnes combines : je n’ai jamais demandé la moindre subvention. Plutôt vivre pauvrement qu’attaché au piquet des subventionnés. Plutôt le Rmi qu’une bourse.

La faute à Souchon ?, le roman publié fin 2004 est aussi une plongée dans le monde du show-biz... avec dans leur propre rôle : Francis Cabrel, Jean-François Laffitte, Bernard dit Nain de Jardin, Richard Seff, Thibaud Couturier, Vincent Baguian (des rencontres d’Astaffort), l’Adda du Lot, Gilbert Laffaille, Brice Homs... et Philippe Albaret.

Philippe Albaret a retrouvé mon numéro de téléphone... quelques jours avant son premier appel, Jeanne Cheral parlait aussi de formation au micro de Frédéric Bonnaud (France-Inter) : j’ai jamais voulu travailler avec un metteur en scène ou avec un regard extérieur qui m’indiquerait quel comportement adopter sur une scène. Mais ça je pense que c’est assez propre aux gens de ma génération de faire confiance en dernier ressort à son feeling et à ce que renvoie le public (...) j’ai vraiment le sentiment d’avoir appris en faisant (...) on apprend beaucoup quand on tourne beaucoup

Philippe Albaret, je l’ai vu pour la première fois aux trophées Radio-France de Périgueux. Il y organisait des rencontres . Je l’avais revu aux rencontres d’Astaffort quelques mois plus tard où il était invité du dimanche (il ne m’avait pas reconnu). J’avais ensuite postulé et avais été retenu au Chantier des Francofolies de La Rochelle... une semaine à Cognac... où j’ai pu mesurer le travail de Philippe Albaret, revu aussi aux Francofolies de Rochelle (ma participation au chantier m’avait octroyé un Pass), au festival Alors Chante ! de Montauban.
Ces voyages dans l’artistiques se retrouvent dans le roman. Mon enquête fut sérieuse ! J’ai aussi interrogé des interprètes sur le travail de scène coaché par P.A... Passer aux Francofolies ou à l’émission Pollen était leur objectif. Albaret ? Une manière d’approcher Jean-Louis Foulquier... Pourquoi les Francofolies de La Rochelle, comme le festival Alors Chante ! de Montauban ont recourt aux compétences de P.A. ? Je me suis posé la question...

Philippe Albaret a retrouvé mon numéro de téléphone... et selon lui je n’avais pas le droit d’utiliser son nom sans autorisation.
Je laisse Milan Kundera lui répondre rien de ce qui peut être pensé n’est exclu désormais de l’art du roman (les testaments trahis)
Il devrait lire Les dix gros Blancs, le dernier roman d’Emmanuel Pierrat (chez FAYARD) où Mick Jagger est assassiné sur l'île Moustique, aux Antilles. Puis David Bowie. Un remake du roman d’Agatha Christie Les dix petits nègres, occasion d’exposer toute la médiocrité intellectuelle des sommités du show-biz...
Je me suis limité au show-biz à la française ! Guère réjouissant... mais nous ne sommes pas condamnés à déifier, acclamer nos médiatisés ni nos subventionnés ! Le show-biz c’est aussi chacun d’entre nous si nous refusons qu’il soit confisqué par une nomenklatura.
Ce roman s’inscrit dans l’art du roman. Guidé par l’intention de connaître ( une intention de connaître, de comprendre, de saisir tel ou tel aspect de la réalité ; Milan Kundera – les testaments trahis ; à lire aussi l’art du roman)
Je persiste et l’écris autrement : l’argent attribué à Philippe Albaret, à Voix du Sud, à l’Adda du LOT pourrait être nettement mieux utilisé, pourrait vraiment servir la création (dans la chanson un besoin essentiel semble être les petites salles ).

Depuis Google a replacé en tête d’une recherche Philippe Albaret l’interview pour le webzine numéro trois, reléguant assez loin les pages du roman. A-t-il cru que j’avais cédé ?... Plus de nouvelle. Mais comme je le lui ai indiqué lors de son second appel : je ne suis pas propriétaire de Google .

Malgré cet article : je ne pense pas qu’un roman, ni un article, puisse changer grand-chose au show-biz à la française. Peut-être qu’un jour des subventions seront retirées à Philippe Albaret et mes propos seront alors évoqués (il me maudira ?) mais ce ne serait qu’une excuse facile pour un subventionneur.
Tout subventionné vit au dépend de celui qui le subventionne.
Un subventionné doit plaire, ne pas faire de vague...
C’est ainsi que des bureaucrates, des politiques encadrent la création.
Les Conseils Régionaux l’ont bien assimilé : leur budget culturel est en nette augmentation... il conviendrait de l’appeler : Budget du contrôle de la culture.

L’attribution de l’argent de la culture n’est plus tabou :
LIRE - mars 2005... je me sens moins seul !
Extraits de la page 37... un article à photocopier !!! :
       Ces auteurs qui vivent de l'argent public par Daniel Garcia, sur les bourses du Centre national du livre (CNL)
       L'attribution de bourses pour soutenir l'édition peu rentable et encourager des écrivains méritants échappe parfois à tout contrôle...
      l'argent du contribuable doit-il encourager la paresse? Servir d'ascenseur à la médiocrité? Rimbaud aurait-il exigé d'être subventionné?

Et Jacques Brel alors !

En région, les petits du CNL s’appellent CRL (Centre régional du livre). En Midi-Pyrénées on surnomme les lauréats d’une bourse CRL : les protégés de Martin Malvy .

L’univers artistique n’est pas condamné à nourrir en son sein des Philippe Albaret, des écrivaillons.
La médiatisation pourrait permettre un grand ménage... de se concentrer sur l’essentiel.
Il n’est pas bon que la première question du créateur soit : quelle subvention puis-je obtenir ?

Le rôle des politiques est aussi d’organiser la société afin que les créateurs vivent de leur art et non ne se transforment en gribouilleurs de formulaires, en inféodés de petits chefs.
Internet est notre chance... si je travaillais pour la presse écrite, un tel édito aurait-il été publié ?

      Toujours disponible :
      La Faute à Souchon ?, fin 2004, roman, 19 euros
      Format 14,8 X 21 - 288 pages - ISBN : 2-9506158-8-0
      à Jean-Luc Petit - BP 17 - 46800 Montcuq (FRANCE)

      FRANCE : franco de port autre pays demander via la page contact
      REGLEMENT PAR CHEQUE à l'ordre de Stéphane Ternoise A LA COMMANDE
      Facture sur demande
      Les livres sont envoyés avec le LABEL 100% sécurisés (lettre suivie de la poste)
      CATALOGUE COMPLET sur www.ternoise.net

Bonnes réflexions,

Stéphane Ternoise,
auteur de chansons


Livres cd A GAGNER :  créateurs à découvrir
Kaleido sur www.autoproduction.info... A GAGNER : 4 albums Le Clown des soirées mondaines
L’univers de Kaleido mélange funk et chanson.
Kaleido est né d’une envie commune de créer une musique ouverte à tout style et à tout courant, avec une liberté musicale de chacun.
La musique de Kaleido est donc le reflet de tous ses membres.
D’où le nom qu’il s’est choisi, car comme dans un kaléidoscope, tous apportent leurs cristaux afin de créer une combinaison de couleurs originale.
Des textes forts, sensibles et lucides, avec toujours une pointe d’humour ou d’ironie sur une musique funky riche et diversifiée.
LE SITE de l'association : http://www.musikal.org

Sur http://www.salondulivre.net A GAGNER 3 exemplaires Timidité entre les sexes de Jean-Paul BENGLIA...
L'auteur a eu 25 ans de sa vie amoureuse détruite par une hyper timidité et... ne l'est plus du tout aujourd'hui...
Il explique pourquoi il l'a été, pourquoi il le fut si longtemps et comment sa timidité s'est désintégrée comme neige au soleil.
Selon lui, la timidité amoureuse a d'autres origines que l'estime de soi, peur des autres, etc...
Son origine est un problème de perception et de compréhension de la réalité sexuelle qui nous entoure.
Il propose une nouvelle méthode qui consiste a prendre conscience de ces réalités, les assimiler et les assumer.
Ceci afin de permettre de sortir de la prison dans laquelle la timidité nous enferme. Prison d'autant plus efficace, que les murs y sont invisibles.
Son site : http://www.benglia.com

Sur auto-edition.com : A GAGNER 3 exemplaires Pages de vie de Pierre VALMONT
fragments de vie d’un quêteur de sens aux éditions Pierre Valmont
Extraits : Le samedi est un jour de liesse, un jour de labeur et de joie où vous partez aux champs les outils à la main et le coeur léger comme un paysan heureux de retrouver la terre de ses pensées, libre de débuter votre ouvrage où bon vous semble, libre d’écouter le chant des oiseaux, libre enfin de laisser à demain vos travaux pour aller flâner sur les chemins alentours contempler la beauté du monde et y cueillir quelques idées comme un bouquet de fleurs sauvages.

Comme les enfants, vous vous étonnez de chaque chose ; les pavés sur lesquels vous marchez, ce chemin que vous empruntez chaque jour depuis des mois, ces gens que vous rencontrez chaque matin, ces champs alentours qui entourent les hautes tours grises de la ville en contrebas. Comme les enfants, vous êtes curieux du monde, émerveillé de tant de richesses, de tant de diversité.
Découvrez d’autres extraits de Pages de vie et tous les ouvrages de Pierre Valmont sur le site : http://www.editionsvalmont.com

Jean-Pierre Burner : Le livre Mack Murray
A Gagner Sur auto-edition.com
Passionné de lecture, Jean-Pierre BURNER décida il y a dix ans, de se lancer à son tour dans l'écriture de romans et chansons.
Afin de faire connaître ses écrits, il crée sa propre maison d'édition
Sa ligne éditoriale sera le roman et le roman policier

www.autoproduction.info : A Gagner 10 cd AUTOPRODUITS en 2004
ALBUMS issus des envois au prix album autoproduit 2005

http://www.salondulivre.net : GAGNEZ 10 livres édites en 2004
LIVRES issus des envois au prix www.salondulivre.net 2005

Interview du mois :    Jean-Pierre BURNER Mise en parallèle
Un mois après Valery G COQUANT publiant son deuxième livre : Jean-Pierre BURNER publiant son deuxième livre, son deuxième roman policier Mack Murray .
Mise en parallèle, forcément. Toute la diversité du monde de l’édition. Ensemble des livres gagnés ou à gagner sur les sites partenaires du webzine.

- Age et activité professionnelle ?
- Je suis âgé de quarante sept ans, et je travaille dans le milieu carcéral comme gardien de prison.

- L'inspiration de vos livres ?
- L’inspiration me vient par hasard
- Références littéraires ?
- Mes références littéraires sont très variées, j’aimais bien Frédéric Dard, Léo Mallet. J’ai adoré jusqu’à présent l’ensemble des aventures de Juliette BENZONI.
- Ambition artistique ?
- Ambition artistique, me faire connaître par le public, et continuer à écrire.

- Ecrit-on d’abord pour soi ? Pour se connaître ?
- Oui on écrit pour soi dans un premier temps, par la suite on essaie de se faire lire autour de soi avant de chercher à se faire éditer.

- On montre pour changer certaines choses ?
- On montre ses écrits non pas pour changer certaines choses, mais pour avoir un peu plus de considération.

- Le regard de vos proches a-t-il changé ?
- Le regard de mes proches a en effet changé, je bénéficie du soutien de certains, et d’autres que cela dérange.

- L'auto-édition... après deux livres... avantages et inconvénients ?
- L’auto-édition possède toujours des inconvénients, même après deux livres, comment se faire connaître, quel regard auront les autres sur votre livre, et quelle sera la critique, est-ce qu’il va rencontrer un public.

- Les plus grandes difficultés ?
- Se faire distribuer, quand on est auto-édité , pour certains votre manuscrit a été refusé par les éditeurs.
- Pourquoi avoir créé une SARL plutôt qu'être travailleur indépendant ?
- Une S.A.R.L me permet aussi de développer des projets de fictions pour la télé, j’ai en ce moment le premier projet en développement.
- Livres courts, prix de vente bas : est-ce financièrement tenable ? (frais envoi, frais fixes éditeur...)
- Livres courts, parce que je souhaite développer mes projets en livre de poche. Mais pour l’instant c’est encore très difficile financièrement en l’absence d’une distribution.
- Participez vous à des prix littéraire ?
- A ce jour, je n’ai jamais participé à aucun prix littéraire
- Participez-vous aux salons du livre ?
- A ce jour je n’ai pas encore participé à aucun salon. Je ne me suis pas encore penché sur la question pour l’instant.

- Internet... votre site... vos attentes ?
- Internet pour moi est une vitrine, qui me permet d’être visité dans le monde entier, mais pour cela il faudrait que les gens sachent que le site existe, pour le consulter et commander.

- Sur votre site, vous évoquez la chanson. Projets ?
- J’écris aussi des chansons, pour entendre le mariage des mots avec la musique.
- Avenir ?
- Avenir, continuer d’écrire parce que cela me plaît, même si je ne rencontre pas de public, la chance sourit toujours aux audacieux.


Son site : http://www.editionsburner.com

LA TRADITIONNELLE RENCONTRE avec OSCAR WILDE : www.lewebzinegratuit.com


 Actualité
a) les délocalisations dans l’informatique... versant internet
Après IBM qui a présenté un plan de restructuration global basé sur une diminution de ses effectifs dans les pays à forts coûts salariaux (transfert des postes dans les pays de l'Est : Pologne, Hongrie ou République Tchèque), Lycos Europe délocalise en Arménie... aux informaticiens du portail leur direction propose un poste à Erevan en Arménie. Evidemment, pour les informaticiens, accepter la délocalisation serait accepter une forte baisse de leur salaire. Les salaires arméniens pour des développeurs oscillent de 300 à 500 euros par mois contre 2.000 à 3.500 en France. On évite de dire quand sont commentées ces propositions de délocalisations que c'est LA LOI FRANCAISE qui oblige à proposer des RECLASSEMENTS

b) Noël Mamère avait publié un livre d'indignation après le triomphe de LOANA dans la première Télé réalité en France.
Naturellement, je n'ai jamais regardé la télé-réalité ni lu ce livre de Noël Mamère.
Comme on sait depuis 2002 que les engagements de Noël Mamère n'engagent que ceux qui les écoutent...
Le député maire de Bègles proclame :
il n’est pas inutile de se retremper dans une réalité qui ne reste quand même qu’un simulacre de réalité ,
Et a son émission de téléréalité.
Sur la chaîne Planète. Sans argent et sans téléphone, Noël Mamère est débarqué sur l’île de Porquerolle dans le Var, avec un cameraman. il doit en moins de 48 heures regagner sa mairie de Bègles.
Le discrédit des politiques, c’est aussi cela : des indignations et des actions en totale opposition.

c)La date symbolique de l’Europe... le 9 mai ? Date indécente vis-à-vis des pays passés à la chute du nazisme sous emprise communiste.

d) Augmentation du textile chinois... Toute la cohérence de notre attitude : le dénoncer en semaine et en profiter lors des courses le samedi ?
Quelle force aura l'Europe après un NON français pour lutter contre le LIBERALISME-TOTALITAIRE de la Chine ?

e) Le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin a donc transformé le lundi de Pentecôte en jour de solidarité, travaillé au profit des personnes âgées ...
Comme ils s’étaient indignés des drapeaux en berne lors du décès de Jean-Paul II... s’ils avaient été logiques, en plus du travail le lundi de Pentecôte, ils auraient réclamé la suppression de l’ensemble des fêtes d’origine chrétienne. Et non !
Même que travailler le lundi de Pentecôte, une partie des salariés en France en fut scandalisée.

Ah si la cohérence régnait... combien de manifestations évitées !...
Première année d’application, année au 1er et 8 mai tombant un dimanche, était sûrement une maladresse...
Le PS s’est engagé à rétablir le lundi de Pentecôte férié !... Certains de ses élus avaient pourtant précédemment réclamé un tel jour de solidarité... cohérence... cohérence...
Peut-on fermer les yeux sur les réalités du monde et en plus sur les notres, où la populations âgée aura de plus en plus besoin de structures adaptées ?

f) France Télécom condamné pour publicité mensongère.
Par le Tribunal de Grande Instance de Paris. France Télécom devra payer 20.000 euros à l'association UFC-Que Choisir.
Peu après une campagne publicitaire de France Télécom qui annonçait une baisse de plus de 20% du prix de la minute fixe vers tous les mobiles France Télécom , l'association de consommateurs avait saisi le TGI.
Selon l’UFC la baisse concerne uniquement les appels de plus de 335 secondes... alors que la moyenne des communications fixes vers mobiles France Télécom serait de 100 secondes.
La publicité faite par France Télécom présente un caractère trompeur de nature à induire en erreur le consommateur , argumente le TGI.

g) L'association française des utilisateurs de télécommunications (Afutt) a recensé près de 6 000 plaintes en 2004 et 5 000 en 2003. Pour le secteur internet : près de 30 % en 2004 contre 12 % en 2003.
UFC-Que Choisir s’intéresse, enfin !, aux plus sombres visages d’internet : la Hot Line.
Trente-quatre centimes d'euros par minute pour attendre au téléphone ! C'est le tarif des fournisseurs d'accès à Internet (FAI) pour obtenir une assistance.

UFC-Que Choisir souhaite la non-facturation du temps d'attente. Selon l'association de défense des consommateurs les abonnés à un FAI ont payé, sur les douze derniers mois, 112 millions d'euros en assistance téléphonique, dont près de la moitié (54 millions) pour des attentes en ligne.

h) Mariage Neuf telecom et Cegetel : Neuf Cegetel.
Avec cette fusion est créé :
- le deuxième opérateur français de téléphonie fixe, derrière France Télécom
- le troisième opérateur ADSL derrière Free (un million de clients).
un CA consolidé de 2,5 milliards d'euros, le nouveau groupe défie l'hégémonie de l'opérateur historique, France Télécom, qui compte actuellement 50 % des 6 millions d'abonnés à l'Internet haut débit

i) Franck Nouchi ex directeur-adjoint de la rédaction et directeur de l'information a remplacé Josyane Savigneau à la direction du Monde des Livres.
Ce qui ne méritait aucun commentaire... mais des auteurs (dont plusieurs jurées du Femina) et des éditeurs (dont les directeurs de Gallimard, du Seuil, d'Albin Michel, d'Actes Sud, de Grasset) ont écrit à Jean-Marie Colombani pour défendre Josyane Savigneau !... qui continue néanmoins à tenir une rubrique

j) Pas d’hommages du webzine à Eddie Barclay... il suffit de regarder l’état culturel du show-biz à la Française pour garder une certaine distance avec les sommités...

k) Jean-Pierre Raffarin est passé au Val-de-Grâce pour une opération de la vésicule biliaire. Hospitalisation non programmée. Inflammation psychosomatique ?

l) Décidemment cette France est surprenante. Vue de l’étranger.
Précision : François Pinault est complètement étranger à mes préoccupations... Son attitude dans l'affaire EXECUTIVE LIFE est accablante
François Pinault jette l’éponge, abandonne son projet de musée d'art contemporain sur l'île Seguin, à Boulogne-Billancourt. Après 6 ans de tergiversations... la bureaucratie lui promettait d’être à peine au milieu des embûches.
Son projet devait doter Paris d'un musée d'art contemporain digne de ce nom... et ne réclamait aucune subvention...
La France pourra-t-elle longtemps continuer à retarder la simplification de sa bureaucratie ?

m) Pascal LAMY directeur de l’OMC, Organisation Mondiale du Commerce. 148 états membres et un français à sa tête. Et pourtant cette nomination passe quasi-inaperçue. Il faut dire que l’OMC est la cible privilégiée de José Bové. Pascal LAMY fut pourtant durant dix ans, jusqu’en 95, le directeur de cabinet de Jacques Delors président de la commission européenne.

Réactions à vos réactions (au dernier webzine...)

Nombreuses réactions suite à l’édito sur la constitution européenne
D’où la création d’une page spéciale http://www.lewebzinegratuit.com/actu/
les réactions des abonnés... les réponses de Stéphane Ternoise...

Le référendum du 29 mai 2005 en France sur le projet de CONSTITUTION EUROPENNE : NON à 54 ;8 %.

L’Allemagne évoque une victoire de Jean-Marie Le Pen. Le Parti Conservateur anglais se réjouit. Les espagnols sont attristés par un vote français traduit comme un vote CONTRE l’EUROPE. En Pologne où l’histoire du « plombier polonais soupçonné d’arriver en France pour casser les prix » a choqué, c’est un séisme, un sentiment de trahison.
Les européens les plus libéraux sont satisfaits... l’Europe s’engage résolument sur une voie libérale... NON NON vont répondre des électeurs du NON et pourtant c’est bien la conséquence : les traités s’appliquent et la voix plus sociale du modèle français ne sera plus audible.

Comment traduire ce NON ? Le réduire à un NON POUR UNE EUROPE SOCIALE serait une erreur.

Se réjouir de la forte participation aurait été possible... si les votes s’étaient focalisés sur la question posée. Mais selon les études à la sortie des isoloirs, la situation nationale a prévalu dans le choix du NON. Détresse, désarroi, peur de la mondialisation, des délocalisations, du textile chinois, l’utopie du « changer tout ». Les inquiétudes sociales ont prédominé... pourtant la France ne sera pas à l’abri des mutations du monde, une France de soixante millions d’habitants ne peut tourner le dos à la réalité d’un monde de 6 milliards d’habitants, ne peut se recroqueviller sur un modèle social... qui a montré ses limites...

Qui croit encore en une renégociation rapide ?... Dans dix ou vingt ans ?
D’abord il faut attendre le choix des 25 pays. Et suivant le nombre de NON, deux solutions sont envisageables :
- une EUROPE LIBERALE d’un vaste marché
- proposer au(x) pays du NON de revoter... comme l’avait fait le Danemark après un premier NON à l’euro

Quelques secondes après avoir compris les conséquences de leur vote le 21 avril 2002, les français ont regretté d’avoir rejeté Lionel Jospin... il faudra combien de jours, de semaines, de mois, pour que les véritables conséquences de ce vote soit digérées ? (j’ai voté Lionel Jospin le 21 avril 2002, sans enthousiasme mais en le considérant comme le plus apte des candidats... et donc voté OUI le 29 mai 2005... souvent minoritaire... )

Que retiendra l’histoire ? le NON n’a pas sanctionné le gouvernement : les électeurs se sont sanctionnés eux-mêmes. Et les politiques ont récolté les mauvaises herbes semées depuis des années, quand au lieu de reconnaître leurs échecs, ils accusaient l’EUROPE.

L’histoire retiendra l’erreur politique de Jacques Chirac d’avoir décidé ce référendum, de François Hollande et François Bayrou de l’avoir réclamé : la France n’était pas en état de voter SUR LE TEXTE. La France est malade... -il faudrait développer ce point) et le Parti Socialiste ne pourra continuer à parader sur la ligne de Jack Lang répétant « accident » au sujet du 21 avril 2002.
La grande erreur du Parti Socialiste est d’avoir attendu, compté sur le rejet du gouvernement pour gagner des élections.

Les conséquences de ce vote :
- François Hollande souhaite représenter la gauche qui ne veut pas mentir, la gauche apte à gouverner... il sera jugé sur sa faculté à fixer une ligne au Parti Socialiste... s’il essaye de recoller les morceaux dans l’optique 2007... il n’aura rien compris !... Le Parti Socialiste se perd à tenter de plaire à l’extrême-gauche... la droite de gouvernement a su sortir des tentations de rapprochement avec l’extrême-droite, la gauche doit passer par le même chemin... en tergiversant le PS crédibilise même ses NON-NON...la gauche est maintenant partagée entre deux camps irréconciliables, une gauche sociale-démocrate et une gauche ANTI (qui se prétend sociale)
- Jacques Chirac ne prendra pas le risque d’être candidat en 2007... s’il avait des illusions sur les conditions de sa réélection en 2002, elles ne peuvent qu’être tombées... donc Nicolas sarkozy aussi sera candidat...
- Laurent Fabius va devoir assumer ses fréquentations...
- S’il se place dans une optique historique, Jacques Chirac nommera Michèle ALLIOT-MARIE à Matignon... la seule qui pourrait bénéficier d’une période de grâce... en rappelant l’échec d’une certaine Edith CRESSON... les observateurs parient plutôt pour Dominique de VILLEPIN à Matignon... ou alors Sarkozy pour le « griller » en vue de 2007
- Quelques pays Européens vont rejoindre le giron américain, écoeurés par le sentiment d’avoir été trahi par la France.


Pour plus de commentaires ET VOS REACTIONS : http://www.lewebzinegratuit.com/actu/

OBSERVATOIRE INTERNET et réseau www.ternoise.net
auto-edition.com : Edition, auto-édition et compte d'auteur

Quelques messages critiques vis-à-vis de l’auto-édition... ils émanent de partisans du compte d’auteur... et oui, je ne m’amuse pas à distribuer des tomates au compte d’auteur. Ma position est plus logique, certains diront radicale : ne payez jamais un éditeur .
J’ai lu avec intérêt Lire mars 2005.
Je retiens la présentation de Christine Ferniot :
Etre refusé par un éditeur est une douleur. Voir son manuscrit revenir avec une lettre type, un cauchemar.
Cependant, certains escrocs en profitent pour se glisser dans la faille et proposer une édition à compte d'auteur. Aucune loi n'interdit de publier à compte d'auteur, et, si cette loi existait, elle serait liberticide. Mais il faut être d'une prudence extrême et considérer avec attention les prix souvent scandaleux qui sont demandés pour une édition à compte d'auteur qui ne dépassera guère les 50 ou 100 exemplaires, peu diffusés et édités à grands frais pour l'auteur (jusqu'à 3 000 euros, alors que, pour le même coût, il peut s'autoéditer à 2 000 exemplaires). Or, il faut rester vigilant devant ce phénomène qui fait long feu. Le compte d'auteur n'est pas de l'édition mais une prestation.



Rien n’oblige les éditeurs qui font payer les auteurs à reprendre sur la page d’accueil de leur site :
Le compte d'auteur n'est pas de l'édition mais une prestation
Le milieu du pain a su clarifier la situation, fixant les critères d’utilisation du terme boulangerie . Il suffirait d’une loi pour réglementer l’utilisation du terme éditeur.
Quelques principes :
- un éditeur ne peut réclamer d’argent à un auteur
- si un auteur achète directement ses livres à un éditeur, il doit bénéficier de la remise distributeur et des droits d’auteur seront calculés sur ces exemplaires (éviter les ventes forcées... qui permettent à des éditeurs compte d’éditeur de faire payer à l’auteur l’impression des livres avec de telles ventes)

Puisque Lire et Stéphane Ternoise sont d’accord... pourquoi alors le compte d’auteur continue à tant publier ?
Eléments de réponse : c’est presque des carrés de 4 centimètres de côté... si vous écrivez sans connaître le milieu de l’édition, ils peuvent vous tenter :

LE POINT jeudi 28 avril 2005, page 125 : ECRIVAINS les éditions Bénévent publient de nouveaux auteurs...
LE POINT jeudi 5 mai 2005, page 117 : ECRIVAINS les éditions du Panthéon recherchent de nouveaux talents...
LE POINT jeudi 12 mai 2005, page 141 : ECRIVAINS les éditions Amalthée recherchent de nouveaux auteurs...
LE POINT jeudi 19 mai 2005, page 104 : La Société des écrivains édite les nouveaux auteurs...

LE POINT jeudi 27 avril 2005, c’est le retour éditions Bénévent...


Un contrat cyclique ?
OBSERVEZ LE CHOIX DES TERMES... Ces sociétés ont donc de l’argent pour insérer de nombreuses publicités...

QUESTION : Et les livres publiés par ces éditeurs... LE POINT en parle-t-il ?

Editions Bénévent : publicité qu'on retrouve aussi dans LE MONDE DES LIVRES du 13 mai 2005...

Lettre ouverte à François Busnel directeur du magazine (suite à la lecture du numéro de mars 2005)
Plutôt qu’envoyer cette forme de lettre à François Busnel, elle sera référencée sur le net... sûrement plus efficace !...

Le panorama complet de l'édition en France annoncé par François Busnel est incomplet, ignore quasiment l'auto-édition (juste noté en associations qui défendent les auteurs une Association des auteurs autoédités... fortement déconseillé par l’auteur qui en fut membre pour obtenir en payant les formalités... c’était bien avant internet... mais s’est rapidement enfui... déplorant leurs propos néfastes au développement de l’auto-édition par choix d’une vie d’indépendance)
Lire met en parallèle l’édition et le monde agricole. Pertinent. Mais malheureusement le rapprochement avec le choux fleur reste succinct, l’essentiel de la marge ne va pas au producteur ... alors que parfois, OUI, dans le monde agricole, la marge revient au producteur, quand il parvient à se passer d’intermédiaires, à écouler sa production sur les marchés... Pratique certes impossible pour l’agriculture industrielle mais fréquente dans l’agriculture artisanale, celle où une famille vit sur une petite exploitation.
Pour le livre c’est équivalent : l’édition industrielle ne peut se passer d’intermédiaires mais l’écrivain artisan vit de sa plume... loin du brouhaha et des médias.
Vit de sa plume... difficilement... Il est vrai que le jeu est faussé par la mode des subventions... dont LIRE dénonce aussi les dérives.



- www.autoproduction.info DOUZIEME CLASSEMENT :
1) Madir-Music Production
musiques des îles, séga. Moutia, Maloya, Sallec, Compilation Fiesta de l'Océan Indien Vol 1: île Maurice: Clency Marie, Michel Legris, Groupe N'Sel, Linlin & Ariane
Seychelles: Jean Marc Volcy, Giselle Jean-Louis; Madagasc-r: Groupe Trait d'union, Toria, La Réunion.

2) stars De Demain : versant annuaire des chanteurs et des professionnels du spectacle-annuaire pour chanteurs et professionnels du spectacle.
3) BASTA COSI :
Chansons écrites, composées et interprétées par Basta Cosi textes en français mais avec des couleurs italiennes.


- chansons.org DIXIEME classement :

Toujours leader : superfly.fr : Boutique DVD et Disques Vynils Paris - Plus qu’un site web, Superfly est aussi une boutique située en plein coeur de Paris.
Au 41 rue de Tolbiac (Paris XIIIème) vous découvrirez une sélection exceptionnelle de DVD et de vinyls connus et méconnus
-10 % sur tous les disques pour toute personnes venant de chansons.org.
http://www.superfly.fr

2) MONSIEUR L. un chanteur qui n'a jamais su tourner sept fois sa langue dans sa poche.
Si vous ne le connaissez pas, attendez-vous à n'importe quoi... Mais si vous le connaissez aussi !
http://www.monsieur-l.com


3) La ROSE D'OR : les Nouveaux Talents Sont invités à participer à la sélection
Nouveaux Talents âgés de 18 à 35 ans, nouvelles signatures dans une maison de disques ou indépendants non signés, interprétant une chanson française originale-excluant toute reprise, toutes tendances musicales : variété, rock, pop, soul.
http://www.rose-dor.fr



RENCONTRES sentimentales VRAIMENT GRATUITES

voir rubrique sites amis VOUS INSCRIRE (gratuitement) aux SITES AMIS c'est participer au financement des projets du réseau www.ternoise.net (dont envoi des livres et cd...)

 Chanson d actualité...

Continuer d'y croire

Quand même les amis
Crient à l'utopie
Ne font même plus semblant
D'être certains d'un bon dénouement

Quand les statistiques
Disent c'est dramatique
Qu'en probabilités
On perd son temps à s'entêter

Continuer d'y croire
Les lumières les voir
Savoir se persuader
Qu'on va y arriver
Continuer d'y croire
Garder en soi la joie
Au-dessus des aléas
Continuer d'y croire

Quand les portes se ferment
Les promesses se perdent
Quand siffle le mauvais vent
Le vent transportant des tourments

Même quand chaque jour
Rajoute un doute
Que tournent les vautours
Que tout indique la déroute

Continuer d'y croire
Les lumières les voir
Savoir se persuader
Qu'on va y arriver
Continuer d'y croire
Garder en soi la joie
Au-dessus des aléas
Continuer d'y croire

Quand tous les miroirs
Reflètent désespoir
Et qu'les informations
Ne laissent aucune illusion

Quand les spécialistes
Ont le regard perdant
Quand la douleur persiste
Malgré le printemps les calmants

Continuer d'y croire
Les lumières les voir
Savoir se persuader
Qu'on va y arriver
Continuer d'y croire
Garder en soi la joie
Au-dessus des aléas
Continuer d'y croire


----MO30-12-28----
Vous avez apprécié ce numéro du WEBZINE GRATUIT ?... merci de vous inscrire GRATUITEMENT à  l un des sites amis :
amis.html
copyright : Association TERNOISE.COM -  Mai 2005 - NE PAS REPONDRE A CET ENVOI (adresse non utilisée en lecture)


Contact / Gestion Abonnement (désabonnement,changement adresse mail) : ternoise.net
Contact Postal : Jean-Luc Petit - BP 17 - 46800 Montcuq

accueil du WEBZINE GRATUIT

un webzine des écrivains
regard du webzine sous le versant Presse Musique

Mais aussi rencontres gratuites
Copyright : Contact Montcuq - Cahors

Gestion de votre Abonnement au webzine (désabonnement,changement adresse mail)


Le XIVe Dalaï Lama


Vous pouvez commenter :

Ajouter votre contribution au débat


maximezsome


toutes les photos du site.

sur le forum : De Voltaire à Ternoise On ne sait jamais ce qui sera lu...
LIRE NEWS du webzine et commentaires.

subventions chanson subventions cd subventions culturelles