Epictète - Dominique de Villepin - Stephen Clarke



abonnement gratuit au webzine

Ci dessous la version du webzine envoyée aux abonnés (les envois aux abonnés : sans aucune pub)
Les livres conseillés..

Voyez les riches d’aujourd’hui, de combien de lamentations leur vie est remplie !
Epictète (vers 50 – vers 130) – Entretiens, Livre III
LES SOLDES sur INTERNET - SOUTENIR le WEBZINE : PROFITANT OFFRES GRATUITES sites PARTENAIRES

lewebzinegratuit.com
    du réseau
42 238 abonnés

Mensuel gratuit chanson, littérature, observatoire internet, actualité / N°56 27 Juin 2005

1) Éditorial : Le modèle anglais...
2) Livres et cd A GAGNER: DE NOUVEAUX créateurs à découvrir...
3) Interview du mois : Gaëlle... La face féminine de Kaleido
4) Actualité en France : Sarko show : police et justice ridiculisées - Dominique de Villepin - Florence Aubenas - Le plombier polonais - Thierry Breton - Bibliothèque nationale...
5) Réactions au WEBZINE PRECEDENT : Philippe Albaret et compte d'auteur
6) Web et réseau : Laurent Touceul et AOL 909 sites référencés sur www.autoproduction.info et 640 chansons.org Les sites les plus actifs
7) Chanson actualité : SARKO SA FEMME ET LA FLICAILLE (vous connaissez la musique...)

Editorial :   Le modèle anglais...

NiL éditions publie God Save la France . Une traduction. Titre original : A Year in the Merde. Où l’anglais Stephen Clarke brocarde les Frenchies, drôles de coutumes et travers. Classique.
Le continu de ce livre n’est pas l’essentiel pour cet édito. Mais l’histoire de la parution.
Début 2004 l’auteur cherche en vain un éditeur... il auto-édite alors le livre, lance un site Internet... et réalise les livraisons le week-end.
Susanna Lea, agent d'auteurs s’en mêle. Editeur avec à la clé 100 000 exemplaires vendus. Succès suivi de la traduction en français.
Un tel parcours aurait-il été possible en France ?
Agent d'auteurs... profession quasi inconnue en France... qui à part Michel Houellebecq ne se cache pas de rechercher la meilleure exposition et rentabilité de son oeuvre ?
Michel Houellebecq ainsi passé de Flammarion chez le grand groupe, avec la possibilité de tourner l’adaptation cinématographique de son prochain roman la Possibilité d’une île (sortie le 1er septembre)
Une France de l’édition repliée sur ses années dites glorieuses. Avec toujours prédominantes de vieilles pratiques.
J'approuve Simenon quand la notoriété lui permettait de déclarer impunément: Je déteste que l'écrivain soit frustré d'une grosse partie de son travail et du fruit de son travail par des gens qui gagnent beaucoup plus que lui-même. Vous connaissez beaucoup d'éditeurs qui ont des châteaux, des hôtels particuliers etc ; voulez-vous compter sur les doigts le nombre d'écrivains qui en ont ? .
Il critiquait le système de l'intérieur, tout en pouvant en profiter au maximum. Aujourd'hui la peur d'être éjecté retient les installés. Ils gémissent, maudissent mais sourient devant les caméras.

Un monde de l’édition où des professionnels relèguent l’auteur au rôle de simple fournisseur d’une matière première.

Mais en France, les résistances au changement sont nombreuses. Les situations acquises ont les mains sur de nombreux leviers.
L’AUDACE d’un certain DANTON est supplantée par AVANTAGES ACQUIS .

Que retiendra l’Histoire de l’édition en France des dernières décennies ? Que retiendra l’Histoire de nos dernières décennies ?

Bonnes réflexions,

Stéphane Ternoise,
auteur de chansons


Livres cd A GAGNER :  créateurs à découvrir
Jusqu'au 26 septembre 2005 : chansons.org : A Gagner 4 albums LIVES AT MURAT de CAMBOU
En forme de joli pied de nez à l'industrie musicale qui pleurniche sur la baisse de ses revenus et colle au mur quelques petits téléchargeurs pas bien méchants, CAMBOU propose à tous ses créations musicales et graphiques GRATUITEMENT.
Du beau travail bien ficelé. Pour la musique, un style bien à lui, peut être Pop-new-age-positif, inspiré des ambiances Vangelis-pink-floyd-beatleskes : harmonies, mélodies mais pas mou. Bass and drums aussi donc.
Pour les créations graphiques et notamment celles du dernier CD, un livret de 18 pages tout en couleurs avec des paires d'images stéréographiques.
Des petites lunettes à prismes sont fournies dans la pochette du CD pour pouvoir visualiser facilement le relief des images.
Du vrai boulot de pro home made .

On en saura pas plus sur CAMBOU qui considère, pour ceux que ça intéresse, que seule sa musique et sa copine virtuelle NAEMIA peuvent faire rêver!!! Le reste dit-il est sans importance.
PLUS INFOS : Sur http://www.cambou.org

Dominique Gianino est LAUREATE du prix SALON DU LIVRE 2005 avec Fantaisie Vénitienne ELLE publie son SEPTIEME ROMAN : Folies Romaines Et vous en fait GAGNER 3 EXEMPLAIRES sur http://www.salondulivre.net
Presque dix ans ont passé depuis qu'Isabelle s'est abandonnée à une fantaisie vénitienne qui lui a laissé autant de bonheur que de douleur au coeur.
Horrifiée par la découverte de l'identité de son amant masqué, elle a tout quitté pour aller se réfugier à Venise.
Partageant son temps entre la capitale italienne et la Sérénissime, elle tente de vivre sa vie à la romaine, entre folie et fatalisme, mélancolie et amusements fantasques.
Elle pensait ainsi avoir pris assez de distances géographiques et temporelles avec ce passé qui la tourmentait mais c'était compter sans le destin qui veille et fera sauter toutes les barrières qu'elle avait cru solidement construire autour d'un mariage qu'elle estimait raisonnable.
Qui était donc ce mari qui a disparu de sa vie aussi subitement qu'il y est entré ?
Que vient faire ce bel autrichien dans une histoire qui ne devrait pas être le sienne et qui semble en savoir plus qu'il ne le prétend ?
Quel pouvoir possèdent certaines statuettes au visage d'ange ?
Le flamboyant et talentueux vénitien est-il seulement guidé par son amour pour sa ville et le cynique Courcelle, qui revient dans la vie d'Isabelle, a-t-il dit son dernier mot ?
Bien décidée à protéger Venise de ses prédateurs, Isabelle va utiliser des armes peu conventionnelles et se retrouver au sein d'événements qui la dépassent, faisant rejoindre son histoire à celle de la ville.
Pour vous procurer ce roman : 18 EUROS FRANCO DE PORT à Dominique Gianino 3 rue Paul Gauguin 94000 Créteil France

Kaleido sur www.autoproduction.info... A GAGNER : 4 albums Le Clown des soirées mondaines
L’univers de Kaleido mélange funk et chanson.
Kaleido est né d’une envie commune de créer une musique ouverte à tout style et à tout courant, avec une liberté musicale de chacun.
La musique de Kaleido est donc le reflet de tous ses membres.
D’où le nom qu’il s’est choisi, car comme dans un kaléidoscope, tous apportent leurs cristaux afin de créer une combinaison de couleurs originale.
Des textes forts, sensibles et lucides, avec toujours une pointe d’humour ou d’ironie sur une musique funky riche et diversifiée.
LE SITE de l'association : http://www.musikal.org

Sur http://www.salondulivre.net A GAGNER 3 exemplaires Timidité entre les sexes de Jean-Paul BENGLIA...
L'auteur a eu 25 ans de sa vie amoureuse détruite par une hyper timidité et... ne l'est plus du tout aujourd'hui...
Il explique pourquoi il l'a été, pourquoi il le fut si longtemps et comment sa timidité s'est désintégrée comme neige au soleil.
Selon lui, la timidité amoureuse a d'autres origines que l'estime de soi, peur des autres, etc...
Son origine est un problème de perception et de compréhension de la réalité sexuelle qui nous entoure.
Il propose une nouvelle méthode qui consiste a prendre conscience de ces réalités, les assimiler et les assumer.
Ceci afin de permettre de sortir de la prison dans laquelle la timidité nous enferme. Prison d'autant plus efficace, que les murs y sont invisibles.
Son site : http://www.benglia.com

Sur auto-edition.com : A GAGNER 3 exemplaires Pages de vie de Pierre VALMONT
fragments de vie d’un quêteur de sens aux éditions Pierre Valmont
Extraits : Le samedi est un jour de liesse, un jour de labeur et de joie où vous partez aux champs les outils à la main et le coeur léger comme un paysan heureux de retrouver la terre de ses pensées, libre de débuter votre ouvrage où bon vous semble, libre d’écouter le chant des oiseaux, libre enfin de laisser à demain vos travaux pour aller flâner sur les chemins alentours contempler la beauté du monde et y cueillir quelques idées comme un bouquet de fleurs sauvages.

Comme les enfants, vous vous étonnez de chaque chose ; les pavés sur lesquels vous marchez, ce chemin que vous empruntez chaque jour depuis des mois, ces gens que vous rencontrez chaque matin, ces champs alentours qui entourent les hautes tours grises de la ville en contrebas. Comme les enfants, vous êtes curieux du monde, émerveillé de tant de richesses, de tant de diversité.
Découvrez d’autres extraits de Pages de vie et tous les ouvrages de Pierre Valmont sur le site : http://www.editionsvalmont.com

Jean-Pierre Burner : Le livre Mack Murray
A Gagner Sur auto-edition.com
Passionné de lecture, Jean-Pierre BURNER décida il y a dix ans, de se lancer à son tour dans l'écriture de romans et chansons.
Afin de faire connaître ses écrits, il crée sa propre maison d'édition
Sa ligne éditoriale sera le roman et le roman policier

Jusqu'au 20 septembre 2005 : www.autoproduction.info : A Gagner 9 cd AUTOPRODUITS en 2004
ALBUMS issus des envois au prix album autoproduit 2005


Interview du mois :    Gaëlle La face féminine de Kaleido
Un premier album, quelques récentes petites scènes parisiennes (Le Gambetta 20 EME, Le Baiser Salé 1ER, l'Oscar Café 10EME)
Exploration du monde de l’autoproduction SUITE.
Juin 2005 : en révisions pour son DEA de lettres francophones à la Sorbonne : Gaëlle, 26 ans, la face féminine de Kaleido

- Date et circonstances de la création du groupe ?
- Kaleido existe depuis 1998. Au départ, c’est un petit groupe d’étudiants, réunis autour de Nicolas Couturier (le bassiste) qui se rencontrent de temps en temps pour faire des boeufs et des impros. Le groupe tourne ainsi pendant plusieurs années, de parcs en petites scènes, dans tout Paris. Il voit défiler toute une section cuivre, un piano, un chanteur. Le groupe se cherche une identité musicale, et les motivations inégales de ses membres provoquent un renouvellement fréquent d’à peu près tous ses acteurs...
En 2003, Nicolas lance le nouveau Kaleido, vocation pro . Avec le temps, le groupe s’est stabilisé autour d’une basse (Nicolas), une guitare (Lionel Couturier) et une chanteuse (moi !). Kaleido réalise alors son premier cd (autoproduit) Le Clown des soirées mondaines

- Vous en êtes immédiatement leader ?
- Lorsque j’ai contacté Kaleido, j’ai répondu à une annonce de... choriste, autant dire que je ne cherchais pas à leader quoi que ce soit ! Ce qui m’a plu justement, c’est qu’on ne m’a rien imposé, qu’il n’y a jamais eu un chef prédéfini. En cela, je crois vraiment que Kaleido porte bien son nom ; il est le reflet de chacun de ses membres, tout le monde peut donner son avis, et personne n’a automatiquement le dernier mot. C’est une richesse musicale, mais aussi une richesse pour le groupe lui-même : il n’y a pas un membre qui se décarcasse pour faire fonctionner le groupe, tout le monde s’investit et se sent concerné. - Implication de l'entourage ?
- Grande implication de la famille Couturier, qui a tout de même prêté à Kaleido ses studios d’enregistrement (son appartement....). Au grand dam des voisins.
- Structure de production ?
- Le truc à bien intégrer, lorsque vous voulez monter votre autoprod sans soutien pro, c’est le sens du mot polyvalent . Kaleido, en trois membres, c’est : une basse, une guitare, une chanteuse, des choristes, un ingénieur son et lumières, une secrétaire, un standard téléphonique, un manager, un tourneur, un chauffeur, un conseiller marketing, un attaché de presse, des roadies, un électricien, un soudeur...

- De nombreux créateurs sont tombés dans la facilité d’un encadrement de grandes structures. Vivons-nous une époque charnière où le créateur revient à l’essentiel : créer et vivre de ses créations, en dehors des sentiers balisés ?
- La prise en charge ne favorisant pas l’indépendance, je n’y crois pas trop. Etre dans une grande structure, ça ne veut pas dire faire ce que l’on veut sans soucis de la commercialisation. A mon sens, ça veut surtout dire être un épouvantail, un pantin articulé à qui on fait faire ce que la boîte a décidé. Et là, soit tu vends et la boîte tolère tes humeurs , soit on te gicle (y’a qu’à regarder ce qui se passe aujourd’hui). Et puis la musique, c’est la vie, être dans la vie. Si c’est pour finir dans une tour d’ivoire comme Goldmann qui ose se vanter de ne plus jamais écouter un album à part les siens par manque de temps....

- styles et influences musicales ?
- A la base, nous écrivons la plupart du temps paroles et musique séparément.
Pour la musique, les influences de Kaleido correspondent à celles de deux frères (Nicolas et Lionel). Pour les différencier, on peut dire que le plus jeune écoute maintenant du plus hard tandis que l’autre se tourne vers du plus calme .
Ils ont commencé leur éducation musicale avec du rock, et du metal (Led Zep, Hendrix, Guns n’ Roses, Metallica, Iron Maiden ...) puis se sont ouverts au funk (Parliament, Chic, Curtis Mayfield, Red Hot Chili Peppers -première époque !-) et au jazz (Return to Forever, Mahavishnu Orchestra).
Les deux insupportables frères revendiquent la (mauvaise) influence des guitar hero et bass hero d’aujourd’hui : John Mc Laughlin, Yngwie Malmsteen, Joe Satriani, pour Lionel, Stuart Hamm, Victor Wooten, Stanley Clarke, Jaco Pastorius pour Nicolas. Mais qu’on se rassure : ils s’intéressent aussi à la chanson française (Wriggles, Tryo ...) !
Musicalement, ils essayent d’amener dans des structures complexes à la Metallica, une sonorité funky type Red Hot, une diversité de styles (funk, rock, pop, hard, reggae, latino ...) tout en orientant ce mélange vers la chanson française (rien que ça). Le but est de faire une musique riche et construite sans pour autant faire de l’esbroufe pour zicos . C'est-à-dire essayer de ne pas cloisonner la musique dans des structures ou des mélodies trop techniques (tout en gardant beaucoup de technique quand même !) et l’orienter vers le tout public afin que chacun puisse s’y plaire.

- Les textes ?
- Nous aimons en général les chansons dont les textes racontent une histoire (même si ce n’est pas une obligation). L’idée, c’est de garder du sens et d’écrire vraiment, pas d’empiler vingt mots dont quatre qui riment, avec je t’aimerai toujours , la société c’est tous des cons et oh, que le monde il est dur toutes les trois phrases. C’est fous ce que les textes sont vides aujourd’hui ! Dire que la plupart des chanteurs se les font écrire par des gens dont c’est sensé être le métier !
Nicolas couve ses bébés six mois ou plus, moi, j’écris plutôt dans la lancée, et puis je reviens une fois ou deux pour fignoler. Je m’inspire, en toute modestie, de Thomas Fersen (mais comment tu fais Thomas ?), de Jeanne Cherhal, de la Grande Sophie. J’ai aussi beaucoup été marquée par Jean-Louis Murat, mais c’est plus au niveau du ressenti que de l’écriture elle-même. Et pour la déconne, plus des Wriggles, ou des Wampas. Je cherche à avoir un regard humoristique (qui vire plutôt ironique) sur le monde qui m’entoure : mieux vaut rire de leur conneries que d’en pleurer ! Mais je crois qu’en général, on est quand même gentils...

- Jean-Louis MURAT, 24 albums en 25 ans. Quand on lui demande pourquoi il continue la promo alors qu’elle le perturbe ( migraines, envies de vomir, bouche pâteuse... ), il répond avec MOSCOU [son album sorti en mai ] j’ai jamais vendu aussi peu de disques, je n’ai plus de contrat dans une maison de disque et je suis chef de famille, il faut que je gagne ma croûte. Chaque profession a ses difficultés - réponse à ECLECTIK de Rebecca MANZONI.
- Bon, si on part sur Murat, ça va être passionnel !...
J’ai adoré ses albums jusqu’à Lilith (2003), qui sonne à mon avis le glas de l’auvergnat grognon. Depuis, j’ai l’impression qu’il se parodie lui-même (manque d’inspiration, fainéantise ?) et qu’il tombe dans n’importe quelle promo susceptible de le faire marcher (duo avec Carla Bruni, une parodie de Madame Deshouilères avec 1829 , des clips psychédéliques ( Mashpotétisés ) etc... Personnellement, pour moi Murat est mort en 2003, et le type qui se ballade dans son corps est un dangereux mutant extraterrestre...
Mais s’il faut parler de ses interviews, ça fait 25 ans que Murat explique tout et son contraire (c’est pour ça qu’il ne faut jamais se fier à une seule de ses interventions... Est-ce un petit jeu entre lui et les médias ? En tout cas, c’est une gymnastique mentale entre lui et ses fans, qui fatigue vite si on n’a pas capté le fonctionnement).
En fait, il y a une seule chose sur laquelle il est demeuré à peu près constant : tout l’emmerde (scène, promo, enregistrement, etc.). Tout... sauf la composition des chansons (quand on voit ce que ça donne aujourd’hui, on peut se demander si la composition n’a pas fini par l’emmerder aussi ...).

Mais je suis peut-être méchante (amour passionnel déçu=difficile de s’en remettre !), et c’est vrai qu’il est difficile d’être constant dans le talent sur une grande période (ceux qui font un album génial et meurent ne risquent pas de décevoir... ).
Alors, faut-il faire le clown pour pouvoir manger ? C’est à chacun de décider après tout. Si on n’est pas content, on éteint la télé. ?


- Continuer des études et chanter... est-ce pas plus difficile que d'être salarié et chanter ?
- Lorsque tu suis des études, que tu participes activement à un groupe (on imagine pas le temps que ça prend, rien qu’en démarches ou en résolution de problèmes techniques) et que tu collectionnes en plus les petits boulots alimentaires, c’est vrai que le temps est rare. Pour ceux comme moi qui font des études longues, c’est en plus les remarques du style c’est sympa ton truc, mais au fait, quand est-ce que tu commences vraiment à bosser ? (Chais pas. J’ai l’impression de ne jamais arrêter, même la nuit. Dans une autre dimension peut-être ?) .
Nicolas, qui jongle entre CDD et musique, ressent la même chose : l’impression de bosser sans arrêt et de passer malgré tout aux yeux de beaucoup pour un glandeur, parce que le métier qu’on fait, c’est sûr, ça fait pas manger tous les jours. Vraiment bosser, sous-entendu : gagner de l’argent et arrêter de rêver ! C’est agaçant à la longue cette idée que travail non rémunéré = non travail. Alors qu’on abat bien plus de 35 h par semaine !
Alors être salarié ou étudiant, le plus dur ? Pour certains, les études, ce n’est pas du vrai travail, et pour la plupart, la musique, ça tombe tout cuit du ciel. On s’imagine que tu passes ta journée à glander, et que subitement, ta chanson s’écrit toute seule et plein de monde veut automatiquement de toi dans sa salle... Vous avez dit rêveur ?
En fait, le problème se pose surtout au niveau de tes relations avec les autres. Malgré tout, être étudiant est sûrement plus facile, notamment parce que c’est quand même toi qui décide de ton emploi du temps. Lorsque tu as un travail salarié et que soirées et week-ends tu files répéter avec ton groupe, il faut beaucoup de patience et de compréhension à la personne qui partage ta vie. Je ne sais pas si tous les musiciens sont comme nous, mais il est très rare que l’on décroche : à table, en soirée, dans le bus, on parle mélodies, paroles, soucis de sonorisation, tremplins... Je comprends que ça puisse devenir barbant pour les gens de l’extérieur ! Certains amis me l’ont clairement fait comprendre. Mais bon, ce n’est pas une passion pour rien. Lorsque nous cherchions un batteur, beaucoup me répondaient qu’ils ne travaillaient pas en dehors des heures de bureau. Travailler ? Cette considération me faisait dresser les cheveux sur la tête. Mais bon, quand tu as! une femme, des enfants... J’arrive mieux à les comprendre avec le recul, mais je trouve ça dommage. En fait, pour que ton couple survive à la musique, il faut soit être très indépendants, soit sévir dans le même groupe !

- C'est une certitude ?
- Presque tous les membres de Kaleido qui ont quitté le groupe ( manque de temps... ) avaient à ce moment une copine qui ne faisait pas de musique, alors certitude ?... Quant à moi, je crois que je saoulerais bien trop mon compagnon avec Kaleido s’il n’appartenait pas au groupe, ou pire : s’il ne faisait pas de musique... Mais bon, je vais finir par passer pour une ayatollette : si, si, je fréquente des gens qui ne font pas de musique !

- Formation musicale ou autodidactes ?
- Nous sommes tous plus ou moins autodidactes. Trois ans de cours de basse pour Nico, quatre de guitare pour Lionel, rien (snif !) pour moi. Personnellement, mon papa ne s’est jamais remis de la musique des années 60, je l’ai donc avalée avec mes premiers biberons (avec des suppléments Chaussettes Noires petit pois carottes et Johnny Hallyday pommes cassis). A cinq ans, il commençait une chanson et je la terminais ; il était fier, il me disait (mi-sérieux) c’est bien, tu connais tes classiques .
Si, en fait, en réfléchissant, j’ai bien pris un cours de chant : il a consisté, pendant une heure, à apprendre à resssspirer . Je me suis dit que je maîtrisais cela depuis ma naissance et je n’y suis jamais retourné. Depuis, je respire bien, merci.


- Les aides a la production ? Vous avez demandé ? SI OUI y avez eu droit ? DEUX hypothèses : pourquoi ? - Il existe beaucoup d’aides, mais elles ne sont pas adaptées à la réalité des jeunes groupes. D’abord, il faut vraiment chercher les infos. Ensuite, elles ne sont pas réalistes, parce que oui, elles t’avancent de l’argent, ou même elles t’en donnent. Mais elles t’obligent pour ça à passer intégralement par un circuit pro, ce qui sous-entend embaucher un ingé son pro (1500 fr /jour ), réaliser ton enregistrement en studio pro (5 000 fr /jour), etc. Ce qui fait qu’au final, un album te revient presque au prix d’une voiture neuve. Quel jeune groupe peut se payer ça, sans une boîte de prod ou des parents pleins aux as derrière toi ?
- L’album est en vente où ?
- En Fnac, seul distributeur qui accepte les autoproductions indépendantes (non affiliées à une structure de diffusion), mais à la discrétion du chef de rayon autoprod (parfois inexistant !).
Vous pouvez donc trouver Kaleido à la Fnac Opéra (Grands Boulevards) et Montparnasse. Ou directement sur le site de Kaleido : www.musikal.org. Ou encore sur la compilation regroupant des artistes comme : Dolly, La Grande Sophie, M, Mehrzin, Cali, Sanseverino... mobilisés pour la lutte contre la sclérose en plaques (UNISEP : Une Seule voix contre la sclérose en plaques ) sortie le 6 Mai 2005, dispo en Fnac, ou sur leur site


- On fait comment, en France, en 2005, quand on veut percer dans la chanson ??
- On s’arme de courage (beaucoup) et on saisit ce genre d’interview pour lancer un appel : Y’ A QUELQU’UN QUI SAIT ?????????

- Jean-Louis MURAT est l’exemple du c’est impossible donc on peut le faire ?
- Jean-Louis Murat est l’exemple de l’emmerdeur bourré de talent. Lorsqu’on regarde sa carrière, on peut le croire. Un mec qui commence la musique mais refuse de monter sur scène (premiers albums), et pourtant survit !
Un gars qui se plaint que les médias ne s’intéressent pas à lui mais les envoie chier quand ils se pointent, qui pleure sur ses ventes mais massacre ses concerts quand il y a trop de pros dans la salle, qui pense tellement que son public le déteste qu’il est super désagréable pendant les trois-quarts du concert...
(En écrivant tout cela, je me dit que je devais vraiment l’adorer pour le suivre quand même. Quel vieil amant insupportable !). En fait, avec Murat, c’est les montagnes russes en permanence : je me plains, je fais tout pour marcher, et lorsque ça marche, j’envoie tout balancer.
En ce sens, oui, Murat incarne bien le c’est impossible, donc on peut le faire . Mais il semblerait que le ressort soit cassé...


- Vous voulez changer le monde par la musique ?
- Si elle nous aide à le supporter, ça sera déjà pas mal.

- Les études... pourquoi travailler (donc vivre avec) sur Amélie Nothomb ?
- Je suis tombée sur Stupeur et Tremblements par hasard, c’est un copain qui me l’a passé en insistant sur le côté gore de l’histoire (qui ne l’est pas tant). J’ai adoré et dévoré la collection entière en quelques mois.
Pourquoi Amélie ? Parce que je n’imaginais pas pouvoir passer les cinq prochaines années de ma vie (maîtrise, DEA, doctorat) avec quiconque, à part elle (Balzac, Zola, j’aime beaucoup, mais cinq ans, je me serais flinguée). J’ai senti que même lorsque je connaîtrai ses bouquins par coeur, au mot près, elle continuerait de me fasciner. J’aime beaucoup l’univers qu’elle s’est bâti.
Je n’ai pas vraiment l’impression de vivre avec elle, dans le sens où mon boulot consiste à parler des textes et non de l’auteur. Et vu que la frontière est très ténue avec elle, j’y fais doublement attention. D’autant plus que le fait d’avoir beaucoup lu sur elle me donne parfois la fausse impression de pouvoir raisonner comme elle, de la cerner. Quand je me mets à penser comme ça, je reprends vite mes cours de méthodologie...

- Ayant croisé Amélie Nothomb à ses débuts (c’était les miens aussi) elle me considéra rêveur de croire en l’indépendance, alors qu’elle se liait à un grand éditeur... le parallèle chanson-édition est pertinent ?
Les grandes structures ont quadrillé le terrain ?
- C’est une vraie question. L’impression aujourd’hui, c’est que les grandes boîtes ne veulent que des produits finis. Soit des trucs qui marchent déjà par eux-mêmes (ils ne font plus que le mix et la distrib) soit des musiciens jetables, des petits jeunes qu’ils vont lancer comme un paquet de lessive et qui s’écraseront comme un paquet de mouise . La plupart ne veulent plus prendre aucun risque avec de petits artistes qu’il faudrait accompagner plusieurs années. Et force est de constater par ailleurs que pour passer en radio, être vendus ailleurs qu’à la fnac, être acceptés dans certains festivals, il est presque indispensable d’avoir une boîte derrière soi.
Après, il y a des cavaliers seuls : Sinclair (papa possède un des plus grand studio d’enregistrement, ça aide) : pourra t-il survivre sans sa boîte, ou ses ventes actuelles ne se font-elles que grâce aux anciens résidus de pub ? Manu Chao avait aussi squizé le réseau de distribution en sortant un disque en librairie, mais on n’en entend plus beaucoup parler...
Bon, je n’ai pas l’air très optimiste... Je crois être mal placée pour répondre. Mais malgré ça, pour moi le plus simple est de faire ce que l’on sent. Quant à être traité comme un produit (Amélie semble se faire un peu bouffer par la promo d’Albin Michel. La tient-on attachée toute l’année jusqu’à ce qu’elle livre le fameux prototype, tous les ans, en septembre ?), autant être son propre produit et savoir imposer ses choix. Si ça doit se faire sans eux, tant pis. L’important, ce n’est pas l’argent, c’est la musique. Même à tue tête dans sa douche.

- Internet ? attente ?
- DES SOUS !!! (hum, pardon). Participer à la diversité musicale, en chute libre aujourd’hui. Proposer autre chose que des artistes préfabriqués, sur des musiques prémâchées
- Futur ?
- Kaleido prépare son second album, et nous aimerions surtout élargir notre public. La rentrée 2005 sera clairement sous le signe des concerts à gogo, à Paris et en Province.
Leur site : http://www.musikal.org

LA TRADITIONNELLE et DERNIERE RENCONTRE avec OSCAR WILDE : www.lewebzinegratuit.com


 Actualité
a) Dominique de Villepin, nommé Premier Ministre... le dernier fidèle récompensé de sa fidélité...
Qui s’est fait avoir ? Jacques Chirac ou Nicolas Sarkozy ?
Revenir au gouvernement ailleurs qu’à Matignon, ses amis lui déconseillaient... mais sa liberté de parole conservée... est-ce tenable pour ses supérieur ?
Encore deux ans de cohabitation ?
Dominique de Villepin, nommé Premier Ministre, proclame se donner cent jours pour rendre confiance aux Français.
Référence à Mendès France ?
Non... à Dominique de Villepin bien sûr.
Dominique de Villepin auteur du livre Les Cent-Jours ou l'esprit de sacrifice (publié dans la collection POUR L'HISTOIRE chez PERRIN)
Et après ces cents jours, souvenez-vous...

b) Sarko show : police et justice ridiculisées.
Dimanche 19 juin : un enfant de 11 ans, Sidi-Hamed, victime de deux balles à la cité des 4.000 de La Courneuve (Seine-Saint-Denis)
Le ministre de l’Intérieur promet de nettoyer au propre comme au figuré cette cité.
La GAUCHE s’indigne du TERME, dénonce une rhétorique accusée de ratisser à l’extrême-droite.

Interpellé par les socialistes à l’Assemblée nationale, le ministre de l’Intérieur persiste, explique s’être exprimé en conformité avec les demandes des habitants de la cité des 4.000.
Il peut proclamer : Je ne retire rien. Je ne regrette rien. Je ferai ce que j’ai dis et nous aurons des résultats. Cela prendra le temps qu’il faudra. Le terme nettoyer s’applique parfaitement à ceux qui sont capables de tuer un petit garçon de 11 ans .
Il peut même se permettre d’appuyer où ça fait mal chez ses pourfendeurs :
En voyant la réaction à la gauche de l'hémicycle, je comprends pourquoi le peuple vous a quittés, pourquoi le peuple s'est détourné de vous, parce que vous avez oublié le peuple. Vous ne parlez pas comme lui, vous ne le comprenez pas et vous ne tirez aucune des conséquences de ce qu'il vit au quotidien

NETTOYER au propre comme au figuré . Le terme ne me choque pas. [nettoyer ne renvoie nullement à l’expression nettoyage ethnique , effectuer ce rapprochement pour dénoncer Nicolas Sarkozy est indigne]
NETTOYER au sens propre : rendre net, propre, en débarrassant de tout ce qui ternit ou salit.
NETTOYER au sens figuré : débarrasser (un lieu, une position) de gens dangereux, d’ennemis, en les mettant hors de nuire.
(Le Petit Robert)

Si les mots, l’intervention, sont dans les attributions du ministre de l’Intérieur, LE TEMPO est inacceptable : avoir envoyé 200 policiers après avoir prévenu d’une telle descente... qui n’a naturellement rien donné ! Ni arme ni drogue.
Certes, on peut comprendre la motivation de Nicolas Sarkozy : il n’aurait surtout pas voulu laisser Dominique de Villepin et Jacques Chirac s’exprimer avant lui.
Mais en paradant devant les caméras, Nicolas Sarkozy a préparé la situation de policier ridiculisés.
Sa fanfaronnade ressemble à un je vous préviens, demain nous organisons une grande descente, alors si vous avez des armes ou de la drogue, il vous reste une nuit, et pas une heure de plus, pour tout déménager .

Il est des circonstances où il est impératif d’AGIR avant de PARLER.

Deux jours plus tard, Nicolas Sarkozy s’empare d’un autre fait divers : le meurtre de Nelly Crémel, mère de famille de 39 ans, frappée et abattue le 2 juin en Seine-et-Marne par deux hommes, dont probablement Patrick Gateau, un multirécidiviste condamné à perpétuité en 1990 pour un hold-up suivi d'un meurtre. Patrick Gateau avait bénéficié en 2003 d'une libération conditionnelle.
Devant des officiers de gendarmerie, Nicolas Sarkozy proclame le mercredi : le juge doit payer pour sa faute.

Nicolas Sarkozy oublie, omet alors, qu'il a lui aussi voté la loi qui a permis cette libération conditionnelle.

Le ministre de la Justice, Pascal Clément, a rapidement réagi... un simple communiqué : Je veux préciser que, s'agissant de la libération conditionnelle accordée en 2003 à la personne qui vient d'être mise en examen pour l'assassinat de Mme Nelly Crémel, la loi, toute la loi a été respectée
Précisant :
C'est un collège de trois magistrats qui s'est prononcé, sur la base d'avis et d'expertise, en application des dispositions du Code pénal et du Code de procédure pénale .

Nicolas Sarkozy permet à ses supérieurs de prendre de la hauteur !
Dominique de Villepin : rien ne saurait mettre en cause l'indépendance de la justice.
Jacques Chirac rappelle le principe constitutionnel de la séparation des pouvoirs et le respect de l'indépendance de la justice .
Résultat de la polémique sur le PAYER : la réforme de la loi sur la libération conditionnelle... semble évidente !... elle est demandée par Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac... Il faut changer la loi... exit la possibilité de donner à la justice les moyens d’appliquer la loi

Après ces propos de Nicolas Sarkozy, quelle sera la réaction de certains citoyens face aux juges ?

c) L’échec était prévisible, même annoncé, il fallait juste essayer de trouver des formes, chercher un coupable... quand le coupable, ne pouvait, quand même pas !, tenir ce rôle.
Au sommet de Bruxelles, les Vingt-Cinq ne sont pas parvenus à un accord sur le budget 2007-2013 de l’Union.

- Constitution : la date butoir pour la ratification du traité est repoussée, de novembre 2006 à mi-2007 afin d’enrayer la spirale du non .... Version officielle... Peut-on y voir une coïncidence avec la date des prochaine élections présidentielles en France ? Est-ce que le prochain président de la République pourrait utiliser sa période de grâce pour proposer un nouveau référendum ?

- Budget 2007-2013: bras de fer, la politique agricole commune (PAC) contre chèque britannique (rabais obtenu Madame Thatcher). Tony Blair, isolé au début du sommet, est parvenu à rallier les Pays-Bas, la Suède, l’Espagne et la Finlande à son rejet catégorique du budget (870 milliards d’euros) proposé par la présidence luxembourgeoise.
Budget non adapté aux objectifs du 21e siècle, l’europe ne peut pas encore attendre dix ans pour changer .

Au 1er juillet, le Luxembourg laisse la présidence de l’Union à la Grande-Bretagne de Tony Blair... opportunité d’apporter un peu plus de libéralisme ?... puisque le traité TRES SOCIAL (pour de nombreux observateurs) a été repoussé .
Tony Blair qui se présente comme un Européen passionné
Et Jack Straw, ministre des Affaires étrangères, déclare souhaiter une Union capable de faire face à son avenir
Selon Tony Blair l’élargissement représente une opportunité historique pour construire une Union plus puissante (et non une menace) et il a assuré que l'UE respectera ses engagements envers la Turquie et la Croatie.

d) Le plombier polonais nouveau symbole des travailleurs immigrés à bon marché... dans une campagne propagande dont certains sont encore fiers (où sont leurs partenaires pour une nouvelle constitution ?...)
Pour attirer les touristes français, l'office du tourisme polonais a détourné l’anathème lancée sur le plombier polonais...
Je reste en Pologne, venez nombreux.
Un beau gaillard , plombier au tee-shirt moulant, regard ténébreux...
IMAGE

e) Thierry Breton, ministre de l'Economie : la France vit au-dessus de ses moyens
Ce constat semble une évidence : déficits considérables...
L'année prochaine, l'ensemble de l'impôt sur le revenu sera pratiquement l'équivalent de la charge de la dette de la France
Solution ? qu'une seule solution, faire en sorte qu'il y ait plus de croissance dans notre pays,
Ce n'est qu'avec une croissance d'au moins 3% qu'on pourra commencer à traiter le problème de la dette.
Vive la croissance ! François Hollande proclame la même chose...
[il faudra, quand même, un jour, leur rappeler : plus de croissance = plus de besoin en hydrocarbures, plus de pollution]
Réponse de Julien Dray, député de l'Essonne, porte-parole du Parti socialiste : Je ne crois pas que la France vit au-dessus de ses moyens...
Mais alors ? d'abord et avant tout dans l'injustice sociale parce que c'est toujours les mêmes qui supportent le poids de l'impôt et qui supportent surtout les conséquences d'une politique néfaste
Mais le déficit abyssal ?
Il y a des déficits qui sont porteurs et puis il y a des déficits qui sont négatifs.
Julien Dray, le symbole de l’opposant démago... mais il y a pire !...

f) Pollution à l'ozone à Paris... et ailleurs.
C’est devenu un communiqué classique :
Le seuil d'information et de recommandation en matière de pollution à l'ozone a été déclenché à Paris et dans plusieurs régions de France
Persistance de la chaleur, émissions d'oxyde d'azote et d'hydrocarbures : concentrations d'ozone, le seuil d'alerte de 180 microgrammes est franchi...

g) Déposer à la Bibliothèque nationale s’est s’assurer la postérité !
Mais la BNF est une passoire !
Certes, c’est encore raisonnable !... sur 35 millions d'objets , dont quinze millions d'imprimés et vingt millions de documents spécialisés... 30 000 ouvrages sont absents...
Enfin connu :
Un rapport sur La sûreté des collections, établi en septembre 2004 par Jean-Noël Jeannerey, président de la BNF.
On y apprend : 30 000 absences soit 0,3 % des collections... La très grande majorité est constituée par des ouvrages des XIXème et XXème siècles
Dont 1183 documents appartenant au coeur précieux de la bibliothèque
Constat effectué lors du déménagement des bibliothèques Richelieu et Versailles vers le site François Mitterrand.

Rappel : Michel Garel, ancien conservateur du département des manuscrits hébraïques, est accusé du vol d'une centaine d'ouvrages. Il avait été mis en examen en juillet 2004, et avait reconnu un seul vol, celui du Manuscrit 52, un incunable du XIIIème siècle. Il se prétend désormais bouc émissaire idéal...

h) le samedi, Robert Ménard, le secrétaire général de Reporters sans Frontières, s’était lâché... on peut supposer qu’il venait d’apprendre la libération de Florence Aubenas et de Hussein Hanoun.
Le coût de la rançon, quinze millions de dollars, et la raison de la prise en otage : la libération de Christian Chesnot et George Malbrunot, n’aurait pas été suivie des compensations prévues
Certes, il essaya de rattraper ces propos en prétendant s'être mal exprimé. Et le ministère français des Affaires étrangères démentit. Mais il suffit de se rappeler des propos de Jacques Chirac avant cette prise d’otages, son injonction aux journalistes de ne plus se rendre en Irak...

La nouvelle de la LIBERATION des otages ne fut annoncée que le lendemain, après que Florence Aubenas eut quitté l’Irak.
Florence Aubenas avait été kidnappée le 5 janvier 2005 avec son guide irakien, Hussein Hanoun. 157 jours de détention.

Déclaration de Florence Aubenas : On m'a parlé d'une rançon, je n'ai jamais vu d'argent donc je ne peux rien apporter à ce sujet . naturellement, la réalité ne nous sera pas connue... on peut juste essayer de regrouper certains propos...

Compte tenu de la nouvelle donne , les directeurs des principaux médias français ont décidé de partager les coûts d'une couverture de l'actualité en Irak, en mutualisant les moyens de sécurité et de transport. Ils acceptent donc, comme leurs collègues anglo-saxons, l'utilisation de gardes armés et de voitures blindées.

Le texte de la déclaration des patrons de presse:
Réunis au journal Libération, des représentants des directeurs de la presse française et en présence de grands reporters couvrant le conflit irakien, compte tenu de la nouvelle donne, ont décidé de:
1- procéder à une évaluation précise, après consultation d'experts, sur les problèmes de sécurité pour les journalistes français en Irak
2- d'accepter le principe de l'utilisation de gardes armés et de voitures blindées pour accomplir leur mission
3- de mutualiser tous les moyens nécessaires à exercer leur métier dans des conditions de sécurité maximale
4- de retourner en Irak dès la mise en place de ces nouvelles mesures
.

Quant à la journaliste française Anne-Sophie Le Mauff, installée à Bagdad depuis un ans, elle a reçu son avis d’expulsion à la demande des autorités irakiennes en raison de menaces sur sa sécurité.

Réactions à vos réactions (au dernier webzine...)

Philippe Albaret vous a nettement moins inspiré que la Constitution Européenne. Bon signe !

- Que peut-on y faire à notre niveau ?
- Vous êtes membre de la sacem je crois, alors pourquoi ne saisissez-vous pas le conseil d’administration ?
- Est-ce une vengeance personnelle ?

Des questions. Toutes les réponses figurent dans le roman ! Ou dans sa postface...

les éditions Bénévent, les éditions du Panthéon, les éditions Amalthée, La Société des écrivains...
Des INTERNAUTES sauvés grâce à des abonnés leur ayant transmis les informations... CONTINUEZ !!!



ET TOUJOURS LA PAGE http://www.lewebzinegratuit.com/actu/
les réactions des abonnés... les réponses de Stéphane Ternoise...


OBSERVATOIRE INTERNET et réseau www.ternoise.net
909 sites référencés sur www.autoproduction.info et 640 chansons.org Les sites les plus actifs ci-dessous

C’était un concours AUTOPRODUCTION... information envoyée aux artistes référencés sur autoproduction.info
Message de Laurent Touceul (http://www.laurenttouceul.com)
Je vous écris pour vous remercier. en effet, grâce à vos news, j'ai envoyé un dossier de candidature pour le concours de la Radio AOL et j'ai été retenu. Ma chanson (faire ses courses en maillot d'bain) passera sur la radio de juin à décembre 2005 . Si vous voulez, vous pouvez aller sur mon site et télécharger gratuitement la chanson.


- www.autoproduction.info TREIZIEME CLASSEMENT :
1) Madir-Music Production
http://www.madir-music.com musiques des îles, séga. Moutia, Maloya, Sallec, Compilation Fiesta de l'Océan Indien Vol 1: île Maurice: Clency Marie, Michel Legris, Groupe N'Sel, Linlin & Ariane
Seychelles: Jean Marc Volcy, Giselle Jean-Louis; Madagasc-r: Groupe Trait d'union, Toria, La Réunion.

2) stars De Demain : versant annuaire des chanteurs et des professionnels du spectacle-annuaire pour chanteurs et professionnels du spectacle.

3) John Barleycorn :
site officiel du groupe John Barleycorn. 2 titres en écoute. influences : Bashung, Wyatt, Gainsbourg...
Découvrez les 2 concepts albums : le détroit de suzy blue et entrechocs.
http://www.u-blog.net/johnbarleycorn

- chansons.org ONZIEME classement :

1) kaixta-Groupe musique Electro, Kaixta est un projet sonique, les sons et les thèmes lyriques tournent autour du psyché
http://www.kaixta.com


2) superfly.fr : Boutique DVD et Disques Vynils Paris - Plus qu’un site web, Superfly est aussi une boutique située en plein coeur de Paris.
Au 41 rue de Tolbiac (Paris XIIIème) vous découvrirez une sélection exceptionnelle de DVD et de vinyls connus et méconnus
-10 % sur tous les disques pour toute personnes venant de chansons.org.
http://www.superfly.fr

3) Olihya : MP3 pour les petits et pour les grands en libre téléchargement, ainsi que des infos
http://puygranier.olivier.free.fr/musique.html



RENCONTRES sentimentales VRAIMENT GRATUITES

voir rubrique sites amis VOUS INSCRIRE (gratuitement) aux SITES AMIS c'est participer au financement des projets du réseau www.ternoise.net (dont envoi des livres et cd...)

 Chanson d actualité...

SARKO SA FEMME ET LA FLICAILLE

Lundi matin
Sarko, sa femme et la flicaille
Sont venus chez moi pour montrer qu'ils travaillent
Comme j'étais en règle, Sarkozy a dit
Puisque c'est ainsi nous reviendrons mardi

Mardi matin
Sarko, sa femme et la flicaille
Sont venus chez moi pour montrer qu'ils travaillent
Comme j'étais en règle, Sarkozy a dit
Puisque c'est ainsi nous reviendrons mercredi

Mercredi matin...
Jeudi matin...
Vendrredi matin...
Samedi matin...

Dimanche matin
Sarko, sa femme et la flicaille
Sont venus chez moi pour montrer qu'ils travaillent
Comme j'étais en règle, Sarkozy a dit
Puisque c'est ainsi veuillez quitter le pays

CHANSON SUR UNE MUSIQUE TRADITIONNELLE
Adaptation d'une oeuvre du domaine public
Titre de l'oeuvre originale : L'empereur et le petit prince

Pour le PROGRAMME DES OEUVRES DIFFUSEES destiné à la SACEM (formulaire jaune) :
Notez simplement : SARKO SA FEMME ET LA FLICAILLE (Jean-Luc PETIT TERNOISE)


----MO27-17-04----
Vous avez apprécié ce numéro du WEBZINE GRATUIT ?... merci de vous inscrire GRATUITEMENT à  l un des sites amis :
amis.html
copyright : Association TERNOISE.COM -  27 Juin 2005 - NE PAS REPONDRE A CET ENVOI (adresse non utilisée en lecture)


Contact / Gestion Abonnement (désabonnement,changement adresse mail) : ternoise.net
Contact Postal : Jean-Luc Petit - BP 17 - 46800 Montcuq

accueil du WEBZINE GRATUIT

un webzine des écrivains
regard du webzine sous le versant Presse Musique

Mais aussi rencontres gratuites
Copyright : Contact Montcuq - Cahors

Gestion de votre Abonnement au webzine (désabonnement,changement adresse mail)


subventions chanson subventions cd subventions culturelles


Vous pouvez commenter :

Ajouter votre contribution au débat


georgescoulonges


toutes les photos du site.

sur le forum : De Voltaire à Ternoise On ne sait jamais ce qui sera lu...
LIRE NEWS du webzine et commentaires.