Numéro spécial Robert Philippe HERSANT : la marque PARUVENDU du VENDU du père au PARUVENDU du fils

abonnement gratuit au webzine

Les livres conseillés..

Ecrivains : derniers jours pour participer gratuitement au troisième prix http://www.salondulivre.net
Artistes en autoproduction : derniers jours pour participer gratuitement au troisième prix de l’album autoproduit www.autoproduction.info (date limite des envois : 30 novembre)
30 novembre 2005, date limite aussi pour obtenir gratuitement durant 3 ANS, un nom de DOMAINE en .info et son hébergement professionnel. Offre du leader mondial de l'hébergement de sites (limitée à un domaine par numéro de téléphone fixe). J'ai testé !... et réservé www.ternoise.info
Toutes les informations : http://www.ternoise.net/domaine.html

Recherche tout document établissant des liens entre Jean-Claude Combaldieu, né le 21 septembre 1935, légion d'honneur, expert en propriété industrielle, et Robert Hersant ou son héritier Philippe Hersant.

Face au journalisme couché, face aux intérêts croisés (avec autocensure des sujets de la grande famille) : informer.

Numéro spécial HERSANT, une honte française – caricature de justice : le fils Hersant profite des élucubrations d’un médaillé - les marques attaquent : relativiser leur pouvoir – vendu va tellement bien à Hersant...
Avec quelques incursions dans l’actualité française : un expert du procès d’Outreau, la petite-fille de Maurice Papon, les nuits brûlantes en France...

*** Essentiel : copiez ce webzine ***


Ce numéro foisonne d’informations, réflexions, qui ne seront pas communiquées dans la presse papier : vous pouvez lui permettre une diffusion supérieure à celle du quotidien LE MONDE... (si 45000 abonnés envoient en moyenne ce numéro à 10 contacts et ceux-ci en font de même... )
Essentiel donc : copiez ce webzine. Si vous tapez PARU VENDU ou PARUVENDU dans le moteur de recherche google.fr, en première page vous obtenez l’information de l’attitude du fils de Robert Hersant. Intime conviction : ils vont tenter de s’attaquer à cette information... non, je ne deviens pas parano !... tout ceci est même passionnant pour l’écrivain : formidable matière pour un livre... le plus souvent la réalité n’a d’autre objectif... toujours Proustien... (La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, par conséquent la seule vie réellement vécue, c’est la littérature)
lewebzinegratuit.com
    du réseau
46 817 abonnés

Mensuel gratuit chanson, littérature, observatoire internet, actualité / N°59 Octobre Novembre 2005

*** Une lettre suffisait... ***


Une lettre suffisait, je l’ai écrite en 10 minutes.
Il me suffisait d’envoyer cette lettre pour conserver paruvendu.net
Texte officiel :
si, avant l’expiration du délai de 10 jours, le défendeur présente un document officiel (par exemple la copie d’une plainte, portant le tampon d’enregistrement d’un greffe de tribunal) attestant qu’il a engagé des poursuites judiciaires à l’encontre du requérant

J’avais un exemple en ligne :
Jean-Claude Combaldieu dit la Commission administrative ordonna le 30 août 2005 le transfert du nom de domaine paruvendu.info à la société France Antilles.
Le nom de domaine n’a pas été transféré. Il est toujours la propriété d’Arnold Verhoeven... qui n’avait pas répondu à l’OMPI, a donc préféré transmettre le dossier à la justice française plutôt que de croire en l’indépendance de l’OMPI (qui semble n’être qu’un bureau d’enregistrement au service de la voracité des marques).

Ce n’est pas par masochisme si je n’ai pas fait de même !
Pourquoi ne pas avoir envoyé cette lette à Madame le Procureur de la République - Tribunal de Grande Instance ?
Pourquoi avoir laissé la famille Hersant m’exproprier du site réservé le 18 décembre 2003 ?
Pourquoi avoir laissé le fils du collabo Robert Hersant profiter d’une parodie de justice orchestrée par l’OMPI avec la complicité d’un notable qui profite de l’occasion pour s’engraisser (1000 dollars minimum par dossier)

Le 3 octobre réception par mail :
Veuillez trouver ci-joint la Notification de Décision et la Décision dans le litige cité en objet. Les originaux signés vous seront envoyés par courrier
[précision : j’ai plusieurs fois contacté Youri Porohovski, administrateur du litige, pour lui rappeler ne pas avoir reçu cette version papier officielle... elle m’est enfin parvenue le... 14 novembre !... le Combaldieu a bien signé la version reçue par mail, la version en ligne, celle où figurent des propos clairement mensongers... Dénoncer avant d’avoir reçu la version officielle, c’était risquer une manipulation du texte... ce n’est pas paranoïa... vous le comprendrez si le dossier vous intéresse suffisamment pour l’imprimer, l’étudier.]
Le 3 octobre j’ai posé Le centre de l’être de Karlfried Graf Dürckheim, acheté de nouveaux sites et décidé de me documenter... en commandant le dossier Hersant de Nicolas Brimo un champion du journalisme couché tient 20% de la presse française... et Citizen Hersant. De Pétain à Mitterrand, histoire d'un empereur de la presse de Patrick & Philippe Chastenet.

*** Chronologie ***

Je tenais à vous envoyer ce webzine avant d’écrire à l’OMPI, leur pointer du doigt la défaillance de leur expert.
A Outreau, des innocents sont allés des mois en prison car la justice française s’est basée sur les rapports d’un expert défaillant.
Je réclamerai à l’OMPI une sanction du monsieur Combaldieu (au moins sa radiation de la liste des experts). Je réclamerai que soit désavoué le jugement D2005-0771. je réclamerai la nomination d’un autre expert.

C’est un constat évident : le webzine gratuit est en retard !...
Les causes : la nécessité de consulter des documents sur les Hersant, la création de nouveaux sites, la publication du neuvième livre Théâtre de Ternoise et autres textes déterminés, le retard de l’OMPI (ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE) dans l’envoi du document officiel de décision.

Vous pouvez consulter les documents de l’ompi cités dans ce webzine, page :
http://www.ternoise.net/ompi.html
*** Points détaillés dans ce webzine : ***

- Le jugement de l’expert unique, toujours Jean-Claude Combaldieu. Des attendus tellement grotesques qu’ils me permettent de dénoncer le fonctionnement d’une justice qu’aucun état de droit ne tolérerait... Malgré sa légion d’honneur, ce Jean-Claude Combaldieu semble contestable...
- Il vaut mieux être victime d’une injustice que la commettre ! La philosophie contre les agélastes.
- Ester en justice m’aurait sûrement contraint à rencontrer l’avocat lyonnais de cette famille Hersant... il est des gens infréquentables... qui conseille ou défend le fils du collabo Robert Hersant le devient immédiatement pour moi... Pierre Desproges le constatait déjà : on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui...
- Abandonner paruvendu.net fait passer le conflit du droit à l’opinion...
- ternoise.net a rapidement augmenté sa fréquentation quotidienne du nombre de visites sur feu paruvendu.net !
- paruvendu.net n’avait d’intérêt pour moi que de promouvoir la chanson paru vendu point net... une chanson interdite impossible, c’est plutôt bon signe pour un auteur !
- J’ai préféré enfin terminer Théâtre de Ternoise et autres textes déterminés, neuvième livre ; sortie officielle le 27 novembre (ce Philippe Hersant a déjà suffisamment retardé cette parution) ; 16 cartes postales de même éditées.
- Lecture du livre le dossier Hersant de Nicolas Brimo, expliquant la genèse Robert Hersant, son passage des prisons aux salons de la République (les extraits de ce livre en bleu ci-dessous). Puis Citizen Hersant. De Pétain à Mitterrand, histoire d'un empereur de la presse (les extraits de ce livre en rouge ci-dessous). Analyse en parallèle d’autres documents pour expliquer un parcours honte d’un pays si souvent prompt à donner des leçons de démocratie.
- Achat de nouveaux sites... l’attaque HERSANT ayant permis d’accroître la fréquentation... et les revenus !...
- Visite du site paruvendu.fr, issu du journal paruvendu.net (dont l’édition de Cahors sera commentée) : une absence d’éthique guère surprenante... mais à expliquer, dénoncer ; j’accuse PARUVENDU d’atteinte... à la dignité humaine (Emile Zola fut une lecture déterminante !)
- Analyse des dernières données disponibles sur le groupe Hersant.

*** La décision du 21 septembre 2005 ***

Selon les textes fournis par l’OMPI, pour qu’un site soit transféré, l’assaillant doit prouver trois points :
1) Le nom de domaine est-il identique ou semblable, au point de prêter à confusion, à une marque de produits ou de services sur laquelle le requérant a des droits ?
2) Le défendeur n’a-t-il aucun droit sur le nom de domaine ni aucun intérêt légitime qui s’y attache ?
3) Le nom de domaine a-t-il été enregistré et a-t-il été utilisé de mauvaise foi ?
Le premier point est vite évacué : il n’y a pas lieu de prendre en considération le gTLD de premier niveau dans l’appréciation de la similitude. Ce gTLD signifiant .com .net .org .info etcetera. On nous invite à réserver des noms suivant différentes terminaisons, mais sachez qu’elles ne valent rien pour différencier un site à l’OMPI !
Le deuxième, droit ou intérêt légitime sur le nom de domaine : les droits se limitent au titre des marques, enseignes ou nom commercial ! Exit intérêt légitime ! Une chanson, par exemple, oust !
Quant au troisième, la bonne foi, quand même, reste l’opposée de la mauvaise ? Le défendeur ne devrait pas ignorer que la possession d’un nom de domaine s’expose non seulement à une réservation antérieure mais aussi à des marques antérieures et que certaines précautions peuvent être prises avant toute réservation. Exit la bonne foi ! Avec ne devrait pas, les inféodés aux marques violent internet où réserver le premier suffisait pour acquérir un site. Place aux marques ! Les marques débarquent ! Les marques attaquent. Les marques lesmarquesattaquent.info

*** Jean-Claude Combaldieu né le 21 septembre 1935 ***

Quand le dimanche 18 septembre, sur France-Inter, LIBRE COURS, Anne Sinclair reprend un extrait du dictionnaire incorrect de Jean François Kahn, je pense à Jean-Claude Combaldieu.
La citation :
Légion d'honneur : Sorte de pin's qui permet à quelques notables de se reconnaître entre eux.
Pétain, Laval, Crozemarie et Traboulsi l'ont eue,
Petiot et Landru auraient pu l'avoir,
Il arrive parfois qu'on la mérite.....

Je pense : tu l’as gagnée comment, ta légion d’honneur... Je n’avais alors plus aucun doute : ce type soutiendrait Philippe Hersant. Intime conviction née du parcours... et de la photo. Gueule de complice des vautours friqués n’est pas référencé ! Mais on est si souvent victime du délit de sale gueule, du délit de non initié...

Ce Jean-Claude Combaldieu était-il ivre le jour de ses soixante-dix ans pour transmettre cette réponse ? Il a dû bien trinquer, lui qui doit se contenter de noter Auteur en 1994 d’un rapport de l’Inspection générale de l’Industrie sur la lutte contre la contrefaçon dans ouvrages importants que vous avez publiés. Quelle beau cadeau d’anniversaire, se payer un écrivain !

Certes, quand le jour de ses 70 ans, il proclame par deux fois 71 millions d’exemplaires au sujet du journal PARUVENDU, des connaissances limitées en psychanalyse suffisent pour remarquer que ce monsieur pense à son prochain anniversaire.
Ce monsieur a travaillé le jour de ses 70 ans ! Et quelle besogne !
Quelle pertinence dans son résumé :

le journal gratuit ParuVendu fait l’objet d’une très large distribution dans toute la France (71 millions d’exemplaires par semaine)

71 millions d’exemplaires du mauvais papier PARUVENDU dans un pays de moins de 60 millions de citoyens en capacité de lire, est naturellement un fait majeur ! Justifiant de croire l’argumentaire de l’avocat France ANTILLES... Entre notables !
Mais c’est sûrement pas une légion d’honneur qui va me faire respecter un tel individu ! Laxiste, incompétent, de mauvaise foi, incapable de désavouer une marque ? Je n’ai pas à choisir parmi ces hypothèses. Il peut m’en suggérer d’autres... mais surtout pas l’erreur d’inattention : quand on cachetonne à 1000 dollars, on se relit ! 71 millions d’exemplaires étaye son argument... donc dévoiler le mensonge fait tomber le petit château de cartes...

Son résumé de mon argumentaire contient aussi de l’inacceptable, par exemple :
Il exprime aussi que le requérant ne présente pas sur ses publications son site paruvendu.fr d’une manière évidente
ce qui doit traduire en langage Combaldieu le passage de mon dossier :
Prétexter le risque de confusion est particulièrement exagéré : le journal ParuVendu n’est pas un journal d’informations qui pourrait être cité dans une revue de presse et susciter une recherche PARUVENDU sur un moteur de recherche.
Qui plus est, en entête du journal ParuVendu figure l’adresse du site www.paruvendu.fr
(annexe 1 page 1... en précisant que le requérant a présenté des extraits de son journal AVANT le passage en marque ParuVendu mais s’est bien gardé de le présenter sous la forme ParuVendu avec l’adresse du site www.paruvendu.fr bien en évidence) et à l’intérieur du numéro consulté (numéro du 7 mars 2005, trouvé à Cahors après recherche sur internet d’un endroit où me procurer cette publication), page 6, figure un encart de présentation du site www.paruvendu.fr (annexe 1 page 2)

L’absence de notification du lien entre marque et site, ce n’est pas sur ses publications mais dans le dossier présenté à l’OMPI... confusion compréhensible quand on bâcle un dossier le jour de ses 70 ans... mais confusion inacceptable quand on a accepté une mission de justice. Justice qui devrait avoir un sens noble. Qu’il retourne au collège s’entraîner aux résumés de textes...

Alors bien sûr :
Vu les paragraphes 4i) des Principes Directeurs et 15 des Règles, la Commission Administrative ordonne que le nom de domaine paruvendu.net soit transféré au requérant.
Jean-Claude Combaldieu
Expert Unique
Le 21 septembre 2005

Et 1000 dollars dans la poche ! Il paye des impôts en France, au moins, Jean-Claude Combaldieu ? ou bénéficie d’un autre régime fiscal ?

*** Paru vendu point net... la chanson ***


Le .net rime avec honnête...
Paruvendu.net étant désormais sous contrôle HERSANT... un site Hersant rime avec honnête !
Il est pour l’instant redirigé sur une page d’erreur Gandi
Voir cette chanson censurée

De toute manière, des textes de chansons... j’en ai d’autres... celui-là, par exemple :

Héritier Hersant

Est-ce pour les flaques du Lac Léman
Si l’dernier pan agissant de l’empire Hersant
A quitté son bercail
Pour un paradis fiscal ?

Robert tu peux dormir tranquille
Ton p’tit Philippe a repris ton style à bile (de la bile)
On voit tes vieilles guenilles
Sur ses grands pieds d’argile

Héritier
Quel beau métier
Héritier
Né pour continuer
Né pour consolider
Héritier
Né pour qu’on s’agenouille devant lui
Né pour en imposer aux béni-oui-oui (en nain poser)

Héritier
Quel beau métier
Y’a toujours un courtisan
Qui prétend quel talent
Y’a toujours quelques millions
Pour t’éviter la prison

Hersant débarque sur internet
N’est pas le seul Paru Vendu sur cette planète
Petits jeunes gare à vous
On vous veut au garde à vous

Et à ceux qui n’marchent pas au pas
Un avocat rappelle ce qu’ils appellent la loi
Quand les vautours débarquent
Les mots sont dev’nus des marques

Héritier
Quel beau métier
Héritier
Né pour continuer
Né pour consolider
Héritier
Né pour qu’on s’agenouille devant lui
Né pour en imposer aux béni-oui-oui

Héritier
Quel beau métier
Y’a toujours un courtisan
Qui prétend quel talent
Y’a toujours quelques millions
Pour t’éviter la prison


*** Acheter des sites... ***

cmieuxgratuit.com
webivore.info


Leur contenu est presque indiqué dans le titre... naturellement la réalisation de ces sites est en phase bêta comme l’annoncerait google !

*** Les experts ***


Le procès d’Outreau : affaire de pédophilie où des enfants accusent leurs parents et plus d'une soixantaine de personnes... certains des accusés passent alors près de trente mois de détention provisoire.
Jean-Luc Viaux, l'expert avait estimé crédible les accusations des enfants...
Jean-Luc Viaux, expert national, professeur de psychologie, avait examiné en mai 2002 les quatre enfants, et écrit :
Aucun élément ne nous permet de penser que (l'enfant) invente des faits ou cherche à imputer des faits à des personnes non concernées, sont (sic) témoignage reste mesuré, discriminant ses agresseurs des autres personnes mises en cause avec constance et cohérence.
Le juge d'instruction puis la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Douai s’étaient basés sur ces expertises pour valider la procédure contre les accusés.
La forme, la syntaxe, n’était pas la seule chose bâclée...

Procès en appel en novembre 2005...
Ce monsieur Viaux, mis en cause, déclare à la sortie de l'audience d’appel : Quand on paye 15 euros des expertises, au tarif d'une femme de ménage, on a des expertises de femme de ménage.


Retour à monsieur Combaldieu... la mauvaise foi de l’expert

Observons le Litige n° D2005-0772
France Antilles, S.A. contre Monsieur Arnold Verhoeven / Hotel Thomas
domaine paruvendu.info
Jean-Claude Combaldieu, Expert Unique, le 30 août 2005, déclare :
dans 6. Discussion et conclusions
le nom de domaine paruvendu.fr a été enregistré par la société Comareg (filiale de France Antilles) le 13 avril 2004 et est exploité depuis.

Le 21 septembre 2005, ce monsieur Combaldieu devait se souvenir de ce dossier...

La date du 13 avril 2004 figure aussi dans le dossier. J’ai démontré le mensonge de cette date... naturellement ce monsieur Combaldieu évite d’aborder ce sujet !... Il faut dire qu’il doit se perdre dans les dates, ce vieux monsieur...
L’argument du défendeur selon lequel il aurait composé une chanson “Paruvendu.net”,à une date d’ailleurs non précisée, n’est pas pertinent dans le contexte de cette procédure. Ceci ne lui confère donc aucun droit ou intérêt légitime...
J’ai pourtant clairement expliqué la chronologie, avec le dépôt du domaine paruvendu.net juste après l’écriture de la chanson éponyme...

*** La petite fille de Maurice Papon
Le fils de Robert Hersant...
(de l’actualité qui intéresse les médias à l’autre) ***


De la petite-fille de Maurice Papon au fils de Robert Hersant

La démission de la petite-fille de Maurice Papon...

Son grand-père, c’est Papon, Maurice Papon, ancien secrétaire général de la préfecture de Gironde, condamné en 1998 pour complicité de crimes contre l'humanité, elle porte un autre nom. Un écho dans Le Parisien du 22 septembre informe qu’elle est conseillère technique au cabinet du ministre délégué aux anciens combattants, Hamlaoui Mekachera, recrutée début septembre.
La jeune femme, non fonctionnaire, fut poussée à remettre sa démission.

Nous n'avons rien à lui reprocher, et sa présence dans un autre ministère ne pose évidemment aucun problème (...) Mais nous sommes dans un ministère très particulier, celui de la mémoire, en contact permanent avec des associations de déportés, des familles de victimes. Très rapidement, d'ailleurs, des fédérations de déportés ont protesté explique à l'AFP le directeur de cabinet du ministre, Gilles de Lacaussade.

Le médiateur de la République, Jean-Paul Delevoye, se proclame alors outré, écrivant même à Hamlaoui Mekachera, au nom de ce qu'il considère être une décision injuste. Nous sommes dans un système de responsabilité individuelle. Attention à ne pas nous laisser entraîner sur la pente de la responsabilité collective. En aucun cas, les enfants ou petits-enfants ne doivent payer la facture pour les fautes commises par un de leur ascendants.

Bernard-Henri Lévy dans son bloc-notes Le Point, dénonce, ce délit, non de sale gueule, mais de sale famille... et ose même
on devrait s'émouvoir du sort de cette Papon-là.
La question essentielle n’est jamais posée : sachant que Maurice Papon a organisé son insolvabilité en transmettant son patrimoine à ses enfants... est-ce que cette petite-fille a refusé tout héritage de son odieux grand-père ?
Les enfants de Maurice Papon n’ont jamais, à ma connaissance, dénoncé le passé de leur père. Aucun petit-enfant n’a fait entendre sa voix dans ce sens.
Peut-on bénéficier de l’héritage financier et en même temps être dégagé de tout opprobre ?

La petite-fille de Maurice Papon a donc préféré démissionner plutôt que s’exprimer. Si elle avait publiquement condamné les agissements de son grand-père, nul doute que tout le monde aurait considéré qu’elle devait rester dans ce ministère de la Mémoire.

L’un des faits ayant le plus indigné au procès de Maurice Papon, fut son absence de mea-culpa. Robert Hersant non plus, ne s’est jamais excusé de son passé. Mon passé, il ne me dérange pas du tout (page 20). Certes, Robert Hersant n’a pas eu les responsabilités de Maurice Papon durant la collaboration. Il était plus jeune. Néanmoins, il ne faudrait pas tomber dans l’autre extrémité de croire qu’il n’a pas été pire que la grande masse des ni-résistants ni-collabos...
Robert Hersant est convaincu du crime d’indignité nationale et condamné à une peine de dix années de dégradation nationale. (...)
Hersant s’est pourvu en cassation alors que, avec le recul, on peut estimer qu’il s’en tirait à bon compte. Certains collaborateurs ont été, pour des faits moins graves, condamnés à la peine de mort.


On ne peut pas automatiquement porter au passif de Philippe Hersant les turpitudes de son père Robert Hersant ?
Naturellement, je serais le premier à le féliciter si Philippe Hersant avait refusé tout héritage de son père, s’était démarqué de lui, avait, au moins, regretté son attitude durant la seconde guerre mondiale et la méthode utilisée pour bâtir son empire de presse. Mais Philippe Hersant est à la tête du groupe France-Antilles créé en 1985, lors d'une opération de division en deux entités juridiques distinctes du groupe Hersant (Socpresse et France-Antilles donc), réalisée afin de contourner la loi sur la concentration de la presse (loi Fillioud-Mauroy). Stratagème d’un groupe qui contrôlait environ 38 % (les chiffrent varient selon les estimations) de la presse nationale française et un cinquième de la presse régionale.
France-Antilles contient d’ailleurs toujours le titre Paris Normandie, arraché d’une manière pitoyable par un Robert Hersant en quête de revanche dans une ville, Rouen, où il connut la prison. (voir le dossier Hersant de Nicolas Brimo).
Accepter l’héritage financier vous place en situation d’être vilipendé par un écrivain pour l’héritage moral. En attendant mieux !
la séparation du groupe en deux entités distinctes : la Socpresse d’un côté et France-Antilles de l’autres. Les titres bénéficiaires sont réunis dans la seconde société présidée par Philippe Hersant (page 379)
Robert Hersant a organisé sa succession : Philippe Hersant représente sa continuation.
Page 447 : R.H. a voulu répartir ses actifs sains dans la société présidée par Philippe tandis que la Socpresse réunit des publications largement déficitaires

*** Robert Hersant (1920-1996) ***


Il va être pour longtemps le collabo qui ne mérite pas de posséder des journaux mais dont la puissance financière se moque bien des donneurs de leçons (p162)

Eté 1940 : Robert Hersant à Paris. Se rapproche du journal Au Pilori (notoirement antisémite)...
Peu après il crée Front des Jeunes.
Son chef, Robert Hersant, a déclaré au cours de la manifestation de mardi que ce n’était que le commencement et qu’on allait pourchasser les Juifs et les francs-maçons " parce qu’ils sont responsable de la désorganisation de la France" . (page 30)
Puis le camps de Brévannes... le chapitre 3 (page 43) s’intitule : Le petit Führer de Brévannes. (selon une expression de Jacques Legendre à l’Assemblée en 1956, quand il présentait une photo d’alors)
Page 60 : collaborationnistes depuis la première heure, les jeunes du Centre de Brévannes suivront le Maréchal dans la voie de l’entente européenne.
Hersant devenait déjà un notable... le 31 janvier 1942, Hersant figure bien sur la liste des invités pour un thé à l’ambassade d’Allemagne (page 69)
Page 72 : le premier numéro de Jeune Force compte quatre pages seulement et sort le samedi 9 mai 14943. Hersant obtient de la Propagande Staffel l’autorisation de paraître sous le numéro Pa623.
Un journal sous l’occupation... redoutable honneur d’être le seul journal de jeunesse pour la zone occupée (p80)

Plus tard, jean Legendre sera le premier, en 1956, à rappeler d’une grande tribune, l’Assemblée Nationale, ce passé :
M. hersant nous dit : j’ai été chassé du centre de jeunesse de Brévannes parce que j’avais, dans mon article, montré un esprit de résistance. La vérité est moins glorieuse, monsieur Hersant. Vous avez été chassé sur plainte déposée contre vous pour escroquerie, abus de confiance, infraction aux lois sur le rationnement et titres d’alimentation. (p87)

Comment passe-t-on de petit Führer de Brévannes à député ?
Et surtout de l’indignité nationale en 1947 à l’assemblé en 1956 ?
En 1950 RH crée L'Auto-Journal... avec quel argent ? Legendre expliquera en 1956... avec l’argent des souscriptions d’un annuaire du tourisme... jamais publié...
Page 129 : il se met en tête, il le déclara, il l’écrira même, d’être ministre de l’Information. Son premier souci est donc de trouver une circonscription. L’Oise, fief radical avant guerre, est précisément libre. M. Hersant se découvre une vocation radicale
Avec le support d’un journal local, de nombreux cadeaux, il est élu... Mais Jean Legendre, leader de la droite dans l’Oise s’interroge sur l’origine des fonds et enquête... p 135 : je devais dire aux électeurs que ce type était malhonnête et qu’il n’était pas quelqu’un de bien
P146 : l’historien Philip Willians évalue pour sa part à 100 millions les frais engagés par Robert Hersant alors qu’une campagne normale revenait alors en moyenne à environ 6 millions à Paris et à moins de la moitié en province.
Sur l’origine des fonds, les auteurs ouvrent quelques pistes...
Robert Hersant sera finalement invalidé par l’Assemblée Nationale... la gauche sera alors malaise... RH avait une étiquette RADICAL... mais les électeurs de l’Oise, attachés aux cadeaux, le rééliront !...
Et il deviendra incontournable en politique et presse, rachetant en 1972 : Paris-Normandie (grève et 79 des 112 journalistes quittent l’entreprise ; en 1975 : Le Figaro (Serge July trouve la bonne formule Cet homme aux mains sales n’a pas fini son irrésistible ascension ), Nord-Eclair ; en 1976 : France-Soir
Et il ne sera jamais inculpé pour infraction manifeste aux ordonnances sur la presse de 1944...

La France semble couchée. Seul Le Canard Enchaîné, qui s’obstine à parler d’ Herr Sant à longueur de colonnes. On l’appelait toujours l’ "ancien nazi Robert Hersant" ou encore l’"ex-escroc et ex-nazi", confie Serge Richard (page 349)

Il tremble quand François Mitterrand arrive au pouvoir en 1981... mais la gauche n’osera pas... et la droite fera corps pour défendre Robert Hersant devenu une tribune de l’opposition... Jacques Toubon fut l’un des plus actifs...

L’homme de presse, déclaré le plus puissant de France, se lance dans la télévision en 1987, rachetant avec Silvio Berlusconi La Cinq... En 1990 il réussira à éviter le pire, la faillite complète, en revendant à Jean-luc Lagardère

*** Nicolas Brimo ? ***

*** le dossier Hersant de Nicolas Brimo***


Le 6 mai 1981, Le Canard enchaîné publie un article de Nicolas Brimo révélant le rôle de Maurice Papon dans la déportation des Juifs bordelais.
Maurice Papon, ancien préfet, député RPR du Cher, ministre du Budget du gouvernement de Raymond Barre.
Après 17 années de batailles juridiques, en 1997 débute enfin le procès Papon. Il sera condamné à 10 ans de réclusion criminelle pour complicité de crimes contre l'humanité en 1998.
Maurice Papon est l’exemple de réinsertion de collabos en France.
Robert Hersant est mort le 21 avril 1996.

*** 2007 enfin la fin d’une époque ?***


La fin d’une époque, celle où des individus peu recommandables, au passé de collabo, ont su s’imposer dans les plus hautes sphères du pouvoir ?
L’ascension Robert Hersant fut possible uniquement grâce aux soutiens de certains politiques.

Mais... quand Hersant se trouve sûrement trop important pour rester dans l’Oise et souhaite un siége de député à Neuilly, Jacques Chirac tente d’amadouer Florence : " Entre une candidate que j’apprécie et que j’aime beaucoup et un homme qui représente deux millions et demi de lecteurs, j’ai choisi. " (p327)
Florence : Florence d’Harcourt qui osa ne pas s’effacer... et finalement remporta l’élection... grande baffe pour Hersant...
Florence d’Harcourt qui rappellera aux auteurs de l’ouvrage C’est Nicolas Sarkozy qui avait été chargé d’aider Hersant contre moi (p336)

Tolérance zéro pour la jeunesse de Nicolas Sarkozy ? Eh oui, avant d’être ministre, il fut aussi un jeune qui cherchait sa place... lui au RPR...
persuadé que Jacques Chirac devait avoir un groupe de presse à sa dévotion pour aider sa carrière, Pierre Juillet n’a pas relâché ses efforts en faveur d’Hersant.
Pierre Juillet l’homme du cabinet noir de Georges Pompidou, le père spirituel de Jacques Chirac.


*** Tolérance zéro ? ***

Ralf Canu a connu les frères Hersant au lycée... son commentaire (page 10) : de parfaits cancres, un peu voyous et déjà peu fréquentables. C’étaient des brutes qui aimaient cogner (...) Ils ont erré de collège en cours privé, se faisant mettre à la porte de tous les établissements de Rouen
Les incendiaires de novembre 2005 ignorent sûrement Hersant mais quand ils semblent inconscients de la gravité de leurs actes, ils ont intériorisé la société française... où certains, oui, ont fait bien pire que brûler des voitures et furent ensuite riches et célèbres. Les donneurs de leçons ont rarement toute la crédibilité de leurs grands airs... ou côtoient des individus indignes...

*** Philippe Hersant ***


Les auteurs en parlent peu de Philippe Hersant :
Le fils a adopté la morgue et le sourcil hautain du père (p396)

page 390 : ses deux fils n’ont pas été à la auteur de ses espérances. Jacques et mort et il ne se fait pas d’illusion sur Philippe . (Serge Richard du Cabard enchaîné, entretien avec les auteur le 29 septembre 1993). Il existe un troisième fils, Mick le plus discret des fils Hersant.

Philippe Hersant, fils du célèbre Robert, un de ces héritiers exilé doré, domicilié en Suisse... écrivait LE MONDE DIPLOMATIQUE en novembre 2003.
Non seulement l’origine de sa stature d’homme de presse est peu glorieuse, non seulement il pollue le France en déversant chaque semaine son ParuVendu dans de TROP nombreuses boîtes aux lettres mais en plus, verser ses impôts à la France lui écorcherait le stylo ?

Je n’ai aucune estime pour des gens qui vont, pour des raisons fiscales, s’établir en Suisse ou en Angleterre. C’est tout à fait injuste parce qu’en général lorsqu’on réussit, on réussit parce qu’on a été élevé par son pays qui a favorisé votre lancement, votre acceptation par le public
Roland Moreno - Inventeur, Président de Innovatron
Rue des entrepreneurs, France-Inter, le samedi 5 novembre 2005

J’ai donc commencé à m’intéresser à lui en mars 2005, quand le 8, une lettre recommandée me parvenait, signée J.Ph. Delsart Avocat Associé à Lyon, 3 rue Président Carnot.
J’y relevais des injonctions et menaces, et pour montrer la pertinence de mon résumé, je vous offrais en lecture cette lettre
http://www.lewebzinegratuit.n53.htm

*** Etat du groupe France Antilles***


Dans LE MONDE du 7 septembre 2005 :
le groupe France Antilles a engagé, pendant l'été, des discussions avec Le Télégramme afin de voir si le quotidien de Brest peut lui apporter son savoir-faire et l'aider à relancer son pôle de quotidiens normands (Paris Normandie à Rouen, Havre libre, Le Havre Presse et Le Progrès de Fécamp)

Outre les discussions qui sont menées au niveau des directions des deux entreprises, une équipe du Télégramme examine actuellement la situation des journaux normands du groupe France Antilles, afin de mesurer l'importance du travail à accomplir

Issu d'un démembrement du groupe fondé par Robert Hersant, et aujourd'hui propriété de son fils Philippe, qui préside son conseil de surveillance, France Antilles s'appuie sur un portefeuille de presse régionale déployé non seulement en Normandie, mais aussi en Champagne-Ardenne et Picardie (L'Union, L'Ardennais, L'Est Eclair, Libération Champagne), et outre-mer (France Antilles, La Dépêche de Tahiti, Les Nouvelles de Tahiti, Le Journal de l'Ile à la Réunion et France-Guyane )

les journaux normands représentent, selon Frédéric Aurand, président du directoire de France Antilles, "une activité en difficulté, qui perd de l'argent, et pour laquelle il est urgent d'être innovant "

Quant à PARUVENDU, la page
http://www.tarifmedia.com/article/article.cfm?idArticle=31521
titre : Très belle année 2005 pour Paru Vendu !

Le réseau Paru Vendu réalise une progression de 9,1 % de son C.A. à fin septembre 2005, et anticipe un C.A. 2005 à 343 M€ contre 312,2 M€ en 2004, soit une hausse à périmètre comparable de 9,8 %.

L’activité Internet Paruvendu.fr, est aussi en progression de 39,7 % à fin septembre, avec un C.A. estimé pour 2005 de 11 M€ (7,8 M€ en 2004), soit une hausse de 41 %


Ne laissez pas PARUVENDU sauver ce groupe !!!...

*** Du papivore au webivore***


Le papivore est publié par les éditions Jean-Claude Lattès en 1976. Un roman à clés d’un journaliste de Ouest-France : Henri de Grandmaison. Robert Hersant fut surnommé le papivore, dévoreur de papier...
www.webivore.info présente le fils
un communiqué annonçait récemment :
Le journal gratuit de petites annonces ParuVendu, a décidé de renforcer sa présence sur la Toile, en s'offrant le site d'emploi CarriereOnline qui complétera dans le domaine de l'emploi, les petites annonces en ligne publiées sur ParuVendu.fr.

Donc parfois il paye, parfois il menace puis avocatise...

*** paruvendu.net... la goutte d’eau ? ***

La goutte d’eau qui fera déborder le vase du silence ?
Les journalistes se taisent. Quand ils parlent... c’est de Robert Hersant !... mais encore si peu !... Ainis Philippe VASSEUR a pu être ministre sans que soit vraiment dénoncés ses liens avec HERSANT (au Figaro)
Comme l’écrit Daniel Carton dans bien entendu... c’est off : la presse est aujourd’hui en France moralement sinistrée, mais comme ils me disent tous il faut bien bouffer.


*** Paruvendu.fr et paruvendu le journal ***


L’odeur est désagréable, mais j’ai fait un effort (lecture professionnelle) et je suis allé au magasin PARUVENDU 93 boulevard Gambetta à Cahors, j’y ai pris une grosse poignée de PARUVENDU l’hebdo des bons plans et des petites annonces LE 46. J’en ai naturellement immédiatement chiffonnés quelques-uns, balancés dans la poubelle la plus proche...
J’ai feuilleté... page 22... exclamation : ils prennent vraiment les gens pour des cons !.... Une auto-pub : au dessus d’un ParuVendu noté en rouge et noir dans un fond blanc, un couple avec une fille, et une presque bulle indiquant une réflexion de la femme : chaque semaine, c’est notre rendez-vous préféré.
Existe-t-il un couple en France assez stupide pour s’être déjà ainsi exclamé ?

Mais page 18, j’ai trouvé pire : sous l’intitulé PARU VENDU on peut vendre des annonces rencontres !
Oui, tout se vend !
Seul le fric compte ! Tout s’achète. Sur le site paruvendu.dr des annonces RENCONTRES aussi...
J’y vois une atteinte à la dignité humaine. Pour Hersant, sommes-nous des bestiaux à vendre ? Paru... vendu...
un journal est un produit qui se vend. On n’en fabrique pas avec de bonnes intentions RH en 1976
Page 20 : la seule chose qui compte, c’est le fric

*** Vendu... le sens des mots... du père au fils ***


Vendu, voyou, crapule, fasciste, salaud, vichyssois ! raconte Hersant un mois plus tard, les injures fusent avec une joyeuse ardeur et s’entrecroisent harmonieusement sous les voûtes du Palais-Bourbon (page 160)
C’est dans l’Oise-Matin du 23 mai 1956 que RH utilise ce Vendu... qu’arbore donc aujourd’hui son fiston, avec certes la particule PARU...

Peut-on parler d’acte manqué réussi ?
Le sens des mots...
VENDU : crapule, homme sans honneur (terme d’injure)... selon le dictionnaire LE ROBERT
Oui monsieur Hersant fiston, je vous laisse ce VENDU...
Finalement, il ferait désordre dans le réseau Ternoise...

*** Réutiliser les mots Hersant ***


Quand Ternoise reprend les mots de Robert Hersant !

Le 8 décembre 1983, Robert Hersant, devant la commission des affaires culturelles de l’Assemblée, présidée par Claude Evin, lance :

je suis en état de légitime défense, je me réserve donc le droit de faire preuve d ’imagination
page 380

*** Hersant boycotté, Hersant boycotte... ***


la toute-puissante firme automobile [Citroën] a en effet demandé à tous les banquiers de la place de Paris de cesser toute relation avec le patron de L’Auto-Journal. Une campagne de boycott menée par un grand constructeur, il n’en faut pas plus pour discréditer une entreprise naissante (p122)

Florence d’Harcourt paiera longtemps l’affront fait à Hersant. En 1985, six ans après sa victoire, elle explique à L’événement du jeudi son long boycott dans les colonnes du Figaro : Lorsque j’ai déposé à l’Assemblée une proposition de loi sur la famille, comme Le Figaro ne pouvait ignorer l’événement, on a tourné la difficulté en mentionnant mon intervention comme celle d’ "un député de la majorité"
(p337)


*** Aucune interférence ***


Afin d’éviter toute interférence, ce numéro spécial ne présente aucun des créateurs livres et cd à gagner.
Retrouvez ces livres et cd sur la page spéciale VRAIGRATUIT.COM Les livres et CD reçus depuis son en attente...


Bonnes réflexions,
Stéphane Ternoise,
ternoise.net

SOUTENIR le WEBZINE : PROFITANT des OFFRES GRATUITES sites PARTENAIRES
Vous avez un site ? Vous pouvez devenir partenaire privilégié www.autoproduction.info (limité à 75 sites)


----MO24-17-30----
Vous avez apprécié ce numéro du WEBZINE GRATUIT ?... merci de vous inscrire GRATUITEMENT à l'un des sites amis :
amis.htmlcopyright : Stéphane TERNOISE -  Octobre Novembre 2005 - NE PAS REPONDRE A CET ENVOI (adresse non utilisée en lecture)


Contact / Gestion Abonnement (désabonnement, changement adresse mail) : ternoise.net
Contact Postal : Jean-Luc Petit - BP 17 - 46800 Montcuq - FRANCE

accueil du WEBZINE GRATUIT

un webzine des écrivains
regard du webzine sous le versant Presse Musique

Mais aussi rencontres gratuites
Copyright : Contact Montcuq - Cahors

Gestion de votre Abonnement au webzine (désabonnement,changement adresse mail)


webzine Michel Houellebecq - Sénèque - Patrick Hargous


Commentaires ouverts :

Ajouter votre contribution au débat


plombier


toutes les photos du site.

Numéro spécial Robert Philippe HERSANT marque PARUVENDU