Pierô, Lauréate 2007 du prix de l'album autoproduit (autoproduction CD) - Ségolène Royal / Nicolas Sarkozy - Arlette Laguiller - Wikipedia

abonnement au webzine

Les livres conseillés..

IL participe inévitablement à la dégradation de l'image des responsables politiques et nuit à l'indispensable confiance que les citoyens doivent avoir dans leurs représentants
En période électorale, lire un jugement est parfois utile... extrait de celui du 20 février, de la onzième chambre correctionnelle de Paris.
Avez-vous reconnu la haute personnalité ?
www.textesdechansons.com : Nouvelle présentation. Presque 350 auteurs de chansons vous présentent leurs textes. Vous pouvez même désormais les commenter (une forme de blog)
LIVRES et CD à gagner : PRATIQUE et RAPIDE : 4 secondes et GAGNER Y croire encore (de Liliane ROLAND) - Le Trésor de Désesquaux (de Michel CARCENAC) - Amoureuse de mon bourreau (de Jean-Pierre BURNER) et le CD EVENEMENT ELECTIONS PRESIDENTIELLES CD sarkozy selon TERNOISE -
lewebzinegratuit.com
    du réseau
61 108 abonnés

Mensuel gratuit chanson, littérature, observatoire internet, actualité / N°67 Février 2007

1) Éditorial : Commerce équitable en France, du CD, des livres...
2) Interview du mois : Pierô - Lauréate du premier prix musical de l'année
3) Livres et cd A GAGNER: Créateurs à découvrir...
4) Actualité en France : Ségolène Royal / Nicolas Sarkozy - Arlette Laguiller - Wikipedia - Jean-Louis Debré...
5) Réactions au WEBZINE
6) Web et réseau : Artistes sur www.autoproduction.info - et www.chansons.org
7) Chanson actualité : La Mort De Papon (chanson écrite depuis des années !)

Editorial
Commerce équitable en France, du CD, des livres...

Quand des paysans reçoivent trois pour cent du prix de vente d’un café au bistrot du coin, ils sont priés d’applaudir notre équité, notre commerce équitable. Pardi ! Le raisonnement officiel est bien rôdé : avec le commerce traditionnel, la part du producteur dans une tasse de café plafonne à un pour cent.
Le passage de un à trois pour cent peut naturellement être discuté, deux à cinq peuvent être substitués sans annihiler cet exposé.
Comme les médias vivent aussi, un peu, de ce partage (via la visibilité accordée au marketing des intermédiaires) nul ne va jusqu’à renommer le commerce traditionnel en commerce inéquitable.
La notion de commerce équitable concerne NOS (nous occidentaux) relations aux pays en voie de développement(je sais, un qualificatif plus feutré est conseillé). Et en France comment qualifier le commerce ?
Certes, des paysans saccagent parfois quelques rayons ou bloquent les entrées des hypermarchés, en dénonçant les pratiques imposées.
Dans la musique, le livre, nulle trace médiatisée de revendication à un commerce équitable. Pourtant, chaque année, en France, cent millions de livres sont détruits, envoyés au pilon... à la satisfaction quasi générale... (voir LIVRES DETRUITS http://www.festivaldulivre.info pour le développement de cette réalité et les propositions).
Internet est notre chance... je me répète !... et en 2007, avec le lancement de vente de CD http://www.cdequitables.com (en service) et bientôt vente de livres http://www.livresequitables.com (qui reprendra le fonctionnement de LIVRES EQUITABLES ET NUMERIQUE http://www.salondulivre.biz déjà en commerce équitable du livre depuis quelques mois).
RESEAU EQUITABLE http://www.equitables.fr dépassera le secteur artistique (en 2008 ?)
Commerce équitable : aucune commission prélevée par le site, même pas un droit d’insertion... Les internautes règlent directement aux créateurs, aux producteurs.

Même si j’ai fin 2006 produit un premier album, je suis avant tout éditeur. Et mes livres ne sont plus en vente dans les librairies traditionnelles (peu s’y sont vendus durant quelques années).
Mes livres ne sont plus en vente dans les grandes surfaces (quand Carrefour Cahors en a pris quelques-uns, ils furent rapidement écoulés).
Mes livres ne sont pas et ne seront pas en vente sur les grandes librairies virtuelles, Amazon, Alapage, Fnac.

Il serait dommage que l’immense espoir se réduise à un simple remplacement de marchands par d’autres. Avec le même système de marges inacceptables.
Internet peut mieux faire : supprimer l’intermédiaire inutile.

Je refuse de leur laisser 30 ou 40 % auxquels s’ajoutent les frais de port !

Dans le circuit historique, 28 à 40% du prix enrichit le libraire, 10% le distributeur (intermédiaire entre éditeur et libraire), 10% sert à la fabrication (imprimeur), 5,5% c’est la TVA et l’auteur touchera entre 2 et 15% (le plus souvent entre 8 et 12), le restant constituant la part de l’éditeur, son bénéfice et ses frais généraux.

C’est à l’auteur de se réapproprier les 40 à 50% grignotés par les intermédiaires. En les partageant avec son éditeur s’il ne peut gérer son indépendance.
Oui à la vente en ligne : mais sans glouton libraire virtuel. Directement, sur son propre site. Ou des sites révolutionnaires. Comme salondulivre.biz et livresequitables.com donc. Même en rêve, la plupart des écrivains ne doivent jamais espérer trouver un espace où vendre leurs livres sans débourser le moindre centime ni accorder la moindre remise.
Avec 2 à 5% de frais bancaires et 10% de frais postaux, vendre un livre c’est bénéficier des fruits de son travail !

Même causes et conséquences pour les producteurs. L’autoproduction devrait se ruer sur l’occasion ! Ce n’est pas le cas. La majorité des indépendants préfèrent être référencés sur... même si les ventes ne suivent pas !...
Les habitudes ne volent pas en éclat malgré l’innovation et il faut du temps pour imposer même une évidence. La patience est notre grande vertu. Le commerce en ligne traditionnel, pourtant relayé par de nombreux médias, pourtant porté par une puissance financière, pronostiqué pour 1999-2000, s’impose seulement depuis 2005-2006...

Ne croyons pas que la proximité des élections présidentielles soit propice au développement de cette idée. A première vue, elle coïnciderait avec le positionnement de José Bové... après avoir publié chez Vivendi au temps de Jean-Marie Messier autoproclamé Moi le Maître du Monde, le paysan du Larzac publiera son livre programme chez Hachette... vous savez à qui appartient Hachette !...

Bonnes réflexions,
Stéphane Ternoise,
www.ecrivainenfrance.com
Interview du mois :   Pierô - Lauréate du premier prix musical de l'année
La cinquième édition est lancée... Des contacts sont toujours en cours, avec l’objectif d’un partenariat avec une ville qui recevrait chaque année le lauréat (avec effet rétroactif !) www.autoproduction.info est plus qu'un portail d'informations et liste de sites d'artistes : son prix musical est sûrement la meilleure nouvelle depuis l'invention du CD (même si je limite à l'autoproduction, vous avez le droit de prétendre que j'exagère).
Rencontre avec la lauréate 2007
Récompensée pour PAS à PAS, album sorti en décembre 2006 (l’artiste avait joint une maquette et n’a pas oublié d’envoyer les CD ensuite… ce qui arrive !)

- Votre vie avant d’être Pierô ?
- Je suis née au Havre d’un père journaliste et d’une mère infirmière, 2ème d’une fratrie de cinq enfants. Mes parents ont divorcé lorsque j’avais cinq ans et mon père est allé vivre à Tours. J’ai donc vécu pendant une vingtaine d’années entre Le Havre et Tours. J’ai écouté pas mal de musique grâce à mes parents, mon père écoutant beaucoup de jazz, blues, musique du monde et classique, ma mère préférant la chanson. Celle-ci ayant tenu un bar, j’ai découvert le rythm’nblues et le rock en écoutant les 45t du juke box. Adolescente j’étais une assidue des concerts de Rock (Dr Feelgood, Inmates, Little Bob, Dogs, Wilko Jonhson, les Fixed-up, City Kids....). J’ai fait aussi un peu de théâtre et de la danse (j’adorais les comédies musicales.
- Les études ?
- Je suis allée tranquillement vers un Bac littéraire, puis j’ai ensuite voulu ouvrir un café concert avec une copine. Ma mère ayant l’expérience du métier me l’a fortement déconseillé et je l’ai écoutée. Je me suis dirigée vers un BTS Tourisme (rien à voir mais çà m’a servi plus tard pour les tournées !). J’ai commencé à chanter à 17 ans comme choriste avec les Fixed-up, puis suis partie vivre à Tours rejoindre ma soeur Pascale, lorsque j’ai rencontré le chanteur de blues, Alan Jack qui vivait là-bas.
- Vos premiers concerts ?
- C’était d’abord avec les Fixed-up, je n’avais jamais vraiment chanté, nous étions 3 choristes, un peu comme dans les Commitments, et nous chantions le plus fort qu’on pouvait. C’était en 1ère partie des Dogs, il y avait beaucoup de monde à ce concert. La scène a été une révélation pour moi ce jour là, je ne rêvais que d’y retourner. Trois concerts plus tard, avec ma soeur nous avons rencontré Alan Jack. Il nous apprenait un morceau de Ray Charles I believe to my soul. Il nous a dit : Les filles, si vous voulez j’ai quatre concerts dans 15 jours, vous les faites avec moi !. Et voilà, 15 jours plus tard on était là ! Çà lui a plu qu’on ne se soit pas dégonflées, nous avons donc continué notre route ensemble. Çà a bien sur été décisif pour mon avenir puisque je suis devenue chanteuse sans me poser de questions.

- Pourquoi Pierô ?
- C’est Alan Jack qui m’a surnommé Pierô. A l’époque j’avais les cheveux très courts et le teint blanc, il trouvait que je ressemblais au Pierrot lunaire. Je planais aussi pas mal à cette époque (un peu moins aujourd’hui), j’étais donc souvent dans la lune, d’où ce surnom qui ne m’a pas quittée.

- Votre parcours sous Pierô ?
- En 1986 j’ai tourné avec ma soeur Pascale comme choriste avec Alan Jack sous le nom d’ Alan Jack et les Nordett’s, en France et à l’étranger, jusqu’en 1991. En 1992 , j’ai poursuivi ma route avec Alan Jack, en duo, sous le nom Alan Jack Post Civilization. Nous avons enregistré un album En 1994, je me suis produite en solo sous le nom de Miss’Understood, j’ai adoré pouvoir m’exprimer en soliste. Après la disparition d’Alan Jack, j’ai fait diverses rencontres musicales (Mazettes, X Ray Pop, JYP de Tours), avec qui j’ai chanté en français. En autodidacte, j’ai commencé à composer au piano les musiques de mon répertoire actuel. J’ai écrit quelques textes et j’ai proposé à ma soeur Pascale Nordet, poétesse, de m’envoyer ses poésies. Jean-Yves Pineau (chanteur, auteur/compositeur de JYP) avait aussi composé pour moi des chansons, dont deux sont sur l’album. J’ai rencontré Fabien Tessier, pianiste, qui m’a proposé de bosser sur les arrangements et d’enregistrer un album chez lui. Fred Lirand, guitariste, a participé lui aussi aux arrangements et c’est ainsi que le groupe s’est formé. Nous avons fait quelques concerts à trois avec moi-même au chant et aux percussions. Pour l’album il nous manquait un batteur, nous avons donc fait appel à Franck Dumanois . L’enregistrement a été étalé dans le temps, et réalisé chez Fabien, au studio du Séchoir à Bréhémont. Les mixes ont été terminés en septembre 2006 et l’album Pas à Pas est sorti en décembre 2006. Entre temps nous avons fait une résidence à Chinon et des concerts. Fabien étant très pris, je travail actuellement avec Benoît Ribière, pianiste/ accordéoniste sur Limoges (où je vis). Une résidence et des concerts sont prévus pour 2007.

- Comment décrire musicalement Pierô ?
- C’est de la chanson Rauque, ou chanson Bluesy ! Des chansons écrites en Français, une musique acoustique et électrique, des climats, une invitation à la danse ! C’est difficile de décrire sa propre musique ! Voilà le descriptif du Book : Pierô, c'est d'abord une voix... Chanteuse à la voix frémissante, force vocale enveloppée d’un voile qui vous donne plus d’un frisson , elle envoie de belles vibrations aux accents rauques Des influences bluesy, swing, rock’n’roll créent un univers musical coloré qui évoque des mondes, des parfums, des atmosphères, des lieux, des gens, des images, le temps qu’il fait dehors et dedans... Harmonies léchées, tempos bien syncopés, son rythmn’blues revisité projette ses couleurs. Le ton des chansons varie de la poésie ( Dans ma roulotte ), à la sensualité ( Danse ) en passant par le doux amer ( Tu n’peux pas, Ma maison ), non sans humour ( Elle a envie, C’est pas la mode de se parler ) ! Racontant des histoires d’humains, la palette ébauche une ambiance intimiste.

- Votre parcours hors musique ?
- Après un BTS Tourisme que je n’ai pas eu, puisque j’ai rapidement choisi la musique, j’ai fait des petits boulots (vendeuse, femme de ménage... ) mais vraiment très peu de temps. Par contre, à partir de 1996 j’ai arrêté les concerts, j’ai eu envie de connaître autre chose. J’ai donné des cours de chant, en 99 j’ai obtenu un diplôme en art-thérapie, et j’ai travaillé de façon ponctuelle comme art-thérapeute. J’ai également fait une formation pendant 2 ans à l’école de jazz à Tours en piano et harmonie. Aussi, j’ai eu un enfant, ce qui n’est pas une tâche légère pour nous les femmes ! Bref, mon parcours hors musique est tout de même toujours avec la musique qui ne me quitte pas d’une semelle. J’ai joué un peu de batterie à une époque et j’ai aussi toujours fait de danse. La danse pour moi est indispensable, elle est complémentaire au chant et à ma vie de tous les jours. Elle est d’ailleurs très présente dans ma musique.
- Ambition artistique ?
- Mon ambition artistique est de continuer à faire des concerts dans de bonnes conditions, et d’enregistrer d’autres albums. Les bonnes conditions pour moi étant des concerts correctement payés, des salles équipées pour accueillir les groupes, des organisateurs heureux et chaleureux.

- Votre soeur tient une place fondamentale dans votre vie artistique ?
- Ma soeur tient une place fondamentale dans ma vie ! Nous avons 18 mois de différence et avons été élevées comme des jumelles. Je pense qu’à différentes époques de notre vie nous nous sommes complétées. Nous avons longtemps chanté ensemble les Nordett’s, à l’époque quand on se trompait, c’était en même temps. Nous inversions nos voies si l’une était fatiguée de chanter en aigu, personne ne l’entendait. Aujourd’hui, elle écrit une partie des textes de mes chansons, je les chante, et çà me correspond. Nous sommes dans le même feeling et nous soutenons au quotidien. Nous avons fait des concerts où elle est venue lire ses poésies et faire les choeurs, c’est vraiment bien, d’autant plus que çà faisait longtemps que nous n’avions pas chanté ensemble !
- Vous vivez de la musique ?
- Oui, mais difficilement !
- Monter sur scène, c’est d’abord pour soi, pour se connaître ?
- Pour moi monter sur scène c’est d’abord aller à la rencontre des gens pour leur proposer un échange. C’est une interaction. C’est aussi un challenge, on ne sait pas ce qui va se passer, qui on va avoir en face de nous. Là, on peut apprendre à se connaître, à savoir de quoi sommes-nous capables pour interpeller un public qui au départ est passif. C’est aussi chercher à savoir si d’autres gens partagent les mêmes émotions, sentiments ou idées que nous même. Effectivement c’est rassurant pour soi !

- Peut-on comprendre votre vie dans vos chansons ?
- Ce sont des chansons féminines, lucides, qui traitent de la complexité relationnelle des humains, hommes et femmes en particulier. Ça n’est pas très original comme sujet, mais cela reste le sujet principal des chansons en général, car c’est une grande énigme, et une grande préoccupation pour nous tous puisque nous sommes obligés de vivre ensemble. Je dirai donc que l’on peut comprendre une part de ma vie dans ces chansons, mais aussi celle de mes copines, copains, voisines, boulangères, frères, soeurs...etc

- Pourquoi l’autoproduction ?
- Autoproduction car c’est ce qui m’a semblé le plus simple dans l’immédiat. J’avais envie que ce disque existe, sans dépendre du bon vouloir d’un autre humain qui décide si oui ou non cet album mérite d’exister, avec les commentaires qui vont avec. J’ai aussi eu la chance d’être aidée par des gens qui ont souscrit pour que ce disque existe. Le nom de l’album est Pas à Pas et ça n’est pas pour rien !

- Produire un album coûte cher ?
- Dans le coût de l'album je n'ai pas compté le coût du studio, ni des déplacements, ni des musiciens, de la photographe. Heureusement dans la musique, il existe une solidarité pour pouvoir exister malgré tout. J'ai eu la chance d'être entourée par des gens généreux, notamment Fabien Tessier, qui m'a fait profiter de son studio gracieusement sans profit aucun , ainsi que les autres musiciens qui m'accompagnent, qui ne m'ont rien demandé pour ce travail. Des graphistes, photographes, m'ont également aidée. Mon amie Christiane Blanchard, photographe, a réalisé de très belles photos qui font la pochette de l'album. Je n'aurais jamais eu les moyens de la payer. Franck Dumanois, musicien, a réalisé le site. Tout çà pour dire que dans ce milieu, il y a beaucoup de gens qui se donnent, qui travaillent, par solidarité! Nous gagnons peu d'argent et travaillons beaucoup!
- Un certain artisanat permettant de limiter les risques financiers, je suppose votre seuil de rentabilité très bas ?
- Si je compte la participation de toutes ces personnes, à mon avis il y a très peu de rentabilité. D'autant plus que l'argent gagné avec ce disque est réinvesti dans les frais du groupe, et il y en a ! Je suis pour le système de l'échange! Dans les conditions décrites, il est d'environ deux cents.
- Deux mois plus tard, il est atteint ?
- Pour l'instant j'en ai vendu 150.
Je n'ai pas de distributeur et je n'ai pas fait beaucoup de concerts depuis la sortie de l'album. Les ventes se sont faites par bouche à oreille. Je compte évidement sur les concerts pour le vendre.

- Pensez-vous que la France soit médiatiquement prête à recevoir des artistes au goût prononcé pour l’indépendance ?
- A recevoir oui, c’est à la mode d’être underground, par contre il ne faut pas que çà dure trop longtemps !

- Internet ?
- Internet est vraiment un bon outil pour les gens comme nous, je ne vous aurais pas connu sans Internet ; On se sent moins seul n’est-ce pas ? [Mais, peut-être, qu'à mon égard, ils ont d'autres propos les artistes dont le nom ne s'est pas affiché sur le site le 1er janvier à zéro heure ! ]

- Où est distribué votre album ?
- Pour le moment on peut se le procurer en allant sur mon site ou sur celui de lesmainsdanslatete.com. Il est prévu que nous soyons distribués par Wild Palms Music. J’attends le retour du contrat.

- Avenir ?
- L’avenir est devant nous, quand je pense à Mistinguett ou Césaria Evora ! Y a pas de raison !

Son site internet : piero-pasapas.fr



Rencontre avec... SENEQUE...
Sénèque, peu de temps avant sa condamnation à mort par Néron, écrivait à Lucilius.
Rapidement avec l'intention de faire oeuvre. 124 lettres ont été conservées (combien sont disparues ? celles écrites durant les cinq derniers mois avant avril 65)
SENEQUE, oh magie du net, rencontre PIERO : www.lewebzinegratuit.com

Livres et Cd A GAGNER :  créateurs à découvrir
Sur www.auto-edition.com
A GAGNER 3 exemplaires de Y croire encore Elle est une des auteurs TEXTES DE CHANSONS Vous pouvez lire sa bio
Liliane Roland, auteur de plus de 200 textes, présente un premier recueil.
Ce recueil Y croire encore reflète le vécu des hommes de notre temps.
Les poèmes qui le compose sont fluides, vivants, écrits avec des mots de tous les jours, ils chantent en rimes et rythmes, en poésie libérée ou classique.
Trois autres recueils sont en préparation pourR 2007.


Sur www.auto-edition.com
A GAGNER Le Trésor de Désesquaux de Michel Carcenac, dans LE PERIGORD
format 16 x 24 cm à la Française, 252 pages, impression quadrichromie sur papier couché mat 135 g
28 EUROS.
A travers des textes foisonnants et les nombreuses photographies qui les éclairent, Michel Carcenac nous conte les démêlées clochemerlesques entre les habitants de Belvès et une secte à la recherche du Trésor des Templiers.
Un coeur trop vaste causera bien des ennuis à Toutillou, le Périgourdin, et l’obligera à fuir l’Argentine où son cousin faisait fortune.
Avez-vous assisté à un accouchement pratiqué par un remplaçant, au milieu des bois, la nuit de la Saint-Sylvestre, sans eau, sans électricité, sans chauffage ?
Jamais vous ne soupçonneriez qu’un trognon de pomme ait pu avoir une importance aussi vitale pour l’auteur.
N’hésitez pas, prenez le tacot de Saint-Pompon, faites un détour par Domme, chez le dernier tailleur de silex, et laissez-vous conduire au rythme joyeux ou mélancolique de ces nouvelles.


Sur auto-edition.com
A GAGNER 3 exemplaires de Amoureuse de mon bourreau de Jean-Pierre BURNER ...

Ce livre affirme la tendance naturelle de Jean-Pierre Burner à s'épanouir dans une écriture géographique. Paris, les Antilles : l'auteur est un amoureux inconditionnel du mouvement, attiré malgré lui vers les ruptures. Dans Amoureuse de mon bourreau l'auteur s'attache à centrer son récit sur un personnage féminin, défi supplémentaire que se lance Jean-Pierre Burner pour mieux risquer d'échouer : seulement risquer. C'est aussi dans ce roman que la préoccupation du déterminisme social se fait plus évidente, pour être encore traitée, plus à fond, dans son prochain roman. Pour commander editionsburner.com/commande.html

Sur cdsarkozy.com : A GAGNER 4 exemplaires

CD SARKOZY
Selon Ternoise
(citoyen indépendant, plutôt centre gauche philosophique)



 Actualité
a) Ma vie avec Sarko est un article de Philippe Ridet, publié dans LE MONDE du 20 février.
Il ausculte les relations de Sarkozy avec les journalistes. On peut y lire Ou ceci, plus violent, même si le propos se veut, comme toujours, teinté d'ironie : Je suis une source inépuisable pour vos papiers de merde. Naturellement, les journalistes ne veulent pas perdre leurs bonnes relations avec un personnage aussi important. N’oubliez jamais cela en lisant un article !

b) Ségolène Royal , après avoir suspendu la parole de son porte-parole Arnaud Montebourg coupable d'avoir publiquement dénigré, en ironisant, François Hollande, SG ne se formalise nullement de la démission d'Eric Besson chargé de chiffrer son programme, elle ironise en meeting Personne ne connait monsieur Besson. Puis Ségolène Royal, la Gazelle (quand elle n'est pas bécassine) rappelle les éléphants (quand ils ne sont plus les has been). Et même Lionel Jospin. Eux, la France les connaît !... En quelques semaines, la candidate est donc passée du gouverner autrement à figure de proue du vieux radeau. Au point que François Bayrou (social-libéral débarrassé des vieilles pesanteurs de l’UDF... où les plus opportunistes ont rejoint l’UMP, dernier en date André Santini... il se murmure en échange du ministère de la Culture au cas où...) puisse se prévaloir de représenter la gauche digne de gouverner (avec Kouchner, DSK...)

c) Pour Arlette Laguiller la France est une dictature de la bourgeoisie et il convient de compter au passif du capitalisme... le génocide perpétré par Adolf Hitler !... Un lundi matin, sur France Inter, la aussi candidate à l’élection présidentielle peut dérouler aisément, sans véritable contradiction, sa réécriture des réalités...

d) Médiamétrie, s'occupe aussi des sites Internet, mesure leur audience en FRANCE (28,3 millions d’internautes).
Ainsi, en janvier 2007, Google, sans surprise, arrive en tête avec 19 152 000 visiteurs uniques, suivi de MSN (13 882 000), Orange (13 617 000), Free (13 439 000), Yahoo! (10 888 000), PagesJaunes (10 595 000), Microsoft (9 962 000), eBay (9 453 000), L’Internaute (8 765 000) et en dixième position Wikipedia.
Wikipedia, encyclopédie collaborative où règne la neutralité de point de vue...
La neutralité de point de vue est un leurre, un danger : aucun point de vue n'est neutre.
Quand personne n'est responsable qu'elle valeur accorder à une information ?
Il est urgent de réagir ! Face à ce triomphe : opposer des chroniqueurs responsables.

e) Luc Guyau, actuellement président de l'Assemblée permanente des chambres d'agriculture, dans LE MONDE : Les agriculteurs européens répondent ainsi à des exigences telles que la traçabilité des animaux, des normes d'hygiène strictes, et des pratiques respectueuses de l'environnement.
Oui, il a bien écrit pratiques respectueuses de l'environnement ET AUCUNE CONTRADICTION DANS Le Monde DU 14 FEVRIER 2007...

f) Jacques Chirac prépare l'après Chirac : Jean-Louis Debré, à la tête du Conseil constitutionnel.
On remercie les fidèles en France !
Après 12 ans de pouvoir, 8 chiraquiens sur 9 au Conseil constitutionnel...
Autres réactions sur l'actualité (Nicolas Hulot, José Bové...)
Réactions à l'absence du WEBZINE : AUTEUR EDITEUR... LIVRES et CD...

Pourquoi vous ne publiez jamais mes chroniques. Je vous en envoie presque chaque mois. Je sais qu’elle intéresseraient vos abonnés...
Le WEBZINE a durant quelques numéros tenté l’expérience d’une multi-rédaction... mais je ne suis pas rédacteur en chef ! Depuis je conseille : créez votre propre webzine. Celui-ci a commencé avec simplement quelques abonnés...

Vous vous occupez plus de politique que de chansons et livres

La littérature c’est une confrontation à son époque. Il convient donc de comprendre du mieux possible son époque ! Quant à la chanson, elle peut être autre chose que du divertissement, elle est pour moi une continuité du théâtre, du roman



LA PAGE http://www.lewebzinegratuit.com/actu/
sera BIENTOT revue... pour réaliser rapidement les questions réponses...

OBSERVATOIRE INTERNET et réseau ternoise.net
De nombreuses heures de travail sur www.textesdechansons.com : Pour la nouvelle présentation. Une forme de blog ajouté, où vous pouvez commenter les textes, avec les auteurs comme régulateurs de débordements !!!


- www.autoproduction.info 1422 sites - 22 EME CLASSEMENT :
1) Madir-Music Production
madir-music.com
Madir Music Productions et Distribution : musiques des îles, séga. Moutia, Maloya, Sallec
Compilation Fiesta de l'Océan Indien Vol 1 : île Maurice: Clency Marie, Michel Legris, Groupe N'Sel, Linlin et Ariane
Seychelles : Jean Marc Volcy, Giselle Jean-Louis
Madagascar: Groupe Trait d'union, Toria, La Réunion.

2) JeanBleu :
Mammuuuth punk-Issus d'un croisement mal goupillé entre l'énergie et la débilité, les quatre mousquetons filent droit sur la route d'une musique dérangée, mixture détonante de Rockabilly, Punk, Surf-Music ou même de Dub
jeanbleu SOUS free.fr

3) la gratte :
A mi chemin entre annuaire thématique autour de la guitare et page personnelle sur le guitariste lyonnais fred,le site se veut un espace convivial
http://lagratte SOUS site.voila.fr


Le classement chansons.org - 1326 SITES - 19 EME classement

1) Jean-Luc MALADAIN
Présentation des oeuvres de Jean-Luc MALADAIN (Aimal-Auteur-interprète normand, chanson française Téléchargements libres Textes)
jeanlucmalandain SOUS free.fr

2) Siraj
Récital Souvenirs de Siraj (Serge Orlandi) : une interprétation remarquable et émouvante des plus belles chansons françaises (C. Aznavour, A. Barrière, J. Iglesias, J. Ferrat, G. Bécaud, J. Brel ...)
siraj.eu

3) Shaby
Biographie, Discographie, Photos, v-Shaby Plus près de toi, une jeune fille de 10 ans à la voix parfaite. Son single Plus près de toi nous imprèsionne ainsi que son talent pour chanter le RnB.
shaby-zik SOUS ifrance.com


Et toujours : vous avez un site ? Vous pouvez devenir partenaire privilégié autoproduction.info (limité à 75 sites)

 Chanson d actualité...


La Mort De Papon

(chanson écrite depuis des années !) Dans GLOBAL 2006, j'écrivais : Ils ont Pinochet, nous avons Papon. Chacun ses vieux en liberté.

La Mort De Papon

Ceux qui ont hérité
Peuvent-ils ne pas pleurer
Ceux qui ne feraient pas mieux
Rêvent de vivre aussi vieux

C’est humain
On pleure bien les chiens
C’est humain
Chacun les siens
Mais à la mort de Papon
Pas question
D’absolution


Offrir une sépulture
A une telle créature
C’est un crime contre la mémoire
Comme rime y’a pas qu’Histoire

C’est humain
On pleure bien les chiens
C’est humain
Chacun les siens
Mais à la mort de Papon
Pas question
D’absolution




----MO27-13-20----
Vous avez apprécié ce numéro du WEBZINE GRATUIT ?... merci de vous inscrire GRATUITEMENT à l'un des sites amis
copyright : Stéphane TERNOISE -  Février 2007 -
Contact Postal : Jean-Luc Petit - BP 17 - 46800 Montcuq - FRANCE



Vous pouvez aussi lire le numéro du 27 Mai 2006
avec comme édito : Plutôt Sénèque ou désir d’avenir ?
accueil du WEBZINE GRATUIT

un webzine des écrivains
regard du webzine sous le versant Presse Musique

Mais aussi rencontres gratuites
Copyright : Contact Montcuq - Cahors

Gestion de votre Abonnement au webzine (désabonnement,changement adresse mail)


Abbé Pierre - Chine - Emmanuelle Urien lauréate - Ségolène Royal


Vous pouvez commenter :

Ajouter votre contribution au débat


maximezsome


toutes les photos du site.

sur le forum : De Voltaire à Ternoise On ne sait jamais ce qui sera lu...
LIRE NEWS du webzine et commentaires.

Pierô - Lauréate autoproduction - Ségolène Royal / Nicolas Sarkozy - Arlette Laguiller - Wikipedia