une interview exclusive de l'imitateur Stéphane David - édito : de gauche donc électeur de François Bayrou (et abstention au second tour ?)

Stéphane David : deux spectacles disponibles, région de Marseille, grand sud-est

Naturellement gratuit : abonnement au webzine

Les livres conseillés..

La seule raison que nous ayons d’écrire, c’est pour dire quelque chose. Qu’importent les conséquences.
Marcel Aymé, répondant à Henri Jeanson, le mettant en garde contre le risque de proposer au journal Aujourd’hui un article contraire à l’idéologie dominante.
C’était en 1940.
Le réseau TERNOISE
61 926 abonnés

Mensuel gratuit chanson, littérature, observatoire internet, actualité / N°68 Mars 2007

1) Éditorial : Historiquement de gauche, donc électeur de...
2) Interview du mois : Stéphane David - Homme à cent voix (imitateur et non candidat à l’élection présidentielle)
3) Livres et cd A GAGNER: Créateurs à découvrir...
4) Actualité en France : L'actualité vue par Ternoise... EADS, SARKO, SALON DU LIVRE, la Francophonie... et vos réactions sur le blog...
5) Réactions au WEBZINE
6) Web et réseau : Artistes sur www.autoproduction.info - et www.chansons.org
7) Chanson actualité : Fruits et légumes aux pesticides (la pollution concrètement !)

Editorial
Historiquement de gauche, donc électeur de...


La première version de ce dernier édito avant les élections présidentielles scrutait les propositions culturelles des 12 candidats. Mais je ne fonderai pas mon vote sur le montant des subventions ni le respect de l’art, ni la dérive bureaucratique de l’argent prétendu culturel confisqué par des intermédiaires .

En 1988, avec enthousiasme, j’avais voté François Mitterrand. Chirac à Matignon, Pasqua à l’intérieur depuis deux ans m’indignaient. J’avais 20 ans. J’ignorais naturellement l’étendue de la dérive élyséenne.
En 1995, plus informé, Jacques Delors uniquement me semblait apte à rompre avec le Mitterrandisme dévoyé, à éviter le RPR qu’il soit Chiraquien ou Balladurien. J’avais voté sans illusion ni enthousiasme pour Lionel Jospin. En 2002, au premier tour, de même, avec encore moins d’enthousiasme. Et au second tour il me fallut déposer le bulletin Chirac dans l’urne.
De gauche. Sur le CD Sarkozy j’ai précisé centre gauche philosophique .
Après la déroute 2002, Elisabeth Guigou et Bernard Kouchner me semblaient les plus aptes à stopper la course clanique des vieux éléphants. Je reconnais avoir été à l’origine du surnom Bécassine pour Ségolène Royal : c’était en juin 2006, bien avant les gaffes royales. La parodie de chanson alors déposée à la sacem, figura sur desirdelysee.org, pendant ternoisien du desirdavenir.org. Frédérique Zoltane en fit une interprétation nickel. Les médias ont trouvé cette charge sûrement inacceptable ! Ségolène était alors en apesanteur. Mais quand il fallut bien passer de la gazelle à un autre appellation, ce furent quelques semaines de Bécassineries, même dans Le Monde (naturellement, spécifier l’origine aurait sûrement écorché le clavier des chroniqueurs ou bloggers...)
Ecrire ni pro ni anti Sarko était aussi une manière d’inviter à comprendre ni Sarko ni Ségo . [ A ne pas confondre avec Anti Sarko et Anti Ségo ... je crois la nuance NI – ANTI compréhensible par 95% des abonnés ]
Ni Sarko ni Ségo médiatiquement inacceptable en décembre 2006 ! Le microcosme médiatique se souvenant du Ni Chirac ni Jospin avec lequel l’hebdomadaire Marianne envoya la France dans le mur en 2002. La position de Jean-François Kahn était alors grotesque : aucune alternative n’existait.
Tandis que le PS comptait sur le simple rejet du chiraquisme pour s’installer à l’Elysée (il suffisait de prendre le candidat le plus populaire ou naturellement la candidate), François Bayrou profitait des cinq années pour s’aguerrir, peut ainsi nous libérer des héritages Mitterrand Chirac. Certes, en novembre décembre 2006, il végétait à 6-7% des intentions de vote, mais c’est aussi le rôle de l’observateur de saisir des évolutions.
Je voterai François Bayrou. Le seul candidat à ne pas nous annoncer le retour d’un clan (la politique des clans, avec triomphe, nominations, subventions, sur l’ensemble de la société, des inféodés, rejet de toute intelligence non estampillée majorité présidentielle).
Le seul candidat permettant un refus républicain de la crise démocratique.
Je sais : François Bayrou si proche de Nicolas Sarkozy en 1995 dans l’aventure Balladur.
Je sais : François Bayrou et son UDF très favorable à l’école privée... surtout catholique... quand l’école laïque et républicaine et tant besoin de moyens et considération.
Mais François Bayrou a su rénover l’UDF. Bien aidé par la fuite providentielle des plus arrivistes à l’UMP. François Bayrou propose enfin je veux fondre en une seule collectivité les départements et les régions : même administration, administrée par les mêmes élus désignés selon le même principe d’équités ; moitié au scrutin de circonscription, moitié à la proportionnelle, de manière que soient représentés les territoires et les opinions ( Le Monde du 3 mars 2007)
Et il est le seul à ne jamais avoir renié son engagement européen (quand Ségolène Royal s’entourait de nonistes et Sarkozy tentait le grand écart pour se rendre compatible avec les électeurs de Le Pen).

La victoire de François Bayrou est... IMPROBABLE. Il atteindra sûrement 20% des suffrages mais ne pourrait que se hisser sur la troisième marche si Nicolas Sarkozy sait conserver la base historique du Chiraquisme (20%) en l’épaississant un peu grâce à sa capacité de persuasion et Ségolène Royal aussi le devancera si les électeurs traditionnellement de gauche, au dernier moment, par réflexe conditionné souvenir 2002 , la préfèrent au Béarnais.
Que le Parti Socialiste ne soit pas en finale serait un bienfait ! Ce serait enfin l’implosion de ce parti sûrement incapable autrement de se régénérer. Avec scission entre socialistes dignes de leurs homologues européens et une gauche antilibérale .

Bonnes réflexions,
Réactions sur le Blog ternoise.info ou par LES REACTIONS DES ABONNés
Stéphane Ternoise

P.S. : un éditorialiste expliquant son vote, ça vous choque ? Prenons un autre exemple : Georges-Marc Benemou est éditorialiste dans de nombreux quotidiens régionaux ; il est désormais aussi conseiller officiel de Nicolas Sarkozy, ce qui ne l’empêche pas de continuer à éditorialiser... ; certes : devenir conseiller officiel ce n’est pas exprimer son vote ! Enfin, il faut préciser que les quotidiens régionaux sont du groupe Hachette donc naturellement forcément sarkozysés (Hachette, Arnaud Lagardère et son Sarkozy est plus qu’un ami : un frère)
Interview du mois :   Stéphane David - Homme à cent voix (imitateur et non candidat à l’élection présidentielle)
En mars 2006, j’ignorais l’existence de Stéphane David. C’était réciproque.
Depuis, il est quatre voix dans le CD SARKOZY selon Ternoise. Techniquement facile pour lui... qui en a plus de cent à son actif !
Présentation. Dont son nouveau spectacle... oups... ses...

- Age et activité professionnelle ?
- Je suis né le 25 août 1969, je suis donc un vierge de l'année érotique. Pour l'astrologie chinoise, je suis coq (le seul oiseau qui chante pour emmerder le monde) Ma profession : la seule où l'on est payé pour dire des conneries. Euh!! Non il y a aussi homme politique.
- L'aventure imitateur débute en ?
- Par hasard, en 2003 avec une troupe de chant amateur : La Cadière en chanson qui voulait, un jour, rendre hommage à Claude François. Ce qui m’a valu un article dans la presse écrite locale. Cela ne s’est plus jamais arrêter et comme dirait LAFESSE : Pourvu que ça dure !!!
- Lafesse, un modèle ? Des modèles ?
- Un génie de l’improvisation surtout. Mes modèles serait plutôt Le luron pour ses imitations, Claude François pour la précision et la technicité, Christian Mery, un humoriste des année 50, 60. J’écoutais ses sketches en boucle quand j’étais gamin. Et puis le grand Fernandel. Je devais avoir 17 ou 18 ans lorsque j’ai découvert un soir à la télé, Félicie . Il y a dans cet extrait, tout le talent de cet artiste fabuleux. Ce soir là a été un déclic.

- Depuis, les étapes essentielles ?
- Dans ce métier, tout est essentiel. Les scènes sont tellement différentes qu’on arrive à en tirer des leçons à chaque fois. Mais les plus importantes ont été les rencontres. Xavier, mon pianiste fou, qui en plus d’être hyperdoué, apporte un certain équilibre au spectacle. Un véritable partenaire. Ensuite Eve et Patrick pour la confiance qu’ils m’ont donné, mais surtout leur gentillesse, leur amour et leur dévouement. Eve m’a appris tant de chose. Mes déplacements sur scène, à positionner mes voix, gérer mon énergie...

- Eve et Patrick... Je ne doute pas que tu les appelles ainsi, mais pour les internautes comme pour moi, il serait bien de les présenter.
- Patrick est régisseur sonorisateur et son épouse, Eve est régisseuse plateau, metteur en scène et coach vocal. Nous nous sommes rencontrés un soir, c’était une de mes premières représentations en temps qu’imitateur. Le courant est passé tout de suite. Depuis il ne se passe pas un jour sans qu’on s’appelle et cela dure depuis quatre ans.

- Parcours hors chanson ? (résumé !)
- Naissance, crise d'adolescence, école, lycée, armée, animateur (DJ, radio), et maintenant. Assez résumé ??

- Est-ce la crise d’adolescence ou l’animation qui a duré le plus longtemps ?
- Les deux étaient complémentaires. L’animation a été un moyen assez efficace pour exorciser les démons juvéniles.
- Ambition artistique ?
- Comme tout artiste : l'Olympia, mais comme disent les chinois : Si ton rêve se réalise, c'est qu'il n'était pas assez beau.
- Peut-on vivre en imitateur sans travailler pour un grand média (radio ou télé) et sans tenter de piéger des politiques au téléphone ?
- Ça dépend à quel degrés on situe le mot vivre. On fait rarement le métier d’artiste pour devenir célèbre et millionnaire où alors on s’appelle Paris HILTON. Le salaire le plus important, et quelques soit le métier, est la satisfaction d’accomplir son objectif. S’il suffisait de planter du blé pour faire du pain, se serait trop facile
- Le HILTON a Las Vegas est un hôtel je crois. Mais Paris HILTON ? Une star ?
- Une star ? Juste héritière de l’empire Hilton. Une grosse m...... Une pouf inculte, ignare, grotesque sans intérêt mais assez intelligente pour faire du pognon avec comme seul talent, utiliser la crédulité de gamine de 15 ans, qui la considère comme un exemple de révolte.
- Les imitateurs forment deux grandes écoles, la première reprend les tubes et offre un spectacle florilège, la seconde utilise les stars pour passer autre chose, tu te situes où ?
- Entre les deux. En plus des sketches et du spectacle, il m’arrive de temps en temps de chanter dans les maisons de retraites en interprétant simplement les grands standard de la variété françaises. C’est un exercice extraordinaire. Déjà sur un plan vocal, cela permet de travailler au plus prés de la réalité, sans caricature. Et sur un plan psychologique, il n’y a rien de comparable. On est loin des applaudissements en masse de centaines de personnes que l’on ne voit pas à cause des projecteurs. Là on voit tout, leurs regards, leurs sourires quelques fois, leurs larmes lorsque j’imite Brel, Piaf ou Bachelet. Toutes ses expressions de visages qui vous rappellent que vous n’êtes qu’un artiste. Loin l’idée de me prendre pour le bon samaritain de la chansonnette, mais j’aime ce métier pour ça, et uniquement pour ça.

- Donc les imitateurs de la télévision, pour toi, c’est une autre planète ?
- Pas du tout. Je suis un grand fan de Laurent Gerra et de Nicolas Canteloup. J’aime beaucoup aussi la perfection des voix chez Gérald Dahan. C’est un autre créneau. On me compare quelquefois à Didier Gustin pour le style. Pour le prochain spectacle, j’ai bien envie de diriger mon écriture vers quelque chose de plus caustique. J’ai déjà quelques idées.

- Le nouveau spectacle ?
- Le ou Les ? Parce que sachez que je travaille sur deux spectacles. De quoi j’m’emmêle Un pianiste farfelu m’entraîne dans des situations burlesques où nos même nos célébrités ne se reconnaitraient pas.

- On y croise des célébrités dans quelles situations ?
- Du Johnny en Tango, du Cabrel en Samba, un Fogiel sur l’école des fans, un Guy Lux sur une pseudo Star ac’ des années 70.... Un réel décalage avec la réalité.
- Dans cette perspective, l’imitateur peut difficilement faire abstraction de la politique. Comment te situes-tu avec ce domaine sensible ?
- C’est pour moi un domaine délicat. Je ne suis pas assez renseigné pour me permettre d’attaquer sur ce terrain. Je préfère éviter le sujet, plutôt que de dire n’importe quoi. Mais je suis preneur.
- Tu es quatre voix dans le CD SARKOZY, crois-tu un jour être catalogué de vilain anti-sarkozyste primaire ou penses-tu les francophones capables de comprendre la portée artistique du projet ?
- J’ai participé à ce CD, non pas pour le fond, mais pour la forme. Je suis avant tout un interprète. Je fais ce que j’ai envie de faire. Les donneurs de leçon je les emm... Mes opinions politiques ne regardent que moi. Et d’ailleurs un artiste n’a pas à se servir de son image médiatique pour faire passer des messages de cet ordre là. Un comédien qui affiche ses tendances, ça m’énerve, et quelque soit son bord.
- Et l’autre spectacle ?
- Et l’autre donc : j’aime le Music Hall où là je reprends pendant plus d’heure et demi, les grands tubes qui on fait ces moments merveilleux de la variété française des années 50, 60,70 et 80 en Co-présentation avec un Guy Lux virtuel. Un spectacle qui malgré sa simplicité, nous a demandé plus d’un an de travail pour la mise en scène, les répétitions, les chorégraphies, les costumes...

- Avenir ?
- Demandez à madame Irma
- Laissons cette peut-être brave dame à ses travaux. L’avenir étant surtout ce vers quoi tu tend, peux-tu te projetter dans quatre ou cinq ans ?
- Je viens de finir l’écriture de deux spectacles donc pour l’instant je souffle un peu pour ce qui est des projet. Mais je n’exclus pas une dérive artistique. J’aimerais assez m’essayer en temps qu’acteur.

- Les imitateurs, en général, semblent peu croire en internet (j’ai ainsi pu réserver imitateur.net), et toi ? Comment te sens-tu avec ce support ?
- Un support extraordinaire. Aujourd’hui on peut facilement exposer ses œuvres en format vidéo. Je découvre ainsi plein d’artiste régionaux. Nous avons en France, un véritable vivier de chanteurs, humoristes, magiciens. Il m’arrive de passer plusieurs heures sur le net à les regarder.

- Comment vois-tu internet dans cinq dix ans ? Des spectacles en direct sur ton site ?
- Spectacle en direct ? Le principe premier du spectacle est qu’il soit vu en live. Mais utiliser cet outil pour communiquer avec les internautes, oui bien sur, ou même organiser des interviews avec eux.

- Pour l’insant tu as une vidéo que les internautes pourvus d’ADSL peuvent visualiser...
- Oui la production à déposé une bande d’annonce sur dailymotion Puis une fan à aussi déposé quelques vidéos. C’est très touchant. D’ailleurs je discute souvent avec elle par msn. J’adore ce concept. Je suis un inconditionnel de l’émoticone.

Alors là, émoticone, c'est du chinois... naturellement j'ai reconnu mon ignoritude
Et Stéphane m'a envoyé une réponse avec pièces jointes que j'ai placées sur portail imitateurs http://www.imitateur.net/
C'est quoi ce site ? Je vais vous le dire (déformation Sarkozyste !) : un site Ternoise dédié à Stéphane David, sur lequel vous trouverez la rencontre de l'imitateur marseillais (oui, c'est dans le sud-est qu'il tourne actuellement... mais si vous êtes organisateur de spectacle... son vélo a la lumière... je sais, à Marseille, passe le TGV)... la rencontre avec notre grand Sénèque.


Livres et Cd A GAGNER :  créateurs à découvrir
Sur auto-edition.com
A GAGNER 3 exemplaires de Y croire encore Elle est une des auteurs TEXTES DE CHANSONS
Liliane Roland, auteur de plus de 200 textes, présente un premier recueil.
Ce recueil Y croire encore reflète le vécu des hommes de notre temps.
Les poèmes qui le compose sont fluides, vivants, écrits avec des mots de tous les jours, ils chantent en rimes et rythmes, en poésie libérée ou classique.
Trois autres recueils sont en préparation pourR 2007.


Sur auto-edition.com
A GAGNER Le Trésor de Désesquaux de Michel Carcenac, dans LE PERIGORD
format 16 x 24 cm à la Française, 252 pages, impression quadrichromie sur papier couché mat 135 g
28 EUROS.
A travers des textes foisonnants et les nombreuses photographies qui les éclairent, Michel Carcenac nous conte les démêlées clochemerlesques entre les habitants de Belvès et une secte à la recherche du Trésor des Templiers.
Un coeur trop vaste causera bien des ennuis à Toutillou, le Périgourdin, et l’obligera à fuir l’Argentine où son cousin faisait fortune.
Avez-vous assisté à un accouchement pratiqué par un remplaçant, au milieu des bois, la nuit de la Saint-Sylvestre, sans eau, sans électricité, sans chauffage ?
Jamais vous ne soupçonneriez qu’un trognon de pomme ait pu avoir une importance aussi vitale pour l’auteur.
N’hésitez pas, prenez le tacot de Saint-Pompon, faites un détour par Domme, chez le dernier tailleur de silex, et laissez-vous conduire au rythme joyeux ou mélancolique de ces nouvelles.


Sur auto-edition.com
A GAGNER 3 exemplaires de Amoureuse de mon bourreau de Jean-Pierre BURNER ...

Ce livre affirme la tendance naturelle de Jean-Pierre Burner à s'épanouir dans une écriture géographique. Paris, les Antilles : l'auteur est un amoureux inconditionnel du mouvement, attiré malgré lui vers les ruptures. Dans Amoureuse de mon bourreau l'auteur s'attache à centrer son récit sur un personnage féminin, défi supplémentaire que se lance Jean-Pierre Burner pour mieux risquer d'échouer : seulement risquer. C'est aussi dans ce roman que la préoccupation du déterminisme social se fait plus évidente, pour être encore traitée, plus à fond, dans son prochain roman.

Sur cdsarkozy.com : A GAGNER 4 exemplaires

CD SARKOZY
Selon Ternoise
(citoyen indépendant, plutôt centre gauche philosophique)



 Actualité
EADS, SARKO, SALON DU LIVRE, la Francophonie...
Habituellement, depuis plus de soixante numéro, figuraient à cette rubrique mon analyse de l’actualité. Arrivé ici, vous devez connaître l’existence du blog sur ternoise.info. Je ne tiendrai pas un bloc-note fourre tout ! Mais la continuité de cette rubrique actualité, avec, les mois prochains, un résumé ici. Pour la toute première fois , je préfère vous inviter sur ternoise.info... ainsi vos réactions me serviront à modifier le logiciel...

Réactions au WEBZINE :

Je suis d’accord pour créer un webzine mais je voudrais des abonnés...
Le mois dernier, en réponse aux envois de chroniques, je répondais : créez votre propre webzine.
C’est devenu une attitude fréquente : vouloir une forte audience avant d’avoir fait !
Même si ce webzine dépasse les 60 000 abonnés, je sais sa marginalité face à la télévision capable de réunir plus de 10 millions de téléspectateurs...
Mais naturellement, ce webzine ne correspond pas au support télévision !...
Il est toujours préférable de trouver son propre équilibre.
Qui ne s’adapte pas forcément à d’autres situations...







LA PAGE http://www.lewebzinegratuit.com/actu/
est donc devenue LE BLOG DE TERNOISE... page ternoise.info< (au cas où vous n'auriez pas encore retenu !)

OBSERVATOIRE INTERNET et réseau ternoise.net
Créer un blog sous un hébergeur gratuit ne m’intéressait naturellement pas. Aucun des logiciels gratuits du net ne m’a tenté. J’ai donc créé mon propre logiciel. Il est en phase de test. Dès qu’il sera totalement opérationnel (aussi avec vos remarques), je le transformerai sûrement en progiciel.
Vous pouvez ainsi réagir sur l’ensemble de mes prises de position.
Adresse : www.ternoise.info le blog de Ternoise


- www.autoproduction.info 1440 sites - 23 EME CLASSEMENT :
Les trois premiers maintiennent leur leadership... mais dans un ordre différent...

1) Madir-Music Production
madir-music.com
Madir Music Productions et Distribution : musiques des îles, séga. Moutia, Maloya, Sallec
Compilation Fiesta de l'Océan Indien Vol 1 : île Maurice: Clency Marie, Michel Legris, Groupe N'Sel, Linlin et Ariane
Seychelles : Jean Marc Volcy, Giselle Jean-Louis
Madagascar: Groupe Trait d'union, Toria, La Réunion.

2) la gratte :
A mi chemin entre annuaire thématique autour de la guitare et page personnelle sur le guitariste lyonnais fred,le site se veut un espace convivial
lagratte sous site.voila.fr

3) JeanBleu :
Mammuuuth punk-Issus d'un croisement mal goupillé entre l'énergie et la débilité, les quatre mousquetons filent droit sur la route d'une musique dérangée, mixture détonante de Rockabilly, Punk, Surf-Music ou même de Dub
jeanbleu sous free.fr



chansons.org - 1343 SITES - 20 EME classement

1) Jean-Luc MALADAIN
Présentation des oeuvres de Jean-Luc MALADAIN (Aimal-Auteur-interprète normand, chanson française Téléchargements libres Textes)
jeanlucmalandain sous free.fr
2) Siraj
Récital Souvenirs de Siraj (Serge Orlandi) : une interprétation remarquable et émouvante des plus belles chansons françaises (C. Aznavour, A. Barrière, J. Iglesias, J. Ferrat, G. Bécaud, J. Brel ...)
siraj.eu

3) Shaby
Biographie, Discographie, Photos, v-Shaby Plus près de toi, une jeune fille de 10 ans à la voix parfaite. Son single Plus près de toi nous imprèsionne ainsi que son talent pour chanter le RnB.
shaby-zik sous ifrance.com


Et toujours : vous avez un site ? Vous pouvez devenir partenaire privilégié autoproduction.info (limité à 75 sites)

 Chanson d actualité...


Fruits et légumes aux pesticides

(j'écris encore des textes pour la chanson !) Fruits et légumes aux pesticides
découvrez la chanson sur PAROLIER www.parolier.eu


copyright : Stéphane TERNOISE -  Mars 2007 - NE PAS REPONDRE A CET ENVOI (adresse non utilisée en lecture)


Contact / Gestion Abonnement (désabonnement, changement adresse mail)
Contact Postal : Jean-Luc Petit - BP 17 - 46800 Montcuq - FRANCE

Le numéro suivant : 28 avril 2007

accueil du WEBZINE GRATUIT

un webzine des écrivains
regard du webzine sous le versant Presse Musique

Mais aussi rencontres gratuites
Copyright : Contact Montcuq - Cahors

Gestion de votre Abonnement au webzine (désabonnement,changement adresse mail)


Pierô - Lauréate autoproduction - Ségolène Royal / Nicolas Sarkozy - Arlette Laguiller - Wikipedia


Vous pouvez commenter :

Ajouter votre contribution au débat


v


toutes les photos du site.

sur le forum : De Voltaire à Ternoise On ne sait jamais ce qui sera lu...
LIRE NEWS du webzine et commentaires.

interview Stéphane David - édito : de gauche donc électeur de François Bayrou