Ségolène Royal Nicolas Sarkozy le quotidien Le Monde soutient les libraires: les médias en France et les écrivains. Aucune voix indépendante dans le journal de Jean Maire Colombani

abonnement mensuel indépendant !

Les livres conseillés..

Je serais la présidente garante d'un Etat impartial, car vous le savez, je suis une femme libre, comme vous êtes un peuple libre. Je ne suis l'otage d'aucun clan, d'aucun groupe de pression, d'aucune puissance financière.
Ségolène Royal, le 22 avril 2007 (intégralité du discours Ségolène ROYAL)
La France dont je rêve c'est une France qui ne laissera tomber personne, une France qui est comme une famille où le plus faible, le plus vulnérable, le plus fragile a droit à autant d'amour, autant de respect, autant d'attention que le plus fort
Nicolas Sarkozy, le 22 avril 2007 (intégralité du discours sarkozy)
On a besoin de médias libres dans un pays libre
François Bayrou, le 28 avril 2007, dialogue, rencontre, avec Ségolène Royal)
Envoi prioriraire du webzine (merci de votre validation)
ENTRE LES DEUX TOURS de l'élection présidentielle :
CD SARKOZY SELON TERNOISE (14 titres) OFFERT dès deux livres achetés (paiement en ligne sécurisé ou par voie postale)
lewebzinegratuit.com
    du réseau
62 653 abonnés

Mensuel gratuit chanson, littérature, observatoire internet, actualité / N°69 Avril 2007

1) Éditorial : Le monde (le quotidien français), les libraires, internet, le livre numérique, et les écrivains
2) Interview du mois : aucune ! - j'ai hésité, entre une interview d'artiste, la mise en parallèle de déclarations des deux candidats à l'Elysée... et finalement un peu de repos !
3) Livres et cd A GAGNER: Créateurs à découvrir...
4) Actualité en France : L'actualité vue par Ternoise... TITRE et développement sur ternoise.info (vos réactions possibles)
5) Réactions au WEBZINE
6) Web et réseau : NOUVEAUX SITES en LIGNE - Artistes sur www.autoproduction.info - et www.chansons.org
7) Chanson actualité : Continuer d'y croire (Qui peut se l'approprier ?)

Editorial
Le monde (le quotidien français), les libraires, internet, le livre numérique, et les écrivains

Tant que des médias de référence continueront à ouvrir leurs colonnes à leurs inféodés, les libraires pourront tranquillement se prévaloir d’un rôle essentiel pour l’édition en France. Et ainsi exiger des subventions, absorber une bonne quantité des aides au nom de leur sacro-sainte défense de la Culture, subventions naturellement plus efficaces pour l’Art que si elles étaient versées aux écrivains.
Jérôme Vidal (Le Monde des Livres, 16 février 2007) se place dans cette perspective : tout en reconnaissant « la politique d’aide à la librairie de l’Etat, fondée sur une économie livre vouée à disparaître », n’invite nullement à rediriger vers les créateurs cet argent public mais « à aider les libraires à entrer dans l’âge numérique ».

Moins d’un mois plus tard (9 mars), c’est une forme de continuité qu’offre le même supplément, à Baptiste-Marrey, officiellement écrivain, avec un titre auquel je répondrais un énorme OUI, « le livre peut-il se passer de libraires ? ». Ce n’est naturellement pas la position du chroniqueur.
La réflexion juste n’est pas absente : « en contrôlant la distribution, on est inévitablement amené à contrôler la production, comme le montrent les grandes surfaces » ou « les grands groupes éditoriaux publient, distribuent, vendent et font commenter favorablement les titres qu’ils produisent ».
En exergue, un postulat erroné « dans notre société, toute la vie culturelle est subventionnée (cinéma, télévision, radio, théâtre, danse, musique, arts plastiques) ; seuls les libraires vivent de littérature et d’eau fraîche ».
Il l’ignore sûrement mais des créateurs refusent toute subvention, par certitude des effets nocifs : la subvention contrôle le créateur, l’oriente (il doit présenter un passé conforme et s’engager dans un avenir tracé) et l’oblige à côtoyer des « administratifs » (cruelle perte de temps) ; plutôt vivre pauvrement ! C’est le prix de l’indépendance.
Quant à l’eau fraîche : « un million d’euros par an est alloué depuis 2003 par l’Etat aux commerces de proximité proposant des biens culturels » (Le Monde du 12 mars). Auxquels il convient d’ajouter les aides du Centre National du Livre, de l’Association pour le Développement de la Librairie de Création, des Directions Régionales des Affaires Culturelles et Conseils Régionaux.
Sa solution : argent public ! Encore plus d’argent public donc ! Subventions de l’Etat et tarif postal privilégié. Pas pour les éditeurs mais pour les libraires !
Une analyse sémantique confirme le rôle secondaire de l’écrivain dans cette propagande : en cinq colonnes, 23 fois le terme livre(s), 11 librairie(s), 5 libraire(s) et zéro pour écrivain. Mais « auteur » est présent. Une fois. Dans une phrase au moins apocryphe, sur la relation au net.
Baptiste-Marrey en a une vision certes étriquée « internet enfin permet l’accès au livre que l’acheteur sait vouloir acquérir, mais ne permet pas de découvrir l’auteur ou le livre inconnu vu par hasard et tenu en mains propres chez le libraire ». Deux contrevérités dans une seule phrase. Comme si l’auteur indépendant pouvait se retrouver visible chez les libraires… alors qu’il peut l’être avec un très faible investissement sur le web.
La question fondamentale si les collectivités ont de nombreuses subventions culturelles à distribuer : est-ce plus décent que libraires ou écrivains vivent du travail des écrivains ? Qui rapprochera le nombre d’écrivains vraiment professionnels (sans « ménages » à côté) et celui du nombre de libraires, certes prompts à se plaindre mais financièrement privilégiés ?
Que faire face au systématisme de leur propagande ? Créer des sites.
Oui, internet bouleversera en profondeur le monde du livre.
Même les sommités encore récemment sarcastiques pérorent désormais dans ce sens. Mais s’il s’agit de simplement remplacer des librairies en centre-ville et des grandes surfaces par des librairies virtuelles genre amazon, alapage, fnac ou sites émanations de « grandes librairies », l’immense espoir suscité par cet univers numérique accoucherait d’un simple changement de marchands !
La véritable interrogation : internet peut-il réellement changer la vie des écrivains ? Mettre l’écrivain au centre ? Lui ôter ses parasites ?
Oui à la disparition des libraires, non à leur remplacement par des marchands poussés par la même voracité (que le support soit le livre papier ou numérique, la seule différence pour le créateur est la suppression d’un façonneur, l’imprimeur, différence quantifiable : environ 10% du prix de vente actuellement ; le livre papier s’effacera quand son équivalent numérique sera plus pratique, tout simplement, comme se sont éclipsés les supports précédents). Utopie ?
Certes, nous prenons tout droit la direction d’une reconduite sur internet des marges pratiquées dans « le monde réel ».
La majorité des écrivains et même des éditeurs sont formels : il ne peut en être autrement ! Personne ne doit voir les initiatives du « commerce équitable du livre », sites où les éditeurs peuvent vendre directement, sans la moindre marge à laisser. Voir salondulivre.biz
En ôtant les frais bancaires, d’envoi, d’imprimeur, TVA, il reste près de 75% du prix du livre pour l’éditeur et l’auteur. En version numérique 80.4 % (mais un jour la TVA du livre numérique passera aussi à 5.5%, quand « vive le livre numérique » sera le refrain préféré des écrivains) Impossible ? « On » vous le fait croire… Tellement d’intérêts en jeu !

Les internautes ignorent d’ailleurs le plus souvent que 28 à 40% du prix d’un livre reste chez le libraire (en ville ou virtuel), quand 10 % s’est déjà évaporé chez le distributeur (intermédiaire entre l’éditeur et le libraire). Internet peut donc permettre aux créateurs de se réapproprier cette somme. C’est là le véritable défi du numérique. Quant à l’argent des collectivités, pour l’instant il constitue une « concurrence déloyale » pour les initiatives des webmasters indépendants. Combat perdu d’avance ? il suffira d’une prise de conscience, de l’implication de quelques auteurs, de quelques éditeurs, l’ouverture des colonnes de quelques médias…

Bonnes réflexions,
Stéphane Ternoise,

P.S. : un édito sans référence à l'élection présidentielle ?!
Le directeur du quotidien LE MONDE s'est clairement prononcé pour une finale présidentielle entre SEGOLENE ROYAL et NICOLAS sarkozy , cette opposition lui convenait... on pouvait traduire qu'elle ne remettait pas en cause les prééminences actuelles... Dont celles du MONDE
Interview du mois :   Néant !
Livres et Cd A GAGNER :  créateurs à découvrir
Sur auto-edition.com
A GAGNER 3 exemplaires de Y croire encore Elle est une des auteurs TEXTES DE CHANSONS
Liliane Roland, auteur de plus de 200 textes, présente un premier recueil.
Ce recueil Y croire encore reflète le vécu des hommes de notre temps.
Les poèmes qui le compose sont fluides, vivants, écrits avec des mots de tous les jours, ils chantent en rimes et rythmes, en poésie libérée ou classique.
Trois autres recueils sont en préparation pourR 2007.


Sur auto-edition.com
A GAGNER Le Trésor de Désesquaux de Michel Carcenac, dans LE PERIGORD
format 16 x 24 cm à la Française, 252 pages, impression quadrichromie sur papier couché mat 135 g
28 EUROS.
A travers des textes foisonnants et les nombreuses photographies qui les éclairent, Michel Carcenac nous conte les démêlées clochemerlesques entre les habitants de Belvès et une secte à la recherche du Trésor des Templiers.
Un coeur trop vaste causera bien des ennuis à Toutillou, le Périgourdin, et l’obligera à fuir l’Argentine où son cousin faisait fortune.
Avez-vous assisté à un accouchement pratiqué par un remplaçant, au milieu des bois, la nuit de la Saint-Sylvestre, sans eau, sans électricité, sans chauffage ?
Jamais vous ne soupçonneriez qu’un trognon de pomme ait pu avoir une importance aussi vitale pour l’auteur.
N’hésitez pas, prenez le tacot de Saint-Pompon, faites un détour par Domme, chez le dernier tailleur de silex, et laissez-vous conduire au rythme joyeux ou mélancolique de ces nouvelles.




Sur cdsarkozy.com : A GAGNER 4 exemplaires

CD SARKOZY
Selon Ternoise
(citoyen indépendant, plutôt centre gauche philosophique)



 Actualité
Boris Eltsine, Ségolène Royal, Nicolas Sarkozy...
Détail sur ternoise.info.

Réactions au WEBZINE :


OBSERVATOIRE INTERNET et réseau ternoise
Fans de

Renaud, Cabrel, Vanessa Paradis, Claude François, Gainsbourg, Goldman
La première étape du grand projet JE NE SUIS PAS vous intéressera sûrement
6 nouveaux sites de parodies : www.jenesuispasrenaud.com RENAUD LE CHANTEUR, jenesuispascabrel.com, jenesuispasvanessa.com, www.jenesuispascloclo.com, jenesuispasgainsbourg.com, et jenesuispasgoldman.com.

Pour les abonnés à la tête d'un site, un peu de HTML : quelques sites à présenter
(LE PLUS PRATIQUE : utilisez le BLOC NOTE pour copier coller sur une page de votre site)



- www.autoproduction.info 1456 sites - 24 EME CLASSEMENT
Le classement www.chansons.org - 1361 SITES - 21 EME classement

1) Jean-Luc MALADAIN
Présentation des oeuvres de Jean-Luc MALADAIN (Aimal-Auteur-interprète normand, chanson française Téléchargements libres Textes)
2) Siraj
Récital Souvenirs de Siraj (Serge Orlandi) : une interprétation remarquable et émouvante des plus belles chansons françaises (C. Aznavour, A. Barrière, J. Iglesias, J. Ferrat, G. Bécaud, J. Brel ...)
3) Shaby
Biographie, Discographie, Photos, v-Shaby Plus près de toi, une jeune fille de 10 ans à la voix parfaite. Son single Plus près de toi nous imprèsionne ainsi que son talent pour chanter le RnB.

 Chanson d actualité...


Continuer d'y croire


Quand même les amis
Crient à l'utopie
Ne font même plus semblant
D'être certains d'un bon dénouement

Quand les statistiques
Disent c'est dramatique
Qu'en probabilités
On perd son temps à s'entêter

Continuer d'y croire
Les lumières les voir
Savoir se persuader
Qu'on va y arriver
Continuer d'y croire
Garder en soi la joie
Au-dessus des aléas
Continuer d'y croire


Quand les portes se ferment
Les promesses se perdent
Quand siffle le mauvais vent
Celui qui importe les tourments

Même quand chaque jour
Rajoute un doute
Que tournent les vautours
Que tout indique la déroute

Continuer d'y croire
Les lumières les voir
Savoir se persuader
Qu'on va y arriver
Continuer d'y croire
Garder en soi la joie
Au-dessus des aléas
Continuer d'y croire


Quand tous les miroirs
Reflètent désespoir
Et qu'les informations
Ne laissent aucune illusion

Quand les spécialistes
Ont le regard perdant
Quand la douleur persiste
Malgré le printemps les calmants

Continuer d'y croire
Les lumières les voir
Savoir se persuader
Qu'on va y arriver
Continuer d'y croire
Garder en soi la joie
Au-dessus des aléas
Continuer d'y croire

Vous avez apprécié ce numéro du WEBZINE GRATUIT ?... merci de vous inscrire GRATUITEMENT à l'un des sites amis :
copyright : Stéphane TERNOISE -  Avril 2007 - NE PAS REPONDRE A CET ENVOI (adresse non utilisée en lecture)


Contact / Gestion Abonnement (désabonnement, changement adresse mail) :
Contact Postal : Jean-Luc Petit - BP 17 - 46800 Montcuq - FRANCE
dans le lot, voyez Dominique Orliac

accueil du WEBZINE GRATUIT

un webzine des écrivains
regard du webzine sous le versant Presse Musique

Mais aussi rencontres gratuites
Copyright : Contact Montcuq - Cahors

Gestion de votre Abonnement au webzine (désabonnement,changement adresse mail)


interview Stéphane David - édito : de gauche donc électeur de François Bayrou


Vous pouvez commenter :

Ajouter votre contribution au débat


  le livre  format numérique noel


toutes les photos du site.

sur le forum : De Voltaire à Ternoise On ne sait jamais ce qui sera lu...
LIRE NEWS du webzine et commentaires.

Ségolène Royal Nicolas Sarkozy quotidien Le Monde soutient les libraires