Editions PUBLIBOOK exige que Ternoise se couche, il refuse. PUBLIBOOK attaque au TGI de Paris



Mardi 26 juin 2007, 15 heures.
Tandis que je termine la rédaction de ce webzine, un huissier me remet une « assignation devant le Tribunal de Grande Instance ».
Requête de Editions PUBLIBOOK.

Si vous êtes AUTEUR et avez signé avec PUBLIBOOK merci de m’envoyer vos témoignages
Si vous êtes AUTEUR et n’avez pas signé avec PUBLIBOOK, merci de m’envoyer vos témoignages

A : Jean-Luc PETIT - BP 17 - 46800 Montcuq

Urgent : j’ai quinze jours !
Lisez ce webzine. Un sixième sens ?
Du moment qu’un homme avait le courage de rejeter ce que la société lui imposait, il pouvait vivre comme il l’entendait. Dans quel but ? Pour être libre. Mais libre dans quel but ? Dans le but de lire des livres, d’en écrire, de penser.
Paul Auster, Brooklyn Folies, 2005 (traduit de l’américain par Christine Le Boeuf) - sur http://www.libertes.tk
Dans le cadre d’une ouverture aux chroniqueurs indépendants ?
Le nouveau Président de la République française a souhaité débuter ses premiers soldes le jour de la parution de ce webzine ?
Oh soldes d’été !
Les soldes, en France, débutent DONC aujourd’hui. Sur internet aussi !
Et si vous habitez ailleurs, vous pouvez aussi en profiter.
J’ai préparé un résumé des meilleurs offres.

Téléchargement légal – écoute légale de chansons
Une offre avec gratuité de la FNAC.
Profitons-en ! Avant le 14 juillet 2007

Les offres

WEBZINE light !



Envoi prioritaire du webzine (merci de votre validation) LIVRES et CD à gagner : inscrivez votre adresse courriel pour GAGNER
Je termine un roman, qui devrait être publié en fin d'année
J'ai créé http://www.chansonsvertes.com
chansons écologistes - J'y accueillerai d'autres auteurs...
lewebzinegratuit.com
    du réseau
63 697 abonnés

Mensuel gratuit chanson, littérature, observatoire internet, actualité / N°71 27 Juin 2007

1) Éditorial : Pressions sur l’information
2) Livres et cd A GAGNER: Créateurs à découvrir... Nouveaux : Blandine Devos et Jean-Paul BENGLIA
3) Actualité en France : TITRES et développement sur ternoise.info (vos réactions possibles)
4) Web et réseau : NOUVEAUX SITES en LIGNE - Artistes sur www.autoproduction.info - et chansons.org
5) Chanson actualité : un Juppé abandonné (un vieux texte toujours d'actualité ! Parodie)

Editorial
Pressions sur l’information

J’ai naturellement une réponse automatique en cas de demande ou exigence farfelue.
Mais, voici quelques mois, Olivier Petot, Editions Publibook, avait suivi la procédure, m’avait envoyé par lettre recommandée une confirmation de son exigence : Je vous demande donc expressément de supprimer cette page qui nous porte préjudice depuis maintenant plus de 4 années.
Et pour justifier cette exigence : Nous proposons un service d'édition transparent. Pour preuve supplémentaire, nous avons désormais 2 étoiles dans l'annuaire du Calcre.
Nous sommes aussi une filiale à 100 % du Petit Futé, groupe d'édition reconnu depuis 30 ans.

[Au même moment, sur France-Inter, ce Petit Futé était mis en cause pour relation entre l’achat d’espaces publicitaires et chroniques ; un responsable avait alors obtenu un droit de réponse... sans me convaincre...]
Comme si l’annuaire Calcle était une preuve de quelque chose ! Qui plus est : aucune contestation des informations de la page contestée !
Alors j’ai revu cette page !... en y apportant des précisions. Ainsi Editions Publibook, qui prétend proposer un service d'édition transparent,... propose en fait un simple contrat de prestations pour l’impression et la distribution l’auteur reste propriétaire de l’ensemble des droits afférents audit ouvrage...
Il est aussi précisé le prix de vente de l’ouvrage est fixé par les Editions Publibook. Un éditeur fixe toujours logiquement le prix de vente mais nous venons de voir que le contrat n’est pas un contrat d’édition mais impression et distribution... alors pourquoi ?
Il est donné ailleurs un prix indicatif : 200 pages, 24 euros. Cher ! Très cher ! Excessivement cher.
Qui plus est si un internaute commande il devra ajouter 3.76 euros, soit 27,76 euros pour un livre de 200 pages. Et il devra encore attendre trois semaines (le temps de fabriquer l’exemplaire en impression numérique ! trois semaines, oui... Tarif plus délai... seuls les parents de l’auteurs vont commander ?).
En pratiquant un prix prohibitif, difficile de prétendre rechercher la réussite des auteurs !... (ambition normale d’un éditeur digne de ce nom). Publibook ne le prétend pas d’ailleurs (s'il le prétend quelque part, il peut me signaler où et comment) ! Mais tout auteur retenu chez un éditeur le pense habituellement.
En résumé, chez Publibook, payez 399 euros pour recevoir cinq livres. Et votre livre sera en vente sur leur site. Soyez surpris que je le déconseille ! Presque 80 euros le livre !
Dernier message :
Cher Monsieur,
La page n'est toujours pas supprimée.
Je suis pressé par le Petit Futé pour que les choses avancent. Si la page n'est pas supprimée avant la fin de la semaine, vous recevrez un courrier d'avocat. Première phase d'une procédure qui pourra aller plus loin.
Bien cordialement,

Olivier Petot
.
Le jeudi 14 décembre 2006
Pressions sur l’information. Une raison supplémentaire de propager autour de vous le conseil : ne payez jamais un éditeur (même si nous l’avons vu Publibook ne propose pas un contrat d’édition), ni un prestataire du genre Publibook. Interroger-vous TOUJOURS sur la prestation en échange du prix.
J’en appelle depuis plusieurs années à l’intervention du législateur afin de réglementer l’utilisation du terme éditeur, qu’un auteur ne puisse plus jamais payer un éditeur. Réforme pourtant simple à réaliser, une indispensable mise en conformité avec l'article L. 132-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Le contrat d'édition est le contrat par lequel l'auteur d'une oeuvre de l'esprit ou ses ayants droit cèdent à des conditions déterminées à une personne appelée éditeur le droit de fabriquer ou de faire fabriquer en nombre des exemplaires de l'oeuvre, à charge pour elle d'en assurer la publication et la diffusion
article L. 132-1 du Code de la propriété intellectuelle
Il est bien noté : à charge pour elle d'en assurer la publication et la diffusion
Autre exemple de la nécessité de légiférer : Editions Bénévent.
J’ai reçu un Colissimo grand format avec des centaines de pages.
L’auteur débute sa lettre par Je vous envoie mon manuscrit écrit en Works, malheureusement ça ne corrige par toute les fautes. Si vous trouvez quelqu’un pour faire la correction, quitte as payer, ça m’arrangerai. Ce livre a était lue par les éditions Bénévent, dont j’ai les contrats et n’est pas donner suite...
Je vous épargne la suite. L’auteur conçoit plus son livre comme le scénario d’un film et l’écriture comme une forme de thérapie. Le tapuscrit est naturellement illisible, truffé de fautes.
Je n’en aurais pas parlé (naturellement, si je conserve les documents pour éventuellement étayer le développement, l’identité de l’auteur n’a pas à être communiquée) s’il ne m’avait pas joint la proposition des Editions Bénévent.
J’ai le plaisir de vous annoncer que votre manuscrit (...) a reçu favorablement notre attention.

Nous envisageons de le publier sous la forme d’un ouvrage de 450 pages environ, au format de 16 * 24 cm et au prix de vente public de 26,00 euros.

Pour l’édition de cet ouvrage, nous prenons à notre charge le référencement du livre au niveau national et sur Internet, les frais d’impression et de retirage, de logistique et de gestion, de diffusion et de distribution. Nous laissons uniquement à votre charge le coût initial de la maquette ; celui-ci inclut la mise en page du livre au format standard, la conception et les épreuves couleur de la couverture. Ce coût est de 6780,00 euros (...)
Nous pouvons vous reverser 20% des sommes effectivement encaissées pour les 1000 premiers exemplaires vendus, puis 25% des sommes effectivement encaissées à partir de 1001 exemplaires vendus. (...)


Oui, 6780 euros ! Et quoi en contrepartie ? Même pas la correction ! L’auteur recevra combien de livres ? Il devra vendre combien de livre pour atteindre le seuil de rentabilité ? (calculez !)
Avec une telle marge, la société des Editions Bénévent peut ainsi se payer de nombreux espaces publicitaires ! Et le cercle s’agrandit ! Même dans la presse écrite plus ou moins culturelle.
C’est pour éviter ces publicités qu’il n’y a pas d’annonces contextuelles sur auto-edition.com

Il est alors compréhensible qu’un auteur débouté chez Gallimard, Le Seuil, Acte Sud et compagnie, tenté par cette seule réponse positive des Editions Bénévent, finisse par penser qu’il vaut finalement mieux signer avec Publibook.

Entre 399 et 6780 euros, je ne lui donne par tort. Mais rien ne l’oblige à devoir choisir entre ces deux propositions. Il peut aussi, s’il croit en son livre, être son propre éditeur (comparez le devis de l’imprimeur retenu par auto-edition.com avec ceux des imprimeurs près de chez vous). Il peut aussi poser son livre et le reprendre quelques mois plus tard. Il est possible qu’il considère alors préférable de ne pas le publier...

Est-il raisonnable de vouloir interdire que soit écrit ne payez jamais un éditeur ou un prestataire de service dont les services ne méritent pas un tel montant ? De vouloir interdire l’analyse des offres proposées aux auteurs ?

Auteurs, vous avez deux voies crédibles : être indépendant, votre propre éditeur ou passer par un éditeur digne de ce nom, qui ne demande pas un centime (ni de façon détournée en exigeant l’achat de livres par l’auteur) et verse des droits d’auteur décents.
Même si depuis 1991 j’ai opté pour l’indépendance, je respecte les écrivains qui pour divers raisons préfèrent travailler avec un éditeur professionnel des circuits du livre.

Non, cet édito n’est pas totalement exempt de politique : un pays où une telle soumission serait la loi, serait-ce encore une République ? Avec un Pinochet au pouvoir comme les affaires seraient plus faciles !

Et vous, que faites-vous pour lutter contre ces pressions sur l’information ? Répondez sur ternoise.info !

Bonnes réflexions,
Réactions sur le Blog ternoise.info ou par mail,
Stéphane Ternoise,

Livres et Cd A GAGNER :  créateurs à découvrir

4 CD Album éponyme 24 titres de Blandine Devos


4 livres Timidité entre les sexes (Mieux comprendre les règles de la séduction pour vaincre sa timidité) de Jean-Paul BENGLIA



Album éponyme 24 titres de Blandine Devos

Blandine Devos a commencée par le piano classique remportant les prix du conservatoire à l’âge de 6 et 8 ans.
A 18 ans, elle est engagée par la troupe du café-théâtre de la porte d’Italie ... Là elle joue le grand cérémonial d’Arabal, journal d’un fou de N. Gogol.
En parallèle elle enseigne le théâtre aux enfants des écoles, CES et Lycées.
Elle continue la musique notamment en piano-bar les week-ends, mais surtout lors des soirées théâtre et poésies où elle accompagne de façon improvisée les artistes et leurs textes... Elle y rencontre entre autre Marcel Azzola.
A Paris elle s’inscrit aux cours du soir de Philippe Brunet à l’école philotechnique.
Petit à petit, le théâtre et la musique se rejoignent dans le chant...
L’écriture ayant toujours été un de ses nombreux moyens d’expressions, elle écrit ses premières chansons que lui commande le compositeur Hassen Hachache. Puis elle aborde le théâtre total (contes, voix, masques) à la cartoucherie de Vincennes, au théâtre du Chaudron, ce qui lui donne l’occasion de rencontrer un percussionniste avec qui elle explorera le mouvement et le son pour une pièce-musicale Métalurbin...
Elle travaille pendant un an avec Mônica Passos (Django d’or 2005) à qui elle prête aussi sa voix pour les chœurs de son dernier album (avec Emmanuel Bex), et rencontre d’autres musiciens avec qui elle travaille ses compositions (Derek Sébastian, Sébastien Buffet, Thomas Laurent, Gabi...) pour un concert au New-Morning.
France-Inter diffuse son fameux Tango de la douleur, et Radio Aligre lui consacre une émission Paroles et chansons... Son répertoire étant déjà constitué, les concerts se poursuivent à la Guinguette pirate, à Montreuil Der des Der, au festival de Carnac la petite métairie, au Magic chez Marc-Havet, à St Eustache pour les nuits de la musique, Hommage à Yves Klein en 2006, le Théâtre Raspail avec le label LDC, en Belgique, etc...
En 2006, elle rencontre Jacques Lanzman qui lui offre un texte, puis Dani à qui elle propose une de ces chansons...
Enfin et pour l’heure, elle vient tout juste de terminer son premier album autoproduit, avec Franck Lefort musicien et producteur, s’entourant de Jean Labbé (enregistrement public de La Mano-Négra ( Puta’s Fever...) et Laurent de Gaspéris (Coluche, Renaud, Au Bonheur des Dames, Odeurs...) pour le mixage et la collaboration sur certains morceaux, ainsi que Vincent Turquoiz (ex Saxophoniste de l’orchestre de Lol a Canal + ...)
On peut dire de Blandine Devos qu’elle est aussi à l’aise dans la pop que l’acoustique, dans le blues, le swing ou la ballade, le rock et le tango. Puisque ce sont ses mots, ses histoires qui déterminent l’atmosphère de ses chansons... poésie urbaine, engagement humain, mélodies surtout !
A ce jour, Blandine Devos à signée avec le Label-distributeur numérique (Wild-Palm-Music) et continue la promotion de son album, tout en préparant ses prochains concerts sur Paris... CD référencé à la FNAC.


Timidité entre les sexes (Mieux comprendre les règles de la séduction pour vaincre sa timidité) de Jean-Paul BENGLIA :

L'auteur qui a eu 25 ans de sa vie amoureuse détruite par une hyper timidité et qui ne l'est plus du tout aujourd'hui, explique pourquoi il l'a été, pourquoi il le fut si longtemps et comment sa timidité s'est désintégrée comme neige au soleil.
Pour lui, la timidité amoureuse a d'autres origines que l'estime de soi, peur des autres, etc...
Son origine est un problème de perception et de compréhension de la réalité sexuelle qui nous entoure.
Il propose une nouvelle méthode qui consiste a prendre conscience de ces réalités, mes assimiler et les assumer.
Ceci afin de permettre de sortir de la prison dans laquelle la timidité nous a enferme. Prison d'autant plus efficace, que les murs nous y sont invisibles.


 Actualité
Jean-Pierre Chevènement, magasins Carrefour, Ségolène Royal, Montcuq...
Détail sur ternoise.info.

OBSERVATOIRE INTERNET et réseau ternoise.net
http://www.libertes.tk citations sur la liberté et analyse des libertés fondamentales




- www.autoproduction.info 1485 sites - 25 EME CLASSEMENT :
Retour dans le trio de la gratte...

1) Madir-Music Production
Madir Music Productions et Distribution : musiques des îles, séga. Moutia, Maloya, Sallec
Compilation Fiesta de l'Océan Indien Vol 1 : île Maurice: Clency Marie, Michel Legris, Groupe N'Sel, Linlin et Ariane
Seychelles : Jean Marc Volcy, Giselle Jean-Louis
Madagascar: Groupe Trait d'union, Toria, La Réunion.

2) JeanBleu :
Mammuuuth punk-Issus d'un croisement mal goupillé entre l'énergie et la débilité, les quatre mousquetons filent droit sur la route d'une musique dérangée, mixture détonante de Rockabilly, Punk, Surf-Music ou même de Dub


3) Lien Marge (qui devance ce mois la gratte)
Auteur interprète - Une voix, une musique, des textes, une énergie, Marge ose un style hors normes qui dépeint l'identité humaine dans toutes ses démesures


Le classement chansons.org - 1376 SITES - 23 EME classement

1) Jean-Luc MALADAIN
Présentation des oeuvres de Jean-Luc MALADAIN (Auteur-interprète normand, chanson française Téléchargements libres Textes)

2) Siraj
Récital Souvenirs de Siraj (Serge Orlandi) : une interprétation remarquable et émouvante des plus belles chansons françaises (C. Aznavour, A. Barrière, J. Iglesias, J. Ferrat, G. Bécaud, J. Brel ...)

3) Silène chanson
Silène vous invite à découvrir son univers musical et ses chansons pleines de doutes et d'espoirs, de larmes et de joies. Une sensibilité à fleur de peau.-


 Chanson d actualité...


un Juppé abandonné
Cette parodie et déposée à la sacem depuis le 20 août 2004. elle semble encore d’actualité !

Entendu sur France-Inter, Alain Juppé, lundi 18 juin 2007, apostrophe un journaliste si je pouvais crever vous seriez content .

Pourquoi Alain Juppé, nommé ministre d’Etat, a cédé à la tentation de se faire réélire député ? Péché d’orgueil ? Nicolas Sarkozy savoure la chute du dernier chiraquien ?

un Juppé abandonné


Y’a des ovations qui l’accueillent
C’est le plus couillon d’entre nous
Disent ainsi ceux qui font leur deuil
ça le rend fou

Tout le monde loue ses qualités
Ose même le mot d’intégrité
D’homme d’état qui connut la gloire
Une certaine idée du pouvoir

Il reste bien droit dans ses bottes
Il reste bien droit dans ses fautes

C’est un Juppé abandonné
Qui a vécu sans philosopher
Sûr que Venise est conseillé
Pour lui
Une décennie

Parce qu’il a su se sacrifier
Pour éviter de l’éclabousser
Son Chirac l’invite à dîner
Mais lui
Il sait bien que c’est fin

Et Bordeaux qui l’attend
Le voulait pour 30 ans
Sans qu’il parle, elle comprend
C’est cuit

Comme c’est con la justice
Comme c’est con d’être has been
Sans avoir été in
Sur cette pente où l’on glisse

Il reste bien droit dans ses bottes
Il reste bien droit dans ses fautes

C’est un Juppé abandonné
Qui a vécu sans philosopher
Sûr que Venise est conseillé
Pour lui
Une décennie

Parce qu’il a su se sacrifier
Pour éviter de l’éclabousser
Son Chirac l’invite à dîner
Mais lui
Il sait bien que c’est fin

Putain d’ démocratie
Où le passé vous suit
C’est foutu il le sait
Son rêve de l’Elysée
Ce rêve c’est comme l’épée
Ce rêve faut pas tomber
Jamais s’faire condamner

Parodie de : le chanteur abandonné (Michel Berger en 1985)
Chanson Créé par Johnny Hallyday

Vous pouvez naturellement interpréter ce texte.
Pour le PROGRAMME DES OEUVRES DIFFUSEES destiné à la SACEM (formulaire jaune) :
Notez simplement : un Juppé abandonné (Jean-Luc PETIT TERNOISE)


SOUTENIR le WEBZINE :

PROFITER des OFFRES GRATUITES sites PARTENAIRES
----MO26-17-01----
Vous avez apprécié ce numéro du WEBZINE GRATUIT ?... merci de vous inscrire GRATUITEMENT à l'un des sites amis :
amis.html
copyright : Stéphane TERNOISE -  27 Juin 2007 - NE PAS REPONDRE A CET ENVOI (adresse non utilisée en lecture)


Contact / Gestion Abonnement (désabonnement, changement adresse mail) : ternoise.net
Contact Postal : Jean-Luc Petit - BP 17 - 46800 Montcuq - FRANCE

accueil du WEBZINE GRATUIT

un webzine des écrivains
regard du webzine sous le versant Presse Musique

Mais aussi rencontres gratuites
Copyright : Contact Montcuq - Cahors

Gestion de votre Abonnement au webzine (désabonnement,changement adresse mail)


Frédérique Zoltane - discours de Nicolas Sarkozy le sketch - nouveau moteur de recherche


Vous pouvez commenter :

Ajouter votre contribution au débat


pressegratuite


toutes les photos du site.

sur le forum : De Voltaire à Ternoise On ne sait jamais ce qui sera lu...
LIRE NEWS du webzine et commentaires.