Depuis fin novembre 2016, le webzine se décline en vidéo...
Explications. Vous abonner est important... et gratuit.
Abonnement gratuit à cette chaîne youtube,
géré par youtube :


Le Top des vidéos de Ternoise

Chansons, sketchs, interviews, reportages...

THERYCA féminisme et spiritualité ?

Oscar Wilde




Oscar Wilde : - Echouer est contracter des habitudes.
THERYCA : - Je ne connais pas le contexte. Est-ce que cela veut dire qu’on ne peut être que partial quand on a vécu un malheur et qu’on veut en discuter ensuite ? Il vaut mieux parler maladroitement de ce qu’on a vécu que de rester glacial devant les malheurs qu’on n’a pas vécus soi-même.


Oscar Wilde : - Il est inutile de dire à quelqu'un une chose qu'il ne sent pas et ne peut pas comprendre.
THERYCA : - Parfaitement vrai, quoique certains vous diront que même ceux qui ne comprennent rien en apparence retiennent toujours quelque chose de votre discours s’il est percutant. Je ne parle pas pour ceux qui ne sentent rien, je ne suis pas assez solide pour cela, je parle pour ceux qui ressentent la même chose que moi et se croient seuls dans leur souffrance.


Oscar Wilde : - La vie artistique est simplement le développement de notre personnalité.
THERYCA : - D’accord ! Au lieu de dire « développer sa personnalité », on pourrait dire « exercer son potentiel ». Mais je suis désolée, il vaudrait mieux demander aux artistes ce qu’ils en pensent.


Oscar Wilde : - Ceux dont l'unique désir est de se réaliser ne savent jamais où ils vont.
THERYCA : - Encore une fois, Oscar Wilde devait penser à des personnes particulières que je ne connais pas. Personnellement, pour parler de personnes que vous et moi connaissons, je pense à Mitterrand ou Sarkozy. Cette phrase fait sans doute allusion aux dangers de l’égocentrisme. Effectivement, la première chose doit être de savoir où on va. Notre intellect ne nous permet pas de savoir quel est le meilleur chemin à suivre pour être pleinement satisfait de soi au dernier jour de notre vie. Quand on a accompli ce qui a été programmé pour soi, on se sent profondément heureux, à la manière des fleurs dans les prés qui semblent toujours satisfaites de leur sort. Il est très important de toujours garder sa boussole près de soi et d’interroger sa conscience chaque fois qu’un choix s’impose. L’expérience nous enseigne que les choix intéressés mènent finalement au désastre.

Commentaires ouverts :

Ajouter votre contribution au débat


 laureat enouvelle 2007


toutes les photos du site.


Les livres conseillés..